Phnom Penh : tenue du Colloque sur les relations amicales entre la Chine et le Cambodge à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-cambodgiennes

[Source]     Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-06-27 10:31:54 
 

Pour célébrer le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Cambodge, organisé par le Siège de l’Institut Confucius (Hanban) en collaboration avec l’Académie royale du Cambodge, un colloque sur les 60 ans de relations amicales sino-cambodgiennes s’est tenu les 21 et 22 juin à Phnom Penh.


Lors de la cérémonie d’ouverture

Ce colloque de deux jours a réuni de célèbres experts chinois en relations sino-cambodgiennes et en enseignement du chinois langue étrangère, venus de 12 institutions chinoises telles que l’Université des Langues étrangères de Beijing (BFSU), l’Université Sun Yat-sen (SYSU), l’Université normale de Tianjin (TJNU) et l’Institut chinois des Relations internationales contemporaines ; ainsi que plusieurs ministres et de nombreux savants spécialisés en politique, en économie et en éducation du Cambodge. Au total, quelque 200 représentants étaient présents au colloque. La cérémonie d’ouverture a réuni Bin Chhin, vice-Premier ministre et Ministre du Conseil des ministres du gouvernement cambodgien, Li Jie, chargé d’affaires par intérim de l’ambassade de Chine au Cambodge, Sok Touch, président de l’Académie royale du Cambodge, et Ma Jianfei, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban. Ils ont respectivement prononcé une allocation.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le président Sok Toucha a d’abord prononcé un discours de bienvenue. Il a déclaré que l’organisation, à l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Cambodge, d’un colloque sur les relations amicales sino-cambodgiennes et d’un spectacle donné par des étudiants avait pour but de renforcer davantage l’amitié, la compréhension mutuelle et l’égalité entre les deux peuples sur la base du respect mutuel, du bénéfice réciproque et du gagnant-gagnant. Selon lui, cela incarne également les efforts déployés par les deux gouvernements pour promouvoir fermement et vigoureusement le partenariat stratégique global Chine-Cambodge.

Ma Jianfei, directeur général adjoint du Hanban, a affirmé dans son discours que grâce à l’attention accordée par le président chinois Xi Jinping et le Premier ministre cambodgien Hun Sen, ainsi que par les gouvernements des deux pays, et avec le soutien énergique de tous les milieux sociaux des deux pays, l’Institut Confucius de l’Académie royale du Cambodge était déjà devenu un pont culturel pour resserrer les liens entre la Chine et le Cambodge. Selon lui, l’Institut a su remplir ses missions et se développer de façon innovante en jouant un rôle unique dans la consolidation et le développement des relations amicales traditionnelles entre les deux pays. Toujours selon M. Ma, actuellement, la coopération tous azimuts, globale et approfondie sino-cambodgienne continue de s’approfondir. Surtout avec la participation du Cambodge à la construction de « la Ceinture et la Route », la coopération économique et commerciale entre les deux pays ne cesse d’augmenter, ce qui a offert des opportunités précieuses au développement de l’Institut Confucius, mais a aussi formulé des exigences plus strictes. Le directeur général adjoint Ma espérait que la Chine et le Cambodge continueraient de coopérer à cœur ouvert, afin d’améliorer la qualité et le niveau d’enseignement de l’Institut Confucius et de multiplier la formation des talents locaux dans divers domaines. Il souhaitait également que les deux parties puissent apporter une plus grande contribution à la consolidation de la base populaire de l’amitié de longue date des deux pays, au renforcement de la compréhension et de la fraternité entre les deux peuples et à la construction d’une communauté de destin indéfectible.

Li Jie, chargé d’affaires de l’ambassade chinoise, a indiqué dans son discours que les échanges amicaux entre la Chine et le Cambodge remontaient à loin dans l’histoire. Selon lui, avec l’approfondissement constant de la coopération au cours des dernières années, les stratégies de développement des deux pays étaient parfaitement cohérentes : l’articulation accélérée de l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » à la « Stratégie des quatre Coins » du Cambodge avait favorisé une coopération ciblée et mutuellement bénéfique entre les deux parties, tout en améliorant le bien-être des peuples des deux pays. Les échanges et la coopération sino-cambodgiens dans les domaines culturel et éducatif se sont développés rapidement, et des résultats fructueux ont été obtenus dans la connexion entre les peuples. M. Li a affirmé que les deux pays profiteraient de l’occasion du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques pour promouvoir conjointement le développement global des relations bilatérales.

Bin Chhin, vice-Premier ministre cambodgien, a prononcé un discours long et enthousiaste. Au nom du gouvernement cambodgien, il a souhaité une bienvenue chaleureuse aux experts et universitaires présents au colloque et a exprimé ses chaleureuses félicitations pour la tenue de cette réunion. Par ailleurs, il a rappelé avec beaucoup d’émotion l’histoire amicale millénaire des échanges culturels entre la Chine et le Cambodge et les 60 ans d’échanges amicaux depuis l’établissement des relations diplomatiques. Selon lui, les relations amicales sino-cambodgiennes sont le fruit d’une préoccupation soigneuse des dirigeants et des peuples des deux pays. Les deux pays sont de bons frères, de bons voisins, de bons amis, et de bons partenaires pour toujours. Il a indiqué que la coopération amicale entre les deux pays constituait la seule vérité, et que l’approfondissement de la coopération pragmatique dans différents secteurs jouissait encore d’une large perspective et d’une vaste marge. Le vice-Premier ministre cambodgien a estimé que ce colloque avait construit une plate-forme d’échanges aux savants des deux pays et élargi les champs de coopération bilatéraux, permettant une vie meilleure à leurs peuples.

Ce colloque sera axé sur trois thèmes, à savoir « Histoire des relations amicales sino-cambodgiennes », « Relations économiques et politiques Chine-Cambodge » et « Cursus de master de langue chinoise au Cambodge ». Des études de cas et des séminaires seront organisés autour de ces trois thèmes pour rappeler intégralement les réalisations de l’approfondissement de la coopération mutuellement bénéfique dans divers domaines et de l’intensification des échanges culturels entre les deux pays depuis l’établissement des relations diplomatiques il y a 60 ans. Les participants analyseront en profondeur les opportunités de développement gagnant-gagnant créées par l’initiative « la Ceinture et la Route », en cherchant à contribuer, par leurs idées et propositions, à la création au Cambodge d’un programme de master en langue chinoise en pédagogie, en linguistique, en littérature et en traduction-interprétation.

Dans l’après-midi du 21 juin, le vice-Premier ministre cambodgien Bin Chhin a rencontré dans la résidence du Premier ministre la délégation du Siège de l’Institut Confucius (Hanban) et des experts chinois participant à ce colloque.


Bin Chhin rencontre la délégation du Siège de l’Institut Confucius (Hanban).

Dans les soirées des 22 et 23 juin, la Troupe artistique étudiante de l’Université normale de Beijing et le ministère cambodgien de la Culture et des Beaux-Arts organiseront ensemble deux spectacles donnés par des étudiants chinois et cambodgiens.

 
mot clé:

Nouvelles concernées