Li Zhanshu prononce un discours à l’ouverture de la conférence conjointe 2018 des Instituts Confucius en Afrique

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2018-05-18 11:21:41 
 


Ouverture de la conférence conjointe 2018 des Instituts Confucius en Afrique à Maputo, capitale mozambicaine

La conférence conjointe 2018 des Instituts Confucius en Afrique s’est ouverte dans l’après-midi du 14 mai à Maputo, capitale mozambicaine. L’événement a réuni plus de 300 personnes, y compris des directeurs chinois et africains venant d’une soixantaine d’Instituts Confucius et de Classes Confucius répartis dans 41 pays africains, ainsi que des représentants d’entreprises et d’institutions chinoises et africaines. Il s’agit de la plus importante conférence du genre en termes de nombre des participants. Li Zhanshu, président du Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Chine, en visite au Mozambique, a assisté à la cérémonie d’ouverture et prononcé un discours, en compagnie de Veronica Macamo, présidente du Parlement mozambicain.

Orlando Quilambo, président de l’Université Eduardo Mondlane (UEM), a déclaré dans son allocution de bienvenue que depuis son établissement en 2012, l’Institut Confucius de l’UEM avait obtenu des résultats remarquables en matière d’enseignement du chinois et de promotion des échanges culturels et éducatifs sino-mozambicains. Selon lui, cette conférence conjointe permettra de construire une plate-forme importante aux Instituts Confucius en Afrique pour innover leur conception de développement, améliorer leur qualité d’enseignement, renforcer la coopération coordonnée et promouvoir leurs progrès communs.

Jorge Olivio Penicela Nhambiu, ministre mozambicain de la Science et de la Technologie, de l’Enseignement supérieur et technique professionnel, a affirmé dans son discours que l’UEM était la plus célèbre et la plus ancienne université générale mozambicaine, et que l’Institut Confucius était une institution importante pour l’enseignement du chinois et la diffusion de la culture chinoise à l’échelle mondiale. M. le ministre a qualifié cette conférence conjointe des Instituts Confucius en Afrique, tenue pour la première fois au Mozambique, d’un grand jalon pour les échanges éducatifs, culturels et sociaux entre la Chine et l’Afrique.


Veronica Macamo, présidente du Parlement mozambicain

Mme Macamo, présidente du Parlement mozambicain, a indiqué dans son discours que l’enseignement du chinois jouait un rôle crucial dans la promotion du développement et du progrès de l’économie et de la société mozambicaines, et que l’Institut Confucius était très important pour diffuser la langue chinoise. Elle a émis le souhait que cette conférence conjointe des Instituts Confucius en Afrique permette une expérience favorable à la promotion de l’apprentissage du chinois aux différents pays.

M. Li Zhanshu a souligné dans son discours que depuis le lancement de l’Institut Confucius il y a une dizaine d’années, plus de 500 Instituts Confucius et quelque mille Classes Confucius dans des écoles primaires et secondaires, fondés dans plus de 140 pays et régions du monde, avaient joué un rôle spécial pour promouvoir les échanges culturels et humains entre la Chine et le reste du monde, connecter les peuples chinois et étranger, et approfondir leur amitié, en apportant une contribution positive à ces égards. Actuellement, 54 Instituts Confucius et 30 Classes Confucius sont présents dans 41 pays africains, ayant formé quelque 1,4 million d’apprenants de différentes catégories. Le plus haut législateur chinois a ainsi qualifié l’Afrique de la région avec le meilleur résultat d’enseignement parmi les Instituts Confucius dans le monde entier. M. Li a indiqué que la coopération amicale sino-africaine dans différents domaines et tous azimuts se trouvait dans un nouveau point de départ historique. Il espérait que les deux parties continuerait de coopérer sincèrement et de conjuguer leurs efforts pour améliorer la qualité et le niveau d’enseignement de l’Institut Confucius, de participer activement à la construction de « la Ceinture et la Route », afin de contribuer davantage à promouvoir les échanges et la coopération éducatifs et culturels entre la Chine et l’Afrique, à accroître la connaissance mutuelle et l’amitié entre les deux peuples, à promouvoir la construction d’une communauté de destin sino-africaine et à favoriser le développement de la civilisation diversifiée du monde.

Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Li a décerné les plaques aux Instituts et Classes Confucius nouvellement construits en Afrique, avant de visiter l’exposition des résultats d’enseignement des Instituts (Classes) Confucius en Afrique.


Deux étudiantes de l’Institut Confucius au Mozambique donnent une représentation lors de la cérémonie d’ouverture.

Lors de cette conférence de deux jours, les participants doivent présenter des cas et mener des discussions, autour des thèmes tels que Développement innovant et caractéristique de l’Institut Confucius, Améliorer la qualité d’enseignement de l’Institut Confucius, et Renforcer la coopération coordonnée et le partage d’expérience entre les Instituts Confucius. Les responsables venant de 7 universités chinoises et africaines tiendront un forum des présidents d’université ayant pour thème Favoriser la coopération amicale sino-africaine, construire une communauté de destin Chine-Afrique.

(Photos : cri.cn)

 
mot clé:

Nouvelles concernées