Clôture de la compétition préliminaire de l’Indonésie du Concours « Passerelle vers le chinois » 2018

[Source]    Institut Confucius de l’Universités d’Al-Azhar en Indonésie [Time]    2018-05-16 09:20:05 
 

Co-organisée par l’Agence de coordination de l’enseignement du chinois à Jakarta et l’Institut Confucius de l’Universités d’Al-Azhar en Indonésie, avec le concours de l’Université Tarumanegara (UNTAR), la compétition préliminaire de l’Indonésie dans le cadre de la 11e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde et de la 17e édition du Concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux étudiants du monde s’est terminée le 29 avril à l’UNTAR.

Cette compétition préliminaire a duré 2 jours. Le groupe Lycéens avait pour thème « Apprendre le chinois pour faire des amis aux quatre coins du monde », tandis que le groupe Etudiants avait pour thème « Un monde, une famille ». 37 candidats venant de la région de Jakarta se sont disputés à travers le discours, le quiz et la démonstration artistique, pour montrer leurs compétences en chinois et en arts chinois au public.


Une candidate prononce un discours.


Une candidate prononce un discours.

Lors de l’étape du discours, certains candidats ont partagé leurs joies pour avoir fait des amis aux quatre coins du monde grâce à l’apprentissage du chinois ; d’autres ont exprimé leur aspiration commune à un monde où les différents pays apprennent l’un l’autre et s’inspirent et le monde sous un même toit, en combinant de la réalité. Leur chinois courant et expression personnelle ont bien impressionné le jury et les spectateurs. Au cours du quiz, les candidats pleins de confiance ont gagné des applaudissements du public. Pendant la démonstration d’arts chinois, les candidats ont tous manifesté leurs atouts, à savoir la calligraphie, la peinture traditionnelle chinoise, l’opéra, le xiangsheng (un art folklorique chinois du monologue, du dialogue ou d’échange comique), la danse, des chansons chinoises, des mélodies exécutées avec des instruments de musique chinois et l’art du thé de kung-fu.


Une candidate joue du guzheng.


Un candidat représente l’art du thé de Kung-fu.


Une candidate exécute une danse avec un parapluie traditionnel chinois.


Représentation du Jingdong Dagu (Un récitatif avec un grand tambour)


Une candidate représente l’éventail du Tai-chi.

Après une compétition acharnée, Elsa Annisa, venant de l’Universités d’Al-Azhar, et YOHANES, venant de l’Université Bunda Mulia, ont respectivement remporté le titre de champion du groupe Etudiants d’origine chinoise et non chinoise ; tandis que Grace Elysia, venant de l’Ecole méthodiste, et Liana Anggraeni, venant de l’Ecole de Pureté, ont respectivement obtenu le titre de champion du groupe Lycéens d’origine chinoise et non chinoise.


Les lauréats posent pour une photo de groupe.

La cérémonie de clôture et de remise des prix a réuni des personnalités éminentes, y compris Yudil Chatim, représentant du ministère indonésien de la Culture et de l’Enseignement, le président général Zheng Nianjin, la conseillère Teripena Jonatan et le président exécutif Cai Changjie de l’Agence de coordination de l’enseignement du chinois à Jakarta, Asep Saefuddin, président de l’Universités d’Al-Azhar et président du Conseil de l’Institut Confucius, Faisal Hendra, M.Ed, doyenne de la Faculté de littérature et conseillère de l’Institut Confucius de l’Universités d’Al-Azhar, Feri Ansori, directeur du Département de chinois et directeur indonésien de l’Institut Confucius de l’Universités d’Al-Azhar, Xiao Xiangzhong, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’Universités d’Al-Azhar, Meiske Yunithree Suparman, M.Psi, représentante de la Fondation de l’UNTAR, et Guo Meihua, présidente de l’Association des enseignants à Jakarta.

Xiao Xiangzhong a d’abord prononcé un discours pour exprimer ses remerciements sincères aux personnes de tous les milieux qui avaient participé à l’événement « Passerelle vers le chinois » et l’avaient soutenu, ainsi qu’à tous les candidats. Il a déclaré que ces dernières années, de plus en plus de jeunes indonésiens, à travers l’apprentissage du chinois, ont approfondi leur connaissance vis-à-vis de la Chine et s’étaient épris de la langue et la culture chinoises. Ce phénomène, selon lui, est encourageant. M. Xiao espérait que les candidats se distinguaient non seulement sur la scène de la « Passerelle vers le chinois », mais aussi deviendraient de messagers, dans leurs futurs études et travail, pour les échanges amicaux entre les peuples chinois et indonésien.


Xiao Xiangzhong

Yudil Chatim a apprécié dans son discours la performance de tous les candidats. Il a souhaité que les candidats deviennent un pont pour les échanges et la communication entre l’Indonésie et la Chine au travers du Concours « Passerelle vers le chinois ». En partageant sa propre expérience, M. Chatim a encouragé les étudiants à faire leurs études en Chine pour ressentir personnellement le charme de la culture chinoise, et à maîtriser le chinois afin de servir de messagers pour les échanges culturels bilatéraux.


Yudil Chatim

Asep Saefuddin a fait l’éloge de la performance des candidats, et a encouragé les jeunes indonésiens à s’inspirer de la Chine. M. Asep a émis le souhait qu’à travers la « Passerelle vers le chinois », plus de jeunes indonésiens connaissent la Chine et fassent leurs études en Chine. D’ailleurs, il a chanté la chanson en chinois baptisée « La Lune représente mon cœur » sur place.


Asep Saefuddin

Cai Changjie a souligné dans son discours que la « Passerelle vers le chinois » constituait une plate-forme pour promouvoir les relations amicales entre différents pays par l’intermédiaire de la langue, et aussi une plate-forme pour montrer les résultats obtenus par les élèves au cours de l’apprentissage du chinois et pour évaluer le niveau pédagogique des enseignants de chinois en Indonésie. Il a souhaité un meilleur succès à la « Passerelle vers le chinois », pour qu’elle contribue davantage au développement des relations amicales entre la Chine et l’Indonésie.


Yudil Chatim se fait prendre en photo avec les champions du groupe Etudiants.


Asep Saefuddin décerne le prix à la championne (d’origine chinoise) du groupe Lycéens.


Photo de groupe lors de la cérémonie de clôture

Meiske Yunithree Suparman, M.Psi a manifesté le soutien énergique de l’UNTAR à l’événement « Passerelle vers le chinois » et à d’autres programmes de chinois concernés. Elle a encouragé les élèves à apprendre davantage le chinois et à valoriser leur potentiel durant l’apprentissage, en favorisant l’influence internationale de l’Indonésie.

 
mot clé:

Nouvelles concernées