Le séminaire international « ‘16 + 1’ dans les relations sino-européennes » tenu à l’Université Saint-Clément-d’Ohrid de Sofia

[Source]    Institut Confucius de l’Université Saint-Clément-d’Ohrid de Sofia en Bulgarie [Time]    2018-05-10 10:14:22 
 

Co-organisé par l’Institut Confucius de l’Université Saint-Clément-d’Ohrid de Sofia (Université de Sofia) en Bulgarie et l’Institut Confucius de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) en Belgique, le séminaire international « ‘16 + 1’ dans les relations sino-européennes » s’est tenu le 25 avril à l’Université de Sofia. Cet événement a réuni quelque 150 personnalités, dont Petar Nikolov, vice-ministre bulgare de l’Education et de la Science, Anastas Gerdjikov, président de l’Université de Sofia, Zhang Haizhou, ambassadeur de Chine en Bulgarie ainsi que des experts et des chercheurs venant de Chine, de Bulgarie et d’autres pays.

Le séminaire a coïncidé avec la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne et la prochaine rencontre entre les dirigeants de la Chine et des pays d’Europe centrale et orientale (PECO) prévue en Bulgarie. Dans son discours, Petar Nikolov espérait que les savants participant au séminaire soutiendraient la Bulgarie, qui assumait la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, pour qu’elle puisse jouer un rôle important dans la promotion de la coopération et du développement entre l’Europe centrale et orientale et la Chine dans divers domaines tels que la diplomatie, la politique, l’économie et la culture.

Zhang Haizhou a prononcé un discours lors du séminaire. Il a souligné que la « coopération 16 + 1 », un élément indispensable des relations de coopération sino-européennes, avait promu une coopération plus étendue et plus approfondie entre la Chine et l’Europe.


Zhang Haizhou

Maria Stoycheva, vice-présidente de l’Université de Sofia, a prononcé un discours intitulé « La recherche européenne dans les universités asiatiques dans le cadre du Programme Jean Monnet de l’Union européenne ». Elle a déclaré que ce programme constituait un plan à long terme lancé par la Commission européenne en 1990, visant à encourager l’enseignement et la recherche sur le processus d’intégration européenne au sein des institutions d’enseignement supérieur européennes, et nécessitait les efforts conjoints des chercheurs de différents pays.

Le célèbre chercheur bulgare Nako Stefanov a partagé ses résultats de recherche dans un rapport baptisé « Les problèmes et les défis économiques dans le processus du modèle post-industriel sous la nouvelle normalité de l’économie chinoise ». Dans son rapport, il a analysé une série de problèmes causés par le développement économique trop rapide en Chine à l’heure actuelle.


Nako Stefanov

En outre, des experts et des savants chinois ont également donné de merveilleux discours. Ding Chun, professeur à l’Université Fudan, a prononcé un discours intitulé « Les relations économiques Chine-Europe : situation actuelle, problèmes et analyses ». Il a souligné que dans le contexte mondial, les relations bilatérales entre la Chine et l’Europe continueraient de se développer.


Ding Chun prend la parole.

Huang Weiping, professeur à l’Université Renmin de Chine, a présenté, dans son discours intitulé « La comparaison des bases avantageuses de la coopération entre la Chine et les pays d’Europe orientale », les avantages fondamentaux de la coopération entre les deux parties.

Deng Xiang, professeur à l’Université du Sichuan, a prononcé un discours baptisé « L’initiative ‘la Ceinture et la Route’ et le chemin de fer des marchandises entre la Chine et l’Europe centrale et orientale », dans lequel, il a éclairé les responsabilités régionales et les perspectives du développement du chemin de fer des marchandises entre la Chine et l’Europe centrale et orientale.

Liu Chunrong, professeur au Centre Fudan des études sur la Chine relevant de l’Université de Copenhague, a analysé la conception du monde de la Chine et les forces sociales et politiques soutenant l’interconnexion entre la Chine et l’Europe centrale et orientale, dans un discours intitulé « Les enjeux politiques de la coopération avec les PECO : comment l’environnement national exerce l’influence ».


Liu Chunrong répond aux questions.

Lors de l’interaction, les experts présents ont répondu une par une aux questions posées par des spectateurs.


Les participants se font prendre en photo.

Song Xinning, directeur chinois de l’Institut Confucius de la VUB, a déclaré dans son discours de conclusion qu’il attendait une coopération plus approfondie entre la Chine et l’Europe pour promouvoir une situation mutuellement bénéfique entre tous les pays. Ce séminaire international a suscité de fortes répercussions dans le milieu académique bulgare.

Article : Ge Zhiqiang et Hu Huaqian ; Photos : Li Ying

 
mot clé:

Nouvelles concernées