Le programme de bourses de l’Institut Confucius des écoles primaires et secondaires d’Ecosse sera financé par le gouvernement écossais

[Source]    chinanews.com [Time]    2018-04-16 09:42:39 
 


Mme Nicola Sturgeon (la deuxième à droite) se renseigne sur les études et la vie d’élèves écossais en Chine.

Au cours de l’après-midi du 8 avril, la première ministre écossaise Nicola Sturgeon, en visite en Chine, a reçu à Beijing des élèves écossais faisant leurs études en Chine. A l’occasion de la réception, elle a annoncé que le gouvernement écossais allait allouer 754 mille livres sterling à l’Institut Confucius des Ecoles primaires et secondaires d’Ecosse (CISS), afin de créer des opportunités aux élèves écossais pour faire leurs études en Chine, d’augmenter leurs compétences de chinois et d’élargir leur horizon.


Nicola Sturgeon (à gauche) se fait prendre en selfie avec une élève.

Selon Mme Sturgeon, davantage de Classes Confucius ont été mises en place par le CISS pour que plus de jeunes Ecossais puissent connaître la culture, l’histoire et la langue de la Chine. « Je suis très heureuse de pouvoir rencontrer ces boursiers de l’Institut Confucius et d’apprendre de leurs expériences en Chine. Parmi eux, il y a même deux élèves venant de mon ancienne école », dit-elle.

Il est rapporté que tous les élèves écossais de sixième année des centres de Classe Confucius réparties dans l’Ecosse ont droit à demander la bourse d’études du CISS. Jusqu’à présent, 70 élèves en Ecosse en ont bénéficié.

Actuellement, on compte au total 22 centres de Classe du CISS dans les écoles primaires et secondaires de l’Ecosse. Ces centres ont pour but de concourir à l’organisation des événements culturels aussi bien écossais que chinois, de partager des idées et des ressources, et de promouvoir l’enseignement de la langue et la culture chinoises.

Il est également appris que le CISS et la Commission de l’Education de la municipalité de Tianjin ont élaboré conjointement un programme de bourses d’études destiné à financer les études et les séjours d’élèves écossais en Chine sur une durée d’un an. Le CISS espère élargir davantage ce programme en 2019.

Grace Patterson, âgée de 21 ans, est ancienne élève du Lycée Queen Anne de Dunfermline. Ancienne boursière de l’Institut Confucius, elle fait ses études en chinois et en commerce à l’Université Nankai à Tianjin pour le moment. Elle a dit : « J’ai vécu et étudié à Tianjin pendant presque trois ans. Avant cela, au bout d’un an d’études en Chine, je me suis rendu compte que j’avais besoin de poursuivre mes études. Ainsi, j’ai commencé ma licence de chinois à l’Université Nankai. » D’après elle, savoir parler chinois lui permet d’obtenir une meilleure expérience en Chine, d’avoir une compréhension plus authentique et plus approfondie sur les Chinois et la culture chinoise, ainsi que de voir de ses propres yeux ce qu’est la Chine.


Un représentant des élèves rend compte de sa vie et ses études en Chine.

Il est signalé que, depuis le début de l’année, quatre centres professionnels de Classe Confucius ont respectivement été mis en service à l’Association de football des écoles écossaises (SSFA), au Conservatoire royal d’Ecosse, au Théâtre royal (Glasgow) et à la Société royale de zoologie d’Ecosse (Zoo d’Edimbourg). Le centre au Zoo d’Edimbourg est le premier centre de Classe Confucius spécialisé en science professionnelle dans le monde entier. En coopération avec les écoles primaires et secondaires écossaises, ces centres œuvrent pour intégrer la langue et la culture chinoises dans leurs domaines professionnels.

(Chinanews.com depuis Beijing, le 9 avril, journaliste et photographe : Pan Xulin)

 
mot clé:

Nouvelles concernées