Le Festival « Joyeux Nouvel An chinois » tenu au Bangladesh

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Dhaka au Bangladesh [Time]    2018-02-26 11:11:32 
 

Le 4 février, une ambiance gaie régnait au campus de l’Université des Arts libéraux du Bangladesh (ULAB), décoré de lanternes et de rubans multicolores, où se déroulait un festival dédié à la fête du Printemps, qui s’inscrit dans la série d’activités intitulée « Joyeux Nouvel An chinois ». Sous le haut patronage de l’Ambassade de Chine au Bangladesh, cette activité a été co-organisée par l’Institut Confucius de l’Université de Dhaka et l’ULAB. Des invités éminents, dont Beatrice Kaldun, chef du Bureau et représentante de l’UNESCO au Bangladesh, H M Jahirul Haque, président de l’ULAB, et Sun Yan, conseillère culturelle de l’Ambassade de Chine au Bangladesh, y ont assisté sur invitation.


Les invités d’honneur inaugurent le Festival du Nouvel An chinois.

Lors de la cérémonie d’inauguration, Mme Sun a déclaré que la fête du Printemps était la fête la plus importante pour les Chinois et que la participation au Festival du Nouvel An chinois avec toute la famille et les amis constituait un moyen important pour célébrer cette fête merveilleuse. Selon elle, l’année 2017, l’année des échanges amicaux Chine-Bangladesh, a témoigné de l’approfondissement de l’amitié entre les deux pays. Mme Sun a émis le souhait que cette activité « Joyeux Nouvel An chinois » permette à plus de gens de comprendre la Chine et sa culture, et de renforcer l’amitié entre la Chine et le Bangladesh.


Sun Yan

Kazi Anis Ahmed, vice-président de l’ULAB, a remercié dans son discours l’Institut Confucius pour avoir co-organisé cette activité avec l’ULAB. Au cours des préparatifs de l’activité, selon lui, les deux parties ont obtenu une meilleure compréhension mutuelle, jetant une base solide pour leurs futurs échanges et coopération.


La troupe artistique du tambour de printemps de Jiangzhou donne une représentation joyeuse de gongs et de tambours.

Le festival a débuté avec un numéro joyeux de gongs et de tambours de Jiangzhou du Shanxi, patrimoine culturel immatériel de la Chine. Les cinq parties de l’événement, à savoir Place du Nouvel An chinois, Parc d’attractions, Maison de devinettes, Atelier d’artisanat et Exposition d’éléments chinois, ont pleinement démontré les coutumes et us ainsi que la culture traditionnels de la fête du Printemps chinoise. Ces activités intéressantes et divertissantes ont suscité tant d’interactions parmi les spectateurs, qui ont activement participé aux devinettes, à l’apprentissage de l’écriture de caractères chinois, et à pratiquer l’hula hoop et le saut à la corde.


Des étudiants, venant de la Classe Confucius de CRI-SMF (Radio Chine Internationale et la Fondation Shanto – Mariam) du Bangladesh, donnent une représentation du Tai-chi.


Des étudiants font l’expérience de la gravure sur bois de Jiangzhou.


Des étudiants découvrent le papier découpé chinois.


Des étudiants essaient des costumes traditionnels chinois.

Il faut notamment souligner que les deux héritiers du patrimoine culturel immatériel, venus de la Chine, ont démontré le papier découpé et la gravure traditionnels chinois, en émerveillant beaucoup les invités d’honneur et les étudiants présents.


Des invités d’honneur essaient de prendre des pois avec des baguettes.


Mme Kaldun apprend à écrire le caractère chinois « Fu (bonheur) ».

Au cours de l’activité, Mme Kaldun, avec beaucoup d’intérêts, a fait l’expérience de la gravure sur bois, de devinettes et de la copie de caractères chinois, entre autres. H M Jahirul Haque a déclaré avec émotion : « La culture chinoise est vraiment étendue et profonde, elle nous a beaucoup impressionnés aujourd’hui ! » Finalement, la danse des lions exécutée par l’Association bengalie de Dance des lions a mis fin à cette activité.