Quand la fête du Printemps chinoise contribue à l’apprentissage du chinois

[Source]    Quotidien du Peuple (édition d’outre-mer) [Time]    2018-02-13 16:47:03 
 

L’enseignement culturel à travers la fête du Printemps

Par Meng Dehong

La fête du Printemps est la plus importante fête pour les Chinois. Des expressions liées à cet égard ont toutes des touches festives, comme « Chu Xi (la veille du Nouvel An chinois) », « Zheng Yue (le premier mois du calendrier lunaire) », « Jiao Zi (le ravioli chinois) » et « Hong Bao (l’enveloppe rouge) ». Au fur et à mesure du développement de cette fête dans la société moderne, ont été créée une série de nouvelles expressions, dont « Chun Wan (le gala du Nouvel An chinois) » et « Chun Yun (la période de pic de voyages pendant la fête du Printemps) ». Est-ce que le « Chu Xi » représente vraiment « Chu (éliminer) » le monstre qui s’appelle « Xi » ? Pourquoi le premier mois du calendrier lunaire s’appelle « Zheng Yue » ? La fête « Yuan Xiao » est-elle la même chose que la nourriture festive éponyme ? Pourquoi l’on appelle le ravioli chinois comme « Jiao Zi » ? Quel genre de bonheur nous apporte par le « Chun Yun » ? ... Toutes ces questions, qui sont les contenus pédagogiques du volet culturel dans l’enseignement du chinois comme deuxième langue vivante, attirent l’attention particulière des élèves de chinois. Quels sont les contenus, les moyens, les objectifs et les points difficiles dans l’enseignement de la culture ? Voilà des réflexions à ces égards.


Des élèves font des exercices de la calligraphie chinoise dans l’Institut Confucius de Bruxelles en Belgique (Photo : Xinhua/Ye Pingfan).

L’apprentissage de la langue, c’est en fait l’apprentissage de la culture, car la langue constitue tant un vecteur qu’une incarnation de la culture. Dans ce sens, d’un côté, l’enseignement du chinois langue étrangère égale celui de la culture chinoise ; de l’autre côté, l’apprentissage du chinois comme deuxième langue vivante équivaut à celui de la culture enregistrée et démontrée par la langue chinoise. De ce fait, l’enseignement de la culture dans le cadre de l’enseignement du chinois langue étrangère se déroule parallèlement à celui du chinois. En ce qui concerne les contenus, tous éléments culturels liés à l’enseignement linguistique sont compris dans le programme de l’enseignement de la culture. Par exemple, les contes et les légendes liés au « Chu Xi » sont les contenus du folklore dans le cadre de l’enseignement de la culture, alors que les discussions respectives sur les caractères « Chu » et « Xi » dans l’expression « Chu Xi » constituent des contenus sur le plan tant grammatologique qu’étymologique.

L’enseignement de la culture dans celui de la deuxième langue vivante est étroitement lié à la comparaison des contextes transculturels. Chaque nation dispose de ses propres fêtes, bien qu’elles possèdent des origines et des détails différents, leurs thèmes sont souvent similaires. Par exemple, la fête de Thanksgivingest seulement célébrée dans certains pays, mais l’action de grâce est une idée partagée par le monde entier. La Chine n’a pas de date précise pour la fête de Thanksgiving, mais les Chinois rendent cultes aux ancêtres pendant la fête du Printemps, et offrent des sacrifices à la Lune lors de la fête de la Lune… Tout cela montre leur grâce. Prenons un autre exemple du Nouvel An. La date n’est pas forcément uniforme pour le Nouvel An, mais la tradition de faire ses adieux à l’an passé et célébrer le nouvel an est similaire dans l’ensemble. En ce qui concerne la fête du Printemps, la plus importante fête pour les Chinois, en général, le sens de sa célébration est que c’est un moment pour faire ses adieux à l’an passé et célébrer le nouvel an. Le sens « Nouvel » pour les Chinois réside dans le renouvellement des périodes, qui s’attache notamment au recyclage des saisons et au commencement du travail dans les champs. Par conséquent, le sens de faire ses adieux à l’an passé et célébrer le nouvel an est tout compris dans le caractère « Chu » dans l’expression « Chu Xi », qui signifie le recyclage. Ces concepts et les expressions qui dérivent d’eux, constituent la langue mais également la culture. Ainsi, du côté de la manière de l’enseignement de la culture, il convient de comparer les fêtes locales et celles du pays origine de la langue enseignée.

L’objectif final de l’enseignement de la culture dans le cadre de l’enseignement de la langue est de comprendre les contenus culturels enregistrés et portés par la langue. L’enseignement de la culture dans le cadre de l’enseignement du chinois langue étrangère ne doit pas être séparé de la langue. L’enseignement de la culture dans le cadre d’un thème fixe doit se concrétiser finalement dans la langue et les caractères. Par exemple, l’enseignement autour du thème culturel de la fête, celle-ci constitue le plus important contenu linguistique à cet égard. Pourquoi on dit les 24 périodes de l’année solaire dans la langue chinoise ? Qu’est-ce que les périodes désignent ici ? La fête du Printemps est quelle sorte de fête ? Pourquoi les Chinois prennent le printemps comme le commencement de l’année et le fêtent ? Ou bien quelles sont les informations portées dans le caractère « Chun (printemps) ». Tout cela constitue les points dont on doit tenir compte dans le cadre de ce thème.

Nous constatons que l’essence de l’enseignement du chinois langue étrangère réside dans l’enseignement de la langue. Donc, les difficultés pour les enseignants dans le cadre de l’instruction de la culture comprennent deux points : l’un, c’est les visions linguistique et pédagogique des enseignants ; l’autre, c’est le niveau des connaissances et de compréhension des enseignants vis-à-vis de la langue et la culture chinoises. Lors de l’instruction de la culture, les enseignants doivent s’efforcer de réfléchir sur et pratiquer les deux aspects suivants : bien expliquer le lexique qui enregistre et porte la culture concernée et comparer les éléments culturels en chinois et ceux dans la langue maternelle des élèves étrangers pour trouver des consensus par-delà les divergences, afin de susciter leur intérêt pour l’apprentissage.

(Ecrit par un enseignant de chinois langue étrangère à l’Université des Langues étrangères de Beijing)

 
mot clé:

Nouvelles concernées