Quand la fête du Printemps chinoise contribue à l’apprentissage du chinois

[Source]    Quotidien du Peuple (édition d’outre-mer) [Time]    2018-02-13 16:47:03 
 

Pour introduire l’enseignement de la culture des fêtes

Par Gao Wenyan et Luo Moyi

A l’approche du Nouvel An chinois, les organisations des ressortissants chinois résidant dans la localité, l’Institut Confucius de l’Université de Webster, ainsi que ses deux Classes Confucius et ses antennes d’enseignement ont tous organisé des activités variées. Les élèves et les populations locales se sont réunis dans une ambiance gaie pour ressentir les coutumes et us traditionnels de la Chine. L’Institut Confucius de l’Université de Webster a organisé une activité pour célébrer la fête du Printemps de l’année du Chien dans le gymnase de l’université, en présence de quelque 500 personnes, dont des directeurs, des enseignants et des élèves venant d’une dizaine d’écoles primaires et secondaires locales, ainsi que des professeurs et étudiants de l’Université de Webster, des habitants des quartiers résidentiels.

A chaque fête traditionnelle chinoise comme le Nouvel An chinois, l’Institut Confucius de l’Université de Webster organise, conjointement avec l’université et la communauté locale, des événements dans des musées, des salles artistiques et la grande salle de l’université. En même temps, l’Institut Confucius tient régulièrement des conférences thématiques et des activités d’expérience autour des fêtes chinoises. Les conférences sont souvent données par des spécialistes, invités par l’Institut Confucius, dans le campus de l’université ou des organisations publiques locales pour présenter la culture festive de la Chine. Elles sont essentiellement consacrées aux instruments de musique traditionnels, aux œuvres littéraires, à la moralité et aux rites. Quant à l’activité d’expérience, elle permet aux élèves de faire l’expérience, sous la direction d’enseignants, des éléments de la culture chinoise, dont le papier découpé, la peinture, le tressage de nœuds chinois et le Tai-chi-chuan.


Des étudiants de l’Institut Confucius de l’Université de Webster aux Etats-Unis démontrent le caractère « Fu (bonheur) ».

A l’approche des fêtes traditionnelles chinoises, les enseignants doivent bien profiter du moment pour introduire l’enseignement de la culture des fêtes en classe sous diverses formes. Premièrement, les enseignants doivent mettre en valeur des caractéristiques littéraires de la fête pour bien raconter des histoires liées aux fêtes traditionnelles chinoises par l’intermédiaire des images, des expressions et des vidéos faciles à comprendre, afin que les élèves puissent obtenir des connaissances sur l’origine des fêtes. Deuxièmement, les enseignants doivent démontrer aux élèves les nourritures et les objets caractéristiques de la fête, et expliquer leur sens culturel à cet égard. Prenons la fête du Printemps pour exemple, les enseignants peuvent décorer la salle de classe avec des objets dotés des caractéristiques marquantes de la fête du Printemps, dont le couplet antithétique, le nœud chinois, la lanterne et le papier découpé, en diffusant des chansons gaies dédiées au Nouvel An chinois, et organiser les élèves pour apprendre à confectionner des raviolis chinois, afin qu’ils puissent ressentir la joie dans la pratique en écoutant la présentation de l’enseignant sur la culture liée à la fête du Printemps de tous côtés, dans une ambiance intense du Nouvel An. Troisièmement, les enseignants doivent utiliser la culture des fêtes similaires étrangères pour conduire les élèves à les comparer avec les fêtes traditionnelles chinoises, ce qui leur permet un résultat efficace dans l’apprentissage. Au niveau de l’importance et de l’influence, le Noël de l’Occident est similaire à la fête du Printemps de la Chine. Mais ils sont très différents du fait qu’ils s’enracinent dans différents contextes culturels. Ainsi, les enseignants peuvent donner des devoirs de recherche aux élèves sur la comparaison de plusieurs côtés entre les deux fêtes, et leur demander de présenter un compte-rendu de leurs acquis dans la classe et de mener des discussions avec les autres camarades, ce qui permet aux élèves d’avoir une profonde connaissance sur la culture festive de la Chine, et d’engendrer des pensées indépendantes et des compréhensions sur la culture traditionnelle chinoise. Quatrièmement, pour les élèves ayant un niveau de chinois avancé, les enseignants peuvent les organiser pour préparer des numéros tels que des pièces de théâtre en s’inspirant des histoires de la fête traditionnelle chinoise, et les mettre en scène lors des activités de la célébration du Nouvel An chinois, ce qui permet aux élèves de susciter efficacement leur intérêt pour l’apprentissage du chinois et de la culture chinoise.

Les enseignants doivent tenir compte de la concordance avec l’époque quand ils présentent la culture des fêtes traditionnelles chinoises. Quant au contenu, les enseignants doivent présenter et expliquer le plus que possible, sur la base de la présentation de la vie culturelle dans la société antique chinoise, les liens entre ces fêtes traditionnelles et la vie moderne des Chinois, pour que les élèves étrangers puissent ressentir le dynamisme de la culture des fêtes traditionnelles qui remontent à loin dans l’histoire, dans la situation actuelle, ainsi que leurs caractéristiques de l’époque en conformité avec la Chine moderne.

Quand les enseignants promeuvent la culture traditionnelle chinoise, eux, très fiers, ils sont tous désireux de faire à leurs élèves connaître l’intelligence et la quintessence de la culture chinoise le plus vite que possible. Mais il se peut que ce désir se mêle dans l’enseignement. De ce fait, au cours de la présentation de la culture traditionnelle chinoise, les enseignants doivent adopter des manières faciles à accepter pour les élèves étrangers, afin de les conduire à obtenir leur propre découverte et leur pensée indépendante. En même temps, il faut éviter que les prédilections des enseignants exercent une influence sur les élèves. Au cours de la comparaison culturelle, les enseignants doivent tenir au cœur l’égalité des cultures.

La langue est étroitement liée à la culture, et le chinois se base sur une culture profonde. Les fêtes traditionnelles chinoises constituent un important vecteur de la culture traditionnelle et de la vertu de la Chine. Ainsi, au cours de la promotion du chinois à l’échelle mondiale, il faut profiter pleinement de toutes opportunités pour présenter la culture festive de la Chine aux élèves étrangers. Cela a joué un rôle de pont dans la promotion de la culture du chinois, voire dans les échanges culturels entre la Chine et le reste du monde.

(Ecrit par deux enseignantes de chinois de l’Institut Confucius de l’Université de Webster des Etats-Unis)

 
mot clé:

Nouvelles concernées