L’Institut Confucius de l’Université de Tel Aviv tient une soirée pour célébrer la Fête du Printemps 2018

[Source]    cri.cn [Time]    2018-01-23 17:30:31 
 


L’Institut Confucius de l’Université de Tel Aviv tient le gala de la Fête du Printemps 2018.

Le 18 janvier, l’Institut Confucius de l’Université de Tel Aviv en Israël a tenu le gala de la Fête du Printemps 2018 dans une ambiance chaleureuse et gaie. Cet événement a réuni une centaine d’étudiants chinois et israéliens pour connaître les mœurs et coutumes de la Fête du Printemps chinois, admirer des chansons et des numéros du Xiangsheng (un art folklorique chinois du monologue, du dialogue ou d’échange comique), ainsi que jouer aux devinettes et déguster des raviolis chinois. L’ambiance était très harmonieuse.

Le soir du 18 janvier, l’Institut Confucius de l’Université de Tel Aviv a tenu une soirée de la Fête du Printemps 2018. L’animateur a présenté des mœurs et coutumes de la Fête du Printemps chinoise, telles que coller des couplets antithétiques, et le caractère chinois « Fu (bonheur) » qui signifie le bonheur, souhaiter la bonne année et déguster des raviolis chinois. De plus, on a appris aux participants à couper des décors de fenêtre. Des étudiants chinois et israéliens y ont donné un merveilleux spectacle.


Sun Pengcheng, responsable du Service d’éducation près l’Ambassade de Chine en Israël.

Wu Yang, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’Université de Tel Aviv, a déclaré que la célébration de la Fête du Printemps constituait une activité importante de l’Institut Confucius. Selon lui, comme les vacances d’hiver approchaient, on a anticipé ce gala pour que les étudiants chinois ressentent la douceur comme chez eux, et que les étudiants israéliens épris de la langue et la culture chinoises aient l’occasion de connaître la culture chinoise. « Il faut fournir des occasions du genre aux étudiants chinois, de sorte qu’ils peuvent ressentir l’ambiance de la Fête du Nouvel An chinois en Israël. D’ailleurs, de nombreux étudiants qui apprennent le chinois dans les départements de l’Asie orientale israéliens, ont un vif intérêt pour connaître les fêtes traditionnelles chinoises, et mener des échanges face-à-face avec des étudiants chinois. Certains ont même amené des enfants pour connaître la façon dont les Chinois célèbrent le Nouvel An chinois, ainsi que les décorations, les couplets antithétiques et le caractère ‘Fu’. Il y a quand même davantage des étudiants qui veulent connaître la culture chinoise. Nous voulons profiter de cette occasion pour réunir des étudiants avant les vacances d’hiver. Pour nous, l’Institut Confucius, chaque année, c’est une activité très importante », a-t-il dit.


Une étudiante israélienne découpe une pièce de décor de fenêtre.


Deux étudiants israéliens représentent un numéro du Xiangsheng.

Selon M. Wu, le Département de l’Asie orientale de l’Université de Tel Aviv est le plus grand du genre en Israël, et le nombre de ses étudiants en licence et en master s’élève chaque année à quelque 600 personnes. « Actuellement, le Département de l’Asie orientale comprend trois spécialités, respectivement sur la Chine, le Japon et l’Inde, et décompte chaque année quelque 600 étudiants, dont deux tiers apprennent le chinois et le reste apprend les deux autres spécialités. La plupart de ses étudiants apprennent le chinois, y compris des masters et doctorants. Donc, ce Département de l’Asie orientale est le plus grand du genre en Israël. Nous, l’Institut Confucius, nous efforçons d’aider ces étudiants à obtenir l’occasion de faire leurs études en Chine. Pour ceux qui veulent mener des échanges commerciaux avec la Chine, nous fournissons également des opportunités. S’il y a plus d’étudiants qui veulent continuer leurs études sur la Chine et mener des échanges académiques, nous fournissons aussi des opportunités. Nous déployons tous nos efforts pour que les étudiants israéliens puissent avoir plus d’occasions de prendre des contacts avec la Chine », a-t-il poursuivi.

Danna Mattas-Applerot, directrice de l’Asie du Département international de l’Université de Tel Aviv, a déclaré que chaque année, le Département international accueillaient 2 000 étudiants étrangers venant d’une centaine de pays, dont quelque 150 étaient des étudiants chinois. Selon elle, ces dernières années, de plus en plus d’étudiants chinois ont fait leurs études en Israël, et de plus en plus d’Israéliens se sont épris de la culture chinoise. Toujours selon elle, le gala de la Fête du Printemps de l’Institut Confucius a fourni une occaison pour les échanges culturels sino-israéliens. « Moi, je crois que cet événement, organisé conjointement par l’Institut Confucius et le Département de l’Asie orientale de l’Université de Tel Aviv, a apporté une nuit magnifique à nous tous, et créé une occasion aux étudiants chinois ainsi qu’aux étudiants israéliens intéressés par la culture et la langue chinoises. On peut parler le chinois et les étudiants israéliens peuvent connaître davantage la langue et la culture chinoises. De plus, nous sommes invités à déguster des raviolis chinois. C’est un merveilleux moment. A ce que je sache, de plus en plus d’étudiants chinois et israéliens viennent participer à cette activité annuelle, et on se réunit dans une ambiance gaie. C’est génial », a-t-elle dit.

(Cri.cn, Correspondants et photographes du Radio Chine internationale à Jérusalem : Sun Lingli et Yan Xu)

 
mot clé:

Nouvelles concernées