La 3e édition de l’activité d’échanges des arts martiaux sino-libériens tenue au Libéria

[Source]    Institut Confucius de l’Université du Libéria [Time]    2018-01-22 11:23:25 
 

La 3e édition de l’activité d’échanges des arts martiaux entre la Chine et le Libéria s’est tenue le 6 janvier à l’Ecole des arts martiaux sino-libérienne. Organisé par l’Institut Confucius de l’Université du Libéria sous le haut patronage de l’Ambassade de Chine au Libéria, cet événement a réuni des personnalités éminentes, dont M. Sylvester Grigsby, ministre d’Etat du Libéria, M. Saah N’Tow, ministre libérien de la Jeunesse et des Sports, M. Zhang Yue, ambassadeur de Chine au Libéria, et M. Frederick J. A. Pratt, président de l’Association nationale du Wushu de Libéria (LNWA).

Dans son discours, M. Zhang Yue a expliqué de manière intéressante la connotation des arts martiaux. Selon l’ambassadeur, les arts martiaux chinois constituent un pont idéal pour promouvoir la justice, maintenir la paix et nouer l’amitié. Il a ajouté que l’échange des arts martiaux entre la Chine et le Libéria, qui combine l’intérêt de la jeunesse libérienne vis-à-vis des arts martiaux avec l’apprentissage de la culture des arts martiaux chinois, avais joué un rôle actif dans la promotion des échanges culturels entre les peuples des deux pays.

M. N’Tow, M. Grigsby et M. Pratt ont respectivement indiqué dans leurs discours que l’essence des arts martiaux chinois était de fortifier la santé, de poursuivre la sécurité, ainsi que d’aboutir à l’harmonie et la stabilité de la société. Selon eux, l’échange des arts martiaux entre la Chine et le Libéria favorise la connaissance des cultures chinoise et libérienne. En même temps, ils ont remercié l’Institut Confucius de leurs efforts déployés pour l’organisation de cette activité.

M. N’Tow, M. Zhang Yue, M. Pratte et M. Huang Baiqing, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’Université du Libéria, ont inauguré ensemble l’Ecole des arts martiaux sino-libérienne.


Les invités d’honneur inaugurent l’Ecole des arts martiaux sino-libérienne.

Par la suite, la cinquième équipe de la police chinoise de maintien de la paix au Libéria, la LNWA et l’Institut Confucius de l’Université du Libéria ont mené des échanges en matière d’arts martiaux et donné un spectacle merveilleux. La représentation des arts martiaux donnée par l’équipe de maintien de la paix a émerveillé tous les spectateurs présents. La démonstration du Tai-chi, de la boxe, de la manœuvre du bâton, de l’escrime au sable, du combat des policiers chinois, a suscité des salves d’applaudissements chez les spectateurs. La représentation donnée par des membres de la LNWA était magnifique, et chaque mouvement a montré leur technique excellente. Les danses « Le style national le plus brillant » et « Body on taret », exécutées par des enseignants et des élèves de l’Institut Confucius, ont poussé l’ambiance à son apogée.


L’équipe de maintien de la paix donne une représentation des arts martiaux.


La LNWA donne une représentation des arts martiaux.

Au cours des interactions, des spectateurs sont montés sur scène pour mener des échanges avec les entraîneurs chinois et libériens des arts martiaux, en apprenant des techniques de défense personnelle et la boxe en cinq pas.

A la fin de l’activité, MM. Zhang Yue et Pratt ont mené un échange sincère avec les enseignants et élèves de l’Institut Confucius. M. Zhang a hautement apprécié cette activité organisée par l’Institut Confucius de l’Université du Libéria. Il a émis le souhait que l’Institut Confucius puisse exploiter les arts martiaux chinois pour mieux diffuser la culture chinoise et bien raconter les histoires chinoises. M. Pratt a remercié l’Institut Confucius de ses efforts déployés pour organiser les activités d’échanges des arts martiaux. Il a appelé plus de jeunes Libériens à apprendre les arts martiaux chinois.

Cet activité d’échange des arts martiaux a favorisé les échanges culturels entre la Chine et le Libéria, et a approfondi l’amitié entre les deux pays, tout en amplifiant le rayonnement de l’Institut Confucius au Libéria.