L’Institut Confucius des sciences et technologies contribue à la coopération internationale

[Source]    Quotidien des Sciences et de la Technologie [Time]    2017-12-27 16:30:54 
 

Les paiements mobiles, l’économie du partage et la construction du TGV (train à grande vitesse)… De beaux garçons et de belles jeunes filles qui parlent couramment le chinois, ont présenté ces derniers acquis scientifiques et technologiques de la Chine. Leur présentation claire, leur prononciation parfaite, leur air confiant et le contexte approprié ont suscité des admirations du jury et des applaudissements chaleureux d’élèves.

Voilà le concours d’interprétation en sciences et technologies ouvert aux jeunes, qui s’est récemment tenu à l’Institut Confucius des sciences et technologies de l’Université nationale technique de Biélorussie. Une cinquantaine de candidats venant de la Biélorussie, de la Chine, de la Russie et de l’Ukraine, ont disputé ce concours d’interprétation simultanée sans manuscrit.

L’Institut Confucius des sciences et technologies de l’Université nationale technique de Biélorussie, le seul du genre dans le monde entier, a été co-établi par l’Université du Nord-Est (NEU) de la Chine et l’Université nationale technique de Biélorussie. Dès le début, les deux universités, qui œuvraient pour l’innovation scientifique et technologique ainsi que les échanges culturels, ont décidé de construire ensemble un Institut Confucius caractérisé par les échanges scientifiques et technologiques, en vue de promouvoir les échanges et la formation de talents dans ce domaine entre la Chine et la Biélorussie.

En 2014, l’Institut Confucius des sciences et technologies a été officiellement inauguré. Lors de la cérémonie d’inauguration, Anatoly Tozik, vice-Premier ministre biélorusse, a émis le souhait que l’Institut Confucius puisse devenir un exemple et un pont pour la coopération et les échanges scientifiques et technologiques entre la Chine et la Biélorussie, former des talents dans le domaine des sciences et technologies pour les grands projets de coopération, dont le parc industriel sino-biélorusse, ainsi qu’injecter une nouvelle force d’impulsion à la coopération scientifique et technologique entre les deux pays.

Pour mettre en relief les caractéristiques scientifiques et technologiques, en diffusant la culture chinoise et les réalisations du développement dans le cadre de la réforme et de l’ouverture, la NEU a accordé une attention spéciale à la présentation des réalisations scientifiques et technologiques tant dans l’antiquité chinoise que dans la Chine moderne.

Lors de la cérémonie de célébration du 3e anniversaire de l’Institut Confucius des sciences et technologies, tenue récemment, Franz, représentant des élèves de cet Institut, a déclaré : « J’ai appris le chinois depuis plus d’un an. C’est génial d’étudier ici. Maintenant, je me suis épris de la Chine et de la culture chinoise. J’espère pouvoir étudier en Chine dans le futur et ressentir directement l’étendue et la profondeur de la culture chinoise ainsi que le développement rapide des sciences et technologies modernes. »

(Journaliste : Hao Xiaoming, correspondant : Zhang Guanghong)

 
mot clé:

Nouvelles concernées