L’Institut Confucius de l’Université Waseda fête son 10e anniversaire– L’amitié sino-japonaise s’enracine dans les peuples

[Source]    Quotidien du Peuple [Time]    2017-12-06 09:54:58 
 

L’hiver règne sur Tokyo, mais l’Université Waseda ne perd point sa végétation luxuriante et colorée. Le 30 novembre, l’Institut Confucius de l’Université Waseda, le premier Institut Confucius de recherche du monde, a célébré à Tokyo son 10e anniversaire. Cet événement a réuni quelque 150 personnes venant de la Chine et du Japon, dont M. Cheng Yonghua, ambassadeur de Chine au Japon, M. Kaoru Kamata, président de l’Université Waseda, et M. Tian Gang, vice-président de l’Université de Beijing.

Les bonnes relations interétatiques reposent sur l’amitié étroite entre leurs peuples. En 2007, le premier Institut Confucius de recherche du monde a été établi à l’Université Waseda. Depuis dix ans, l’Institut Confucius de l’Université Waseda ont mené des activités d’échanges de haut niveau entre la Chine et le Japon en matière de culture, d’éducation et de recherche, à travers la formation conjointe d’étudiants de master avec l’Université de Beijing, l’organisation de conférences académiques, la rédaction de la revue « Institut Confucius » (version en chinois et en japonais), la publication des monographies, et la tenue de diverses activités d’échanges culturels, entre autres.

L’amitié sino-japonaise s’enracine dans les peuples, il en est de même en ce qui concerne l’avenir des relations sino-japonaises. M. Kaoru Kamata a déclaré que l’Institut Confucius avait joué un rôle important dans l’approfondissement de la compréhension mutuelle entre les jeunes étudiants chinois et japonais, dans la promotion du développement des relations amicales entre la Chine et le Japon, ainsi que dans la construction d’une communauté de destin pour l’humanité. Désormais, selon M. Kamata, l’Institut Confucius de l’Université Waseda continuera à promouvoir les échanges et la coopération entre les deux pays à travers l’organisation des activités innovantes sur la recherche et l’éducation. M. Tian Gang a promis de mener à bien l’Institut Confucius avec l’Université Waseda, afin de favoriser les échanges populaires entre les deux pays.

La Chine et le Japon sont des voisins importants. Le développement sain et stable à long terme des relations bilatérales correspond aux intérêts des deux peuples, mais aussi profite à la paix et à la stabilité régionales. M. Cheng Yonghua a présenté dans son discours le 19e Congrès du Parti communiste chinois (PCC). M. Cheng a déclaré que le 19e Congrès du PCC était une conférence cruciale revêtue d’une signification historique dans le processus de développement de la Chine, en planifiant un nouveau plan pour le développement futur de la Chine. En citant des phrases dans Les Entretiens de Confucius, telles que « L’homme noble est affable mais pas flatteur », « L’homme noble est ouvert d’esprit mais pas partisan », et « Vouloir établir les autres autant que l’on veut s’établir soi-même, et souhaiter leur accomplissement autant qu’on souhaite le sien propre », M. l’ambassadeur a détaillé ses compréhensions sur la politique extérieure de la Chine après le 19e Congrès du PCC, surtout en ce qui concerne le nouveau modèle des relations internationales et la communauté de destin pour l’humanité. M. Cheng a émis le souhait que les jeunes Japonais puissent comprendre autant que possible la Chine et les relations sino-japonaises, et réfléchir sérieusement la façon de parvenir à une coopération pacifique et à un développement commun entre les deux pays, afin de contribuer à l’amitié sino-japonaise à travers leurs actions concrètes.

Takahashi Gou, étudiant en 4e année de la Faculté de droit de l’Université Waseda, s’est inscrit à la manifestation une fois qu’il avait appris que l’Institut Confucius allait célébrer son 10e anniversaire. Ayant étudié à l’Université de Beijing durant un an, Takahashi Gou va travailler pour le journal Asahi Shimbun. Il a dit à notre journaliste qu’il remerciait beaucoup à l’Institut Confucius d’avoir fourni une fenêtre pour connaître et comprendre la Chine. Il espérait qu’il pourrait être accrédité en Chine en qualité de correspondant, afin de présenter la Chine aux Japonais de manière objective et précise, dans le but d’approfondir les échanges entre le Japon et la Chine.

Lors de l’activité, un robot haut de 19 cm qui a communiqué avec un professeur de l’Université Waseda en parlant chinois couramment, a surpris tout le monde. Selon des sources, l’Institut Confucius de l’Université Waseda travaille en étroite collaboration avec des entreprises concernées du Japon, afin de mettre en œuvre ce petit robot dans l’enseignement du chinois dans un avenir proche.

Le même jour, l’Université Waseda a également organisé une exposition de photos thématiques, par laquelle on a passé en revue le parcours décennal de l’Institut Confucius depuis son établissement, en exposant plus de dix monographies et des dizaines de revues publiées par l’Institut Confucius.

L’Université Waseda est la plus ancienne université privée prestigieuse du Japon, ayant une centaine d’années d’histoire d’échanges avec la Chine. Au début du siècle dernier, Li Dazhao, pionnier du PCC, et Chen Wangdao, le premier à avoir traduit le « Manifeste du parti communiste » en chinois, entre autres, y ont fait leurs études. Actuellement, on compte quelque 3 000 étudiants chinois à l’Université Waseda, soit 60% environ du nombre total de ses étudiants étrangers. En même temps, à l’Université Waseda, à peu près 10 000 étudiants japonais suivent les cours de chinois facultatifs, et les étudiants japonais qui font leurs études en Chine sont de plus en plus nombreux.

(Le Quotidien du Peuple, paru le 1 décembre 2017, page 10, journaliste : Liu Junguo)

 
mot clé:

Nouvelles concernées