Cérémonie d’anniversaire décennal de l’Institut Confucius de l’Université Saint-Thomas : la Présidente chilienne Michelle Bachelet prononce un discours

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2017-11-30 15:28:03 
 

Le 21 novembre 2017, à midi (heure locale), l’Université Saint-Thomas (STU) a tenu une grande cérémonie d’anniversaire décennal de son Institut Confucius dans le Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine à Santiago, capitale chilienne. Mme Michelle Bachelet, Présidente chilienne, Mme Jing Wei, directrice exécutive adjointe du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale adjointe du Hanban, M. Jaime Vatter Gutiérrez, président de la STU et M. Kuang Guangli, président de l’Université de l’Anhui, y ont assisté sur invitation et ont respectivement prononcé un discours. En plus, cet événement a réuni une centaine de personnalités dont Eduardo Frei, ancien Président chilien, Ernesto Ottone, président du Conseil national de la Culture et des Arts du Chili, Claudio Orrego Larraín, intendant de la région métropolitaine de Santiago, Patricio Victoriano, directeur du Département Asie-Pacifique du ministère chilien des Affaires étrangères, des personnalités politiques issues des milieux diplomatique, culturel et éducatif du Chili, ainsi que des fonctionnaires de l’Ambassade de Chine au Chili.


Photo de groupe

Au début de la cérémonie, Mme la Présidente chilienne Michelle Bachelet a assisté à une démonstration culturelle et à une séance de cours de chinois proposées par l’Institut Confucius de la STU. Durant la démonstration d’art du thé et de calligraphie, la Présidente Bachelet a dégusté du thé vert chinois infusé sur place, et a reçu en cadeau une œuvre calligraphique portant son nom chinois écrite par un enseignant volontaire de chinois. Lors du cours de chinois, des élèves apprenaient comment acheter des fruits et demander le prix en chinois en suivant l’explication de l’enseignante. Mme la Présidente a mené des échanges amicaux avec ces apprenants de chinois et s’est renseignée sur leur apprentissage du chinois. Les élèves ont tous exprimé leurs grands enthousiasme et intérêt à propos de l’apprentissage du chinois.


Les invités d’honneur assistent à une séance de cours de chinois.

Mme la Présidente Michelle Bachelet a prononcé un discours chaleureux lors de la cérémonie. Dans son discours, elle a d’abord apprécié les contributions faites par l’Institut Confucius, qui sert de passerelle pour les échanges culturels sino-chiliens. D’une part, à travers la proposition des cours linguistiques et culturels par l’Institut Confucius, la culture chinoise riche et profonde a influencé le peuple chilien de manière profonde ; d’autre part, les activités de promotion culturelle organisées par l’Institut Confucius ont permis aux Chiliens de toutes les tranches d’âge de connaître la culture chinoise en franchissant la Pacifique, sans sortir du Chili en réalité. Tout cela a permis aux peuples chinois et chilien d’accroître leurs connaissances et confiances, mais aussi de favoriser le développement bilatéral dans des domaines tels que la politique et l’économie.


Mme la Présidente chilienne Michelle Bachelet prononce un discours.

La Présidente Michelle Bachelet a indiqué que lors de la 25e réunion informelle des dirigeants économiques de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC), clôturée récemment au Vietnam, elle avait mené un entretien intime avec le Président chinois Xi Jinping, et qu’ils avaient assisté à la signature d’un protocole portant sur l’actualisation de l’Accord de libre-échange (ALE) entre la Chine et le Chili. Le Chili fut le premier pays d’Amérique latine à avoir établi des relations diplomatiques et à avoir signé un ALE avec la Chine. Selon la Présidente, le développement en commun du Chili et de la Chine représente des opportunités pour les peuples des deux pays. Au fur et à mesure du développement rapide de l’économie chinoise, le chinois est en fait devenu une des langues les plus principales du monde actuel, et sera une des langues les plus compétitives dans le futur. Ainsi, Mme Michelle Bachelet a émis le souhait que l’Institut Confucius de la STU puisse continuer à cultiver des talents excellents de chinois pour le Chili, et à faciliter les échanges et la communication entre les deux pays dans tous les domaines. Personnellement, la Présidente a exprimé la volonté d’apprendre le chinois dans l’Institut Confucius après la fin de son mandat prévue en mars prochain.

Jaime Vatter Gutiérrez, président de la STU, a déclaré dans son discours que depuis son établissement, l’Institut Confucius de la STU, en qualité de témoin des échanges amicaux entre la Chine et le Chili, avait exercé des influences importantes sur ses étudiants et le public local en ce qui concerne leurs connaissances et compréhension vis-à-vis de la Chine. Selon le président, après dix ans de développement, l’Institut Confucius a cultivé de nombreux talents caractérisés par leurs avantages de chinois, qui ont beaucoup contribué dans les milieux culturel, éducatif, économique et commercial. Au fur et à mesure que les échanges commerciaux et la communication culturelle entre la Chine et le Chili s’intensifient, les antennes d’enseignement relevant de l’Institut Confucius de la STU se sont installées partout au Chili ces deux dernières années. Influencés par la culture chinoise et dirigés par la nouvelle orientation du développement de l’économie mondiale, les élèves ont élargi leur propre vision, tout en accumulant de nombreuses expériences. Ils sont en train de chercher des opportunités afin de réaliser leurs valeurs de la vie. D’où on peut constater l’importance de l’Institut Confucius dans la relation stratégique sino-chilienne, faisant aussi une partie indispensable du développement de la STU.

Kuang Guangli, président de l’Université de l’Anhui, a indiqué dans son discours qu’au cours de l’établissement conjoint de l’Institut Confucius et de l’approfondissement des échanges, l’Université de l’Anhui et la STU avaient noué une amitié profonde, et avaient récolté des résultats fructueux. Durant la décennie de coopération, l’Université de l’Anhui a reçu plus de 200 élèves et travailleurs éducatifs et culturels du Chili qui venaient étudier, échanger et visiter en Chine.

Mme Jing Wei, directrice exécutive adjointe du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale adjointe du Hanban a indiqué, dans son discours que la STU, un établissement prestigieux d’enseignement supérieur privé du Chili, était un partenariat intime du Siège depuis longtemps. Selon Jing Wei, ces dix dernières années, avec les efforts conjoints des parties chinoise et chilienne, l’Institut Confucius de la STU a obtenu des résultats fructueux en termes d’établissement scolaire. Le nombre des participants aux activités organisées par l’Institut Confucius a dépassé 300 mille personnes, y compris des participants âgés d’une soixantaine d’année, et des enfants de 5 à 6 ans. En même temps, 12 mille personnes ont appris le chinois dans l’Institut Confucius. L’Institut Confucius de la STU est devenu un pilier en matière d’enseignement du chinois au Chili et une plate-forme importante en ce qui concerne les échanges humains et culturels entre la Chine et le Chili. Il a joué un rôle important pour stimuler les échanges et la coopération sino-chiliens en termes d’éducation, de culture, d’économie et de commerce, de science et de technologie, ainsi que pour promouvoir la connaissance et la compréhension mutuelles entre les élèves, les enseignants et les publics chinois et chiliens. La directrice adjointe Jing Wei a salué les résultats obtenus par l’Institut Confucius de la STU et a remercié les amis de tous les milieux qui avaient soutenu le développement de l’Institut Confucius depuis longtemps.

h
Mme Jing Wei, directrice exécutive adjointe du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale adjointe du Hanban, prononce un discours.

Selon Mme Jing Wei, la langue constitue la meilleure clé pour connaître un pays, et une passerelle pour promouvoir les échanges et la coopération, ainsi qu’un trait d’union pour connecter les peuples. Aujourd’hui, partant d’un nouveau point de départ historique caractérisé par l’actualisation de l’ALE sino-chilien, le Siège de l’Institut Confucius est disposé à soutenir, en collaboration avec tous ses partenaires, le développement de l’Institut Confucius de la STU, afin d’apporter sa propre contribution à l’approfondissement du développement du partenariat stratégique global sino-chilien, et de créer, main dans la main, un meilleur avenir pour l’humanité.

 
mot clé:

Nouvelles concernées