Tenue d’une formation à l’intention des enseignants volontaires de chinois à Phnom Penh

[Source]    chinanews.com [Time]    2017-11-08 11:38:20 
 

La formation continue 2017-2018 à l’intention des enseignants volontaires de chinois du Hanban et de l’Institut Confucius du Cambodge a eu lieu le 2 novembre à Phnom Penh, capitale du Cambodge, en réunissant 238 enseignants volontaires chinois au Cambodge.

Zuo Wenxing, conseillère politique près l’Ambassade de Chine au Cambodge, a déclaré qu’au fur et à mesure de l’avancement de la construction de « la Ceinture et la Route », les relations entre la Chine et le Cambodge étaient entrées dans leur meilleure période. Selon elle, l’Institut Confucius du Cambodge, inauguré en 2009, s’attachait toujours à la cause de l’enseignement du chinois ainsi qu’à la promotion et les échanges de la culture chinoise. Avec ses 27 antennes d’enseignement et 3 Classes Confucius, l’Institut Confucius du Cambodge était présent dans 12 provinces et villes cambodgiennes, ses apprenants étant originaires de tous les milieux sociaux, y compris des fonctionnaires gouvernementaux, des militaires, des employés des entreprises, des travailleurs sociaux et des moines.

La conseillère a fait l’éloge de l’Institut Confucius du Cambodge, en soulignant qu’il est devenu une marque bien connue dans l’enseignement du chinois au Cambodge, et qu’il figurait parmi les futurs « Instituts Confucius modèle du monde » sélectionnés par le Siège de l’Institut Confucius (Hanban).

Sot Samnang, secrétaire général adjoint de l’Académie royal du Cambodge, a déclaré qu’au cours des sept dernières années, un millier d’enseignants volontaires de chinois avaient enseigné au Cambodge. L’Institut Confucius du Cambodge, a-t-il affirmé, est devenu le centre d’enseignement du chinois au Cambodge, celui de formation du corps des enseignants de chinois locaux et de recherche sur l’enseignement du chinois, celui d’examen de chinois, celui de traitement des affaires concernant les bourses d’études de l’Institut Confucius, celui d’expérience de la culture chinoise, celui d’études de la relation amicale sino-cambodgienne ainsi que celui de rédaction et de publication des livres bilingues chinois-cambodgiens, tout en constituant un pont important pour les échanges amicaux entre le Cambodge et la Chine.

Teng Lianshuai, chef adjoint du Service des volontaires du Hanban, a dit que depuis 2010, l’année où le Siège de l’Institut Confucius a mis en place le programme des enseignants volontaires de chinois accrédités au Cambodge, plus de 100 mille élèves en ont bénéficié.

(China News Service depuis Phnom Penh le 2 novembre

Journaliste : Huang Yaohui)

 
mot clé:

Nouvelles concernées