Milan : A la découverte de la culture chinoise à l’occasion de la Journée de l’Institut Confucius

[Source]    Chinese headlines [Time]    2017-11-06 16:27:03 
 

 

Le 28 octobre, l’Institut Confucius de l’Université catholique du Sacré-Cœur (UCSC) de Milan a célébré dans son campus Carducci la « Journée de l’Institut Confucius » et son 8e anniversaire. Des volontaires artistiques venant du Centre culturel chinois de Milan, du Centre d’échanges culturels Zheli de Milan, de l’Ecole de chinois Longjia de Milan, de l’Ecole de danse orientale de Milan, de l’Association d’échanges culturels sino-italiens Shoulashou (main dans la main) de Milan ainsi que de la communauté chinoise à Milan, ont travaillé ensemble pour préparer une variété de spectacles culturels et sportifs ainsi que d’activités d’expérience culturelle dans le cadre de cette journée d’exposition de la culture chinoise. Des ressortissants chinois résidant en Italie, des Italiens d’origine chinoise, des étudiants de l’UCSC ainsi que des personnalités de divers milieux sociaux chinois et italiens y ont également participé.


Le Pr. Yu Youxue, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’UCSC, prononce une allocution.

L’événement coïncidait avec la Fête du Double Neuf, une fête traditionnelle chinoise. L’Institut Confucius a spécialement choisi ce jour pour s’ouvrir, exposer les résultats d’enseignement et diffuser la culture chinoise au public. Yu Youxue, directeur chinois de l’Institut Confucius de l’UCSC et professeur à l’Université des Langues et Cultures de Beijing (BLCU), a émis le souhait dans son discours que les participants puissent ressentir le charme de la culture chinoise d’une façon concrète à travers cette fête traditionnelle chinoise qui signifie l’éternité et la longévité.

Afin de montrer le plus possible tous les aspects de la vie sociale dans une civilisation antique ayant une longue histoire et une culture diversifiée, en une seule journée et sur un petit terrain, l’Institut Confucius a organisé des spectacles culturels et sportifs concentrés dans un lieu donné et des activités d’expérience culturelle se déroulant dans différents lieux et à différentes périodes. On peut ainsi dire que cet événement a donné une occasion pour les amis italiens qui admirent la culture chinoise, de ressentir en personne le charme de la culture chinoise à travers des activités vivantes et intéressantes.


La danse baptisée « Les Filles qui découpent du papier » exécutée par des élèves de l’Ecole de danse orientale de Milan.

Lors des spectacles culturels et sportifs, l’organisateur a soigneusement préparé des programmes artistiques avec des caractéristiques traditionnelles pour le public, dont des chansons, des danses, la musique instrumentale, des arts martiaux, et un défilé de mode. Des enfants mignons venant de l’Ecole de danse orientale de Milan ont exécuté la danse baptisée « Les Filles qui découpent du papier ». Leurs habits traditionnels colorés ainsi que leur représentation joyeuse et naïve ont permis aux spectateurs d’entamer, avec intérêt, un voyage dans la culture chinoise. Les instrumentistes ont tous montré leurs atouts, en utilisant des instruments de musique traditionnels orientaux, tels que le guzheng, le guqin, l’erhu, le pipa, et le hulusi, pour interpréter des mélodies classiques chinoises d’une façon originale. Wang Gaojie a appris le Kung-fu dans le monastère Shaolin depuis son enfance et a remporté trois titres de champion national des arts martiaux, respectivement en bâton ivre, en couteaux-papillons contre bâton et en boxe d’imitation. Il a démontré le Kung-fu chinois au public. Le défilé de mode original placé sous le thème « 56 ethnies, 56 fleurs » a montré une grande famille multiethnique vivant dans une harmonie. Deux chanteurs ont respectivement interprété le bel canto et une chanson populaire de la Chine.

Par la suite, les activités d’expérience culturelle se sont déroulées dans deux salles de classe. L’une est dédiée à l’Exposition d’œuvres de calligraphie et de peinture traditionnelles chinoises. Lors de l’exposition, les deux peintres An Pei et Du Gege ont pris des pinceaux sur place, et deux fleurs du prunier rouge et noir sont montées sur le papier en un clin d’œil. Des enfants ont pris des pinceaux avec curiosité pour découvrir en personne le dessin de masques de l’Opéra de Beijing. On s’enivrait de pinceaux et de l’encre dans cette salle, alors que le parfum du thé inondait l’autre salle. Les deux enseignants Li Jiapeng et Du Yanying ont respectivement enseigné le jeu de go et préparé du thé, en mettant en valeur leurs propres atouts. Quand on est sorti à l’extérieur, on pouvait pratiquer le Tai-chi ou jouer du volant. Sur la pelouse du jardin du Sacré-Cœur, une équipe d’étrangers en habits traditionnels chinois, ayant le nez haut et les yeux profonds, démontraient le Tai-chi-chuan style Yang avec attention et confiance à travers des mouvements habiles.

La gastronomie ne doit pas être absente dans une expérience culturelle chinoise parfaite. Devant la salle où des plats chinois variés et délicieux étaient en libre service, les gens ont fait une longue queue pour déguster la gastronomie chinoise préparée avec une grande variété de méthodes de cuisson et une large gamme d’ingrédients alimentaires. En une journée, on ne pouvait pas ressentir toute la culture chinoise splendide, mais il suffit de jouir d’un festin aussi spirituel que matériel.

 

N.B. :

Etabli en 2009, l’Institut Confucius de l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan (Università Cattolica del Sacro Cuore, en italien) est le fruit de la coopération sincère entre l’UCSC, la BLCU et le Siège de l’Institut Confucius (Hanban).

(Chinese headlines depuis Milan, le 28 octobre, journaliste : Hua Xiao)

 
mot clé:

Nouvelles concernées