Tenue de la 4e édition de la « Langue chinoise spectaculaire » par l’Institut Confucius de la Nouvelle-Galles du Sud

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud en Australie [Time]    2017-10-27 17:00:49 
 

Le 23 octobre (heure locale), la quatrième édition de la « Langue chinoise spectaculaire 2017 », une représentation artistique en chinois donnée par des élèves de l’Etat de la Nouvelle-Galles du Sud, s’est tenue à Town Hall, l’hôtel de ville de Sydney. Cette année marque le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Australie. Une des activités en série pour célébrer la « Journée de l’Institut Confucius », cette édition de la « Langue chinoise spectaculaire » dédiée aux 45 ans des relations sino-australiennes, a construit un pont pour les échanges éducatifs et culturels, afin d’offrir une plate-forme aux élèves pour qu’ils découvrent le charme de la langue et de la culture chinoises.

Co-organisée par l’Institut Confucius de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) et l’Association des enseignants de chinois de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, cette représentation a réuni 800 étudiants et élèves venant de 36 universités, écoles primaires et secondaires locales. Plus de 2 000 spectateurs ont assisté à la représentation sur place.

S’inscrivant dans le thème de l’événement, des chansons célères chinoises et australiennes ont été interprétées lors du chant choral traditionnel de la « Langue chinoise spectaculaire ». Des élèves ont chanté en chinois et en anglais des chansons folkloriques australiennes, dont « Click Go the Shears » et « Waltzing Matilda », ainsi que des chansons populaires chinoises, comme « Chant et sourire », « Les Amis » et « La même chanson ». Le spectacle est terminé dans la chanson classique écossaise « Auld Lang Syne (Ce n’est qu’un au revoir) », ce qui signifie la pérennité de l’amitié sino-australienne.


Des écoliers interprètent la chanson baptisée « Le petit dragon ».


Des élèves secondaires chantent en chœur.


Les 800 étudiants et élèves chantent en chœur.

Cette année, le nombre des numéros de langage a augmenté. Des étudiants et élèves secondaires ont interprété le Xiangsheng (un art folklorique chinois du monologue, du dialogue ou d’échange comique), tandis que des écoliers ont mis en scène des récits de l’histoire de Chine. Cela montre que ces étudiants et élèves ont un très bon niveau de chinois. D’ailleurs, ce qui a surpris les spectateurs, c’est que de nombreux élèves locaux ont pu jouer habilement des instruments de musique traditionnels chinois, dont le guzheng, l’erhu, le pipa et le dagu. Cela montre que la culture chinoise s’est enracinée, a germé et fructifié au fond du cœur des élèves.


Des écoliers jouent une mélodie harmonieuse sur le guzheng et le tambour « Son de tambour accompagné du guzheng ».

Niu Wenqi, conseiller du Bureau de l’éducation du Consulat général de Chine à Sydney, a déclaré dans son discours que la « Langue chinoise spectaculaire » permettait de renforcer l’amitié entre la Chine et l’Australie, surtout celle entre les jeunes. Il s’est réjoui de voir de plus en plus de jeunes Australiens s’intéresser à la langue et la culture chinoises. Selon lui, les relations sino-australiennes connaîtront un essor dans le futur.


Niu Wenqi prononce un discours.

Les Field, vice-président de l’UNSW, a déclaré dans son discours que les résultats de l’enseignement du chinois dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud étaient de plus en plus remarquables, et que de plus en plus d’étudiants avaient compris l’importance de l’apprentissage du chinois, tout en se préparant pour accueillir une nouvelle ère caractérisée par l’approfondissement du développement des relations sino-australiennes.

Andrew Williamson, directeur de la Carlingford West Public School, a déclaré que son école attachait toujours de l’importance à l’enseignement du chinois, et s’efforcerait de soutenir les activités liées à l’enseignement du chinois et à la culture chinoise.

En 2014, dans le cadre de la célébration du 10e anniversaire de la création de l’Institut Confucius, l’Institut Confucius de l’UNSW et l’Association des enseignants de chinois de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud ont co-organisé la première édition de la « Langue chinoise spectaculaire », une représentation artistique en chinois donnée par des étudiants et des élèves d’écoles primaire et secondaire de l’Etat de la Nouvelle-Galles du Sud. L’événement a été couronné de succès, en attirant l’attention de divers milieux sociaux. Dès lors, la « Langue chinoise spectaculaire » est devenue une activité de marque de l’Institut Confucius de l’UNSW et de l’Association des enseignants de chinois de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud. Après quatre ans de développement, le nombre des écoles et des élèves participant à cet événement a pratiquement doublé, tandis que son envergure a été élargie. Cet événement a été apprécié par divers milieux sociaux.

 
mot clé:

Nouvelles concernées