Liu Zhenyun et Liu Yulin entament leur tournée littéraire et cinématographique en Amérique latine

[Source]    Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine [Time]    2017-10-07 13:26:26 
 

Invités dans le cadre du « Forum des écrivains chinois » et de la « Tournée des cinéastes chinois en Amérique latine » du Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine, Liu Zhenyun, célèbre écrivain chinois, et Liu Yulin, réalisatrice émergente chinoise, sont récemment arrivés au Chili pour entamer une tournée de deux semaines en Amérique latine.

Du 23 au 26 septembre (heure locale), Liu Zhenyun et Liu Yulin se sont rendus respectivement au campus principal, au campus d’Iquique, et au campus d’Arica de l’Institut Confucius de l’Université Saint-Thomas (STU), où ils ont donné des conférences et des colloques intitulés « En un mot comme en mille : le dialogue entre la littérature et la cinématographie ». Cet événement a réuni près de 300 personnes dont Jorge Soria, maire d’Iquique, Chen Ping, consul général de Chine à Iquique, Elsa Echeverría Olivares, présidente du campus d’Iquique de la STU, Torres, vice-président du campus d’Arica de la STU, ainsi que les enseignants et étudiants de l’Institut Confucius, des amateurs de la littérature, des ressortissants chinois et des Chiliens d’origine chinoise.


En pleine conférence

Liu Zhenyun et Liu Yulin ont partagé leurs expériences en matière de vie et de création avec les auditeurs, tout en présentant le parcours de l’adaptation du roman En un mot comme en mille au film. Leurs discours humoristiques et philosophiques ont suscité des salves d’applaudissements sur place.

Le 27 septembre, Liu Zhenyun et Liu Yulin ont participé au dialogue littéraire tenu dans la salle présidentielle de l’ancien bâtiment du Congrès national du Chili. Co-organisée par le Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine et le Centre d’Etudes sur les politiques d’Asie-Pacifique du Congrès national du Chili, cette activité a réuni plus de 200 personnes, dont Aylwin, parlementaire du Congrès national du Chili, Villota, parlementaire et vice-président de la Bibliothèque du Congrès national, Mme Sofía Calvo, directrice du Centre d’Etudes sur les politiques d’Asie-Pacifique, Mme Karina Peña, responsable du Département de l’enseignement des langues étrangères du ministère chilien de l’Éducation, Muñoz, président de l’Association littéraire du Chili, Liu Rutao et Chen Xiao’ou, conseillers de l’Ambassade de Chine au Chili, ainsi que des écrivains et des réalisateurs chiliens, les enseignants et étudiants de l’Institut Confucius, des amateurs de la littérature, des ressortissants chinois et des Chiliens d’origine chinoise.


Lors du dialogue.

Le dialogue a été présidé par le Dr. Fernando Pérez, professeur de littérature comparée à l’Université Alberto Hurtado de Santiago. Du point de vue professionnel de création et de littérature, il a posé à Liu Zhenyun des questions concernant les caractéristiques les plus remarquables de ses œuvres, la comparaison des littératures chinoise et latino-américaine et celle des littératures chinoise et chilienne, ainsi que les influences et la valeur de la littérature classique chinoise sur ses œuvres.

La réponse de Liu Zhenyun était humoristique et intéressante. Il a dit que l’humour était l’une des caractéristiques distinctives de ses œuvres, par exemple, le langage humoristique dans Je ne suis pas Madame Bovary et En un mot comme en mille faisait souvent rire les lecteurs. Cependant, selon lui, cet humour est absurde, une grande misère se cache au niveau plus profond. En termes de comparaison des littératures chinoise et latino-américaine, Liu Zhenyun a indiqué que la littérature latino-américaine possède une forte absurdité, tandis que le livre chinois Contes extraordinaires du pavillon du loisir était plus absurde. Il a également fait une comparaison entre le poète chilien Gonzalo Rojas avec le poète chinois Li Shangyin, en soulignant que malgré la différence des contenus de leurs poèmes, les sentiments forts dans leurs œuvres et les méthodes de création à travers le temps et l’espace étaient très similaires.


Liu Zhenyun

En parlant de la valeur de la littérature classique chinoise, Liu Zhenyun a déclaré que la littérature classique chinoise était très étendue et profonde avec une longue histoire. Selon lui, du Classique de vers au Rêve dans le Pavillon rouge, la littérature chinoise a décrit le mode de vie et l’expérience émotionnelle de la nation chinoise. Il a ajouté : « En ce qui concerne la littérature classique, sa valeur réside dans l’enregistrement des personnes, des choses, et des sentiments qui n’existent plus. Cela nous permet de connaître le passé de la nation. C’est là une des significations essentielles de la littérature. »

Liu Yulin a également fait des échanges avec les spectateurs sur la transformation des œuvres littéraires en films. En citant En un mot comme en mille en exemple, elle a expliqué que si l’on voulait mettre des œuvres littéraires en écran, il faudrait surmonter deux difficultés : tout d’abord, on doit transformer le langage littéraire en langage cinématographique, et choisir les extraits du roman que l’on veut adapter le plus. D’ailleurs, il faut transformer la langue écrite en film. En ce qui concerne les romans, les activités psychologiques d’un personnage sont décrites dans une bonne partie du roman. Quant aux films, il faut les montrer suffisamment en quelques secondes. Cette transformation du texte à l’image exige une technique qualifiée.


Liu Yulin

À la fin de l’activité, des applaudissements chaleureux régnaient dans la salle pour un long moment. Beaucoup d’auditeurs sont venus demander comment acheter des œuvres de Liu Zhenyun et de Liu Yulin. Le Centre d’Etudes sur les politiques d’Asie-Pacifique a offert à Liu Zhenyun et Liu Yulin l’album-souvenir publié pour célébrer le 45e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Chili. Le succès de cette activité a annoncé la fin de l’étape au Chili dans le cadre de la tournée de Liu Zhenyun et de Liu Yulin en Amérique latine.


Liu Zhenyu et Liu Yulin se sont faits prendre en photo avec Villota (deuxième à droite).


Liu Zhenyun et Liu Yulin accordent une interview à El Mercurio, le plus important journal au Chili.

Lors de sa visite au Chili, Liu Zhenyun a également accordé des interviews aux médias chiliens, dont Estrella Arika, le site web Observation Asie-Pacifique du Congrès national du Chili, et El Mercurio. Par la suite, ils se rendront à São Paulo et à Porto Alegre au Brésil pour participer à l’Exposition de films chinois à São Paulo et aux activités littéraires de l’Institut Confucius local.

 
mot clé:

Nouvelles concernées