Tenue de la conférence conjointe des Instituts Confucius au Royaume-Uni et en Irlande à Dublin

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2017-09-30 15:30:48 
 

Le 23 septembre, la conférence conjointe des Instituts Confucius au Royaume-Uni et en Irlande s’est tenue à Dublin. Ont participé à la cérémonie d’ouverture Marie Mitchell O’Connor T.D., ministre d’Etat irlandaise à l’Enseignement supérieur, Andrew Deeks, président de l’University College Dublin (UCD), Dolores Kelly, présidente du groupe multipartite de l’Assemblée de l’Irlande du Nord sur la Chine, Yue Xiaoyong, ambassadeur de Chine en Irlande, ainsi que Zhao Guocheng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban. Une centaine de représentants des 31 Instituts Confucius, de Classes Confucius ainsi que des enseignantes de chinois au Royaume-Uni et en Irlande ont participé à la conférence.

Andrew Deeks, président de l’UCD a prononcé une allocution de bienvenue. Il a déclaré que depuis son établissement en 2006, l’Institut Confucius de l’UCD a activement promu les coopérations sino-irlandaises en matière d’éducation, de culture et de commerce ainsi qu’entre des institutions académiques, et a beaucoup contribué au développement et à l’approfondissement des relations amicales bilatérales. Après 11 ans d’efforts, l’Institut Confucius a obtenu des résultats remarquables en termes de nombre des apprenants, de qualité de l’établissement, et d’influence, en devenant une partie essentielle du développement mondial et du campus multiculturel de l’UCD. Avec les soutiens des gouvernements chinois et irlandais, le bâtiment de l’Institut Confucius modèle de l’UCD s’achèvera bientôt. Cela constitue non seulement un jalon pour le développement de l’Institut Confucius, mais aussi un symbole du développement prospère de l’enseignement du chinois en Irlande.

La ministre d’Etat à l’Enseignement supérieur O’Connor a déclaré que ces dernières années, la coopération et les échanges sino-irlandais dans des domaines comme l’éducation avait connu un développement prospère. Surtout en matière de coopération dans l’établissement scolaire, d’échanges d’enseignants et d’élèves, d’apprentissage linguistique et de recherches scientifiques, la Chine et l’Irlande ont obtenu des résultats remarquables. Ella a ajouté que ces dernières années, de plus en plus d’Irlandais s’intéressaient au chinois, et que le nombre de ceux qui avaient choisi d’aller faire leurs études en Chine ne cessait d’augmenter. Cela, selon elle, est étroitement lié au travail efficace et remarquable de l’Institut Confucius. « Le gouvernement irlandais attache une grande importance à l’enseignement du chinois, et soutient sincèrement le développement de l’Institut Confucius. Il introduira le chinois dans l’examen d’entrée aux universités comme une des langues étrangères en 2020, et à partir de 2022, l’examen d’entrée aux universités comprendra officiellement le sujet de chinois », a-t-elle affirmé.

Yue Xiaoyong, ambassadeur de Chine en Irlande, a déclaré dans son discours que comme une plate-forme importante pour développer l’enseignement du chinois et les échanges culturels, l’Institut Confucius avait renforcé énergiquement les liens entre les universités chinoises d’une part et celles d’Irlande et du Royaume-Uni de l’autre, et avait construit un pont pour la coopération sino-irlandaise dans des domaines dont l’éducation, la culture, l’économie et le commerce.

Zhao Guocheng, directeur exécutif adjoint du Siège de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, a prononcé un discours d’introduction. Il a déclaré que depuis 2004, grâce aux efforts conjoints des parties chinoise et étrangère, l’Instituts Confucius avait avancé à grande enjambée dans le monde entier. Les Instituts et Classes Confucius au Royaume-Uni et en Irlande ont obtenu des résultats encourageants en termes de l’envergure de l’établissement, de l’édification des enseignants et de la rédaction des manuels, ainsi que d’échanges culturel et académique. Cela mérite d’être salué. Il a indiqué que l’Institut Confucius était entré dans une nouvelle étape du développement et que la mission principale à cette étape était d’améliorer constamment la qualité et la connotation de l’établissement, de promouvoir le développement durable de l’Institut Confucius. Il a émis le souhait que tous les Instituts Confucius étudient de manière approfondie leurs planifications du développement pendant la nouvelle époque en tenant compte de leur propre situation, s’efforcent de résoudre des enjeux comme l’enseignant local, dans le but porter le développement de l’Institut Confucius à un nouveau palier.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, les participants ont mené des discussions approfondies autour de nombreux sujets dont la promotion de l’amélioration de la qualité et de l’efficacité de l’Institut Confucius dans le nouveau contexte, la planification du développement de l’Institut Confucius (Classe Confucius), le développement durable de l’Institut Confucius, le financement des frais de fonctionnement via des canaux multiples, l’expérience de la mise en place des programmes tels que les bourses d’études et les enseignants clés, l’examen de chinois et le visa pour les enseignants, ainsi que la coopération avec des entreprises locales.

En marge de la conférence, les participants ont visité le bâtiment de l’Institut Confucius modèle de l’UCD. Financé par le ministère irlandais de l’Education, l’UCD et le Siège de l’Institut Confucius, ce bâtiment occupe une superficie de quelque 2 000 mètres carrés, avec plusieurs zones fonctionnelles dont la zone d’exposition de la culture chinoise, la zone pédagogique, et la zone administrative. Etabli en 2006, l’Institut Confucius de l’UCD figure parmi les premiers Instituts Confucius en Europe. Il a remporté à maintes reprises le titre de l’Institut Confucius d’avant-garde. En 2013, il a été sélectionné comme l’Institut Confucius modèle.

Actuellement, il y a 31 Instituts Confucius et 170 Classes Confucius au Royaume-Uni et en Irlande. Ces Instituts et Classes Confucius portent l’enseignement du chinois dans plus de 800 écoles primaires et secondaires locales. En 2016, l’Institut Confucius a vu s’inscrire 148 mille apprenants, en organisant plus de 4 500 événements culturels de toutes sortes, avec quelque 900 mille participants.

 
mot clé:

Nouvelles concernées