Tenue de la conférence conjointe des Instituts Confucius asiatiques le long de « la Ceinture et la Route » à Bangkok

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2017-09-12 16:15:13 
 

Le 9 septembre, la conférence conjointe des Instituts Confucius asiatiques le long de « la Ceinture et la Route » s’est tenue à Bangkok en Thaïlande, en réunissant plus de 250 représentants venant des 77 Instituts Confucius présents dans 30 pays asiatiques riverains de « la Ceinture et la Route », d’établissements d’enseignement supérieur chinois partenaires de l’Institut Confucius, ainsi que d’entreprises à capitaux chinois en Thaïlande. M. L. Panadda Diskul, vice-ministre thaïlandais de l’Education, Wanvilai Promlakano, maire adjointe de Bangkok, Linda Gainma, présidente de l’Université de Bansomdejchaopraya Rajabhat, Lü Jian, ambassadeur de Chine en Thaïlande, Xia Jianhui, directeur exécutif adjoint de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, Jing Hongyang, directeur du Comité des affaires universitaires de l’Université normale de Tianjin, y ont assisté et ont prononcé respectivement un discours.


Linda Gainma, présidente de l’Université de Bansomdejchaopraya Rajabhat, prononce un discours.

Linda Gainma a exprimé dans son discours de bienvenue que les participants à cette conférence discutaient ensemble du plan du développement de l’Institut Confucius dans le cadre de l’initiative « La Ceinture et la Route », et que cela revêtait une signification historique. L’Institut Confucius de l’Université de Bansomdejchaopraya Rajabhat a aidé son université à établir la spécialité de chinois et le programme de la formation conjointe de master en chinois langue étrangère. De nombreux enseignants de chinois locaux ont été cultivés et le niveau de l’établissement d’enseignement et la réputation de cette université se sont beaucoup améliorés. Tout cela prouve le fait que l’initiative « La Ceinture et la Route » profite aux peuples du monde entier.


Wanvilai Promlakano, maire adjointe de Bangkok, prononce un discours.

Wanvilai Promlakano a indiqué qu’en Thaïlande, de plus en plus de postes avaient besoin des talents de chinois. Selon elle, bon nombre d’élèves de Bangkok vont poursuivre leurs études en Chine par l’intermédiaire des bourses d’études offertes par l’Institut Confucius, des enseignants de chinois locaux suivent constamment des formations à l’Institut Confucius de l’Université de Bansomdejchaopraya Rajabhat, et l’Institut Confucius coopère avec le gouvernement municipal. Tout cela témoigne de la participation réussie de l’Institut Confucius à la construction de « la Ceinture et la Route ».


M. L. Panadda Diskul, vice-ministre thaïlandais de l’Education, prononce un discours.

M. L. Panadda Diskul, a salué, au nom du ministère thaïlandais de l’Education, la contribution de l’Institut Confucius à la promotion des échanges éducatifs sino-thaïlandais depuis des années. Il a indiqué que l’Institut Confucius jouait un rôle positif dans la promotion de la connexion des peuples sino-thaïlandais. Selon lui, la Thaïlande est un voisin amical de la Chine, et aussi un point d’appui essentiel pour la réalisation de l’initiative « La Ceinture et la Route ». Il s’est dit convaincu que l’Institut Confucius établirait plus d’opportunités pour l’approfondissement de la coopération pragmatique sino-thaïlandaise dans tous les domaines. M. le vice-ministre a déclaré que le gouvernement thaïlandais voulait fournir un soutien énergique au développement de l’Institut Confucius.


Jing Hongyang, directeur du Comité des affaires universitaires de l’Université normale de Tianjin, prononce un discours.

Jing Hongyang a indiqué qu’au fur et à mesure de la mise en place de l’initiative « La Ceinture et la Route », était de plus en plus forte la demande quant aux talents polyvalents qui maîtrisent le chinois, la technologie et la culture ainsi qu’à l’édification du corps d’enseignants de chinois locaux. Pour y répondre, l’Université normale de Tianjin a lancé l’initiative pour l’Alliance des universités formant le corps d’enseignants de chinois locaux et les talents polyvalents maîtrisant le chinois et les compétences professionnelles le long de « la Ceinture et la Route », pour former des talents dans le cadre de la coopération transfrontière et interuniversitaire, afin de fournir une garantie solide pour répondre au besoin croissant des talents sur « la Ceinture et la Route ».


Lü Jian, ambassadeur de Chine en Thaïlande, prononce un discours.

Lü Jian a exprimé que grâce à l’Institut Confucius, il y avait actuellement près d’un million d’apprennants de chinois en Thaïlande. L’enseignement du chinois est entré dans les systèmes d’enseignements élémentaire, supérieur et professionnel. Le chinois est également devenu l’une des langues étrangères les plus importantes dans ce pays. Il a émis son souhait que l’Institut Confucius continue de contribuer à cimenter l’amitié entre la Chine et la Thaïlande.


Xia Jianhui, directeur exécutif adjoint de l’Institut Confucius et directeur général adjoint du Hanban, prononce un discours.

Xia Jianhui a indiqué que les Instituts Confucius en Asie avaient promu les échanges et la coopération entre les universités partenaires chinoises et étrangères dans divers domaines et sous diverses formes, en créant des passerelles d’échanges et de coopération entre des établissements académiques, des associations culturelles, des organisations sociales et des entreprises, et qu’ils avaient remporté des résultats encourageants. Selon lui, maintenant, l’Institut Confucius se trouve dans une nouvelle phase pour construire sa version 2,0 caractérisée par l’amélioration de la qualité, l’approfondissement de la connotation, la prise des mesures en fonction des conditions locales, et le développement spécial. L’Institut Confucius a des rapports importants avec « la Ceinture et la Route ». À travers des échanges linguistiques et culturels, l’Institut Confucius a amélioré l’apprentissage et l’inspiration mutuels, le respect et l’inclusivité, la paix et la coexistence entre les différentes cultures, ce qui est justement la connexion des peuples. L’Institut Confucius, co-établi, co-géré et partagé par les partenaires chinois et étrangers, est un exemple de l’exploitation du modèle de coopération internationale, mais aussi le pionnier pratiquant l’esprit de la Route de la soie. D’après M. Xia, pour la réalisation du développement commun, la clé réside dans la coopération. Il s’est dit convaincu que la coopération intégrale des parties chinoise et étrangère pour mener à bien l’Institut Confucius contribuerait sûrement à la paix et au développement du monde.


Forum de « la Ceinture et la Route ».

A l’issue de la cérémonie d’inauguration, le Forum de « la Ceinture et la Route » s’est tenu. Ce forum a réuni des savants célèbres dont Hu Biliang, directeur de l’Institut de recherche de « la Ceinture et la Route » de l’Université normale de Beijing, Suchart Thadathamrongvej, ancien ministre thaïlandais des Finances et de l’Education, Halil Afsarata, directeur du département de développement stratégique du Cabinet du Premier ministre turc, Zafar Moeen Nasar, président exécutif de l’Université du Punjab au Pakistan, Myrkhalykov Zhumakhan, président de l’Université Auezov d’Etat du Sud au Kazakhstan, Eesa Bastaki, président de l’Université de Dubaï aux Emirats arabes unis. En axant sur les résultats concrets de l’articulation de l’initiative « la Ceinture et la Route » aux stratégies de développement de leurs propres pays, les experts présents ont analysé de manière approfondie les opportunités de développement gagnant-gagnant pour les pays concernés. Ils ont hautement apprécié le rôle essentiel joué par l’Institut Confucius en la matière. Les participants y ont réagi chaleureusement.


Photo de groupe des participants

Sous le haut patronage du Siège de l’Institut Confucius (Hanban), cette conférence a été organisée par l’Institut Confucius de l’Université de Bansomdejchaopraya Rajabhat. Au cours de deux jours de conférence, les participants ont mené des discussions profondes sur des sujets dont « La Ceinture et la Route » et le développement de l’Institut Confucius, la construction de la connotation et le développement singulier de l’Institut Confucius ainsi que l’édification du corps d’enseignants locaux. L’Exposition des acquis des Instituts (Classes) Confucius dans les pays asiatiques riverains de « la Ceinture et la Route » a eu lieu en marge de la conférence.

Jusqu’à présent, parmi les 64 pays le long de « la Ceinture et la Route », 135 Instituts Confucius et 129 Classes Confucius sont présents dans 51 pays. Plus précisément, 77 Instituts Confucius et 79 Classes Confucius sont présents dans 30 pays asiatiques d’entre eux. Pendant la première moitié de l’année 2017, les Instituts et Classes Confucius dans les pays asiatiques riverains de « la Ceinture et la Route » ont proposé plus de 7 200 classes de chinois, avec près de 230 000 d’apprenants. Plus de 1 800 événements culturels qu’ils ont organisés ont attiré plus de 700 000 participants.

 
mot clé:

Nouvelles concernées