Tenue de la Conférence conjointe 2017 des Instituts Confucius d’Amérique latine

[Source]    People.cn [Time]    2017-08-28 13:27:10 
 

Dans la soirée du 19 août, la Conférence conjointe des Instituts Confucius d’Amérique latine s’est clôturée à Lima au Pérou. Cette réunion de deux jours a réuni plus de 70 représentants venant du Hanban, de l’Université des Études internationales de Shanghai (SISU) et d’onze pays latino-américains. Ils y ont procédé à des discussions de façon chaleureuse et intégrale sur divers thèmes tels que l’édification du corps enseignant local et leur formation, l’intégration des Instituts Confucius dans le développement des universités d’accueil, la construction des marques d’activités culturelles, l’association des anciens élèves d’Instituts Confucius ainsi que les bourses d’études d’Institut Confucius. Lors de la cérémonie de clôture, Mme Jing Wei, directrice exécutive adjointe du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale adjointe du Hanban, a mené un bilan de Conférence et a répondu aux questions et remarques posées et formulées par des représentants durant l’événement. Elle a émis son souhait que les Instituts Confucius en Amérique latine puissent maintenir la bonne tendance de développement et se transformer en pont et plateforme primordiaux dans les échanges culturels et humains entre la Chine et l’Amérique latine.

Etablissement des normes du système de management de la qualité et de la planification stratégique des Instituts Confucius

En 2016, l’Institut Confucius de l’Université pontificale catholique du Pérou (PUCP) a instauré, avec le soutien du Service de management de la qualité de son université d’accueil, son propre système de management de la qualité en référant au ISO 9001 (système standardisé de management de la qualité) de l’année 2015. Ce qui était pour but d’améliorer la qualité opérationnelle de l’Institut et de renforcer la gestion des activités et services de l’Institut ainsi que de mettre en place un corps enseignant qualifié, des infrastructures perfectionnées, et un système administratif pertinent, tout en gérant l’enseignement et en promouvant la culture chinoise de façon efficace afin de fournir des services pédagogiques et culturels de bonne qualité.

Cette année, cet Institut a commencé à élaborer sa planification stratégique de développement pour les cinq ans à venir. Son plan quinquennal vise à préciser les orientations d’organisation et de développement de l’Institut pour les cinq ans à venir, afin de réaliser la cohérence entre l’objectif planifié par l’Institut Confucius et la planification stratégique de la PUCP. Dans le plan sont définis entre autres l’objectif de développement stratégique de l’Institut Confucius, ses éléments fondamentaux (mission, visions et valeurs), l’analyse des limites opérationnelles (avantages, désavantages, opportunités et défis, etc.), le noyau ou le thème du plan de développement, ainsi que l’objectif à moyen et long terme dont les résultats de développement sont mesurables par des indicateurs quantitatifs. Parmi les Instituts Confucius en Amérique latine, celui de la PUCP dispose du système, du management et de la planification les mieux définis.

Renforcement constant de la construction du corps enseignant local

L’Institut Confucius de l’Université nationale autonome du Mexique persiste dans ses efforts pour l’édification du corps enseignant local et leur formation. D’une part, l’Institut a profité des bourses d’études fournies par le Hanban pour envoyer des enseignants mexicains en Chine afin d’y recevoir des formations. De 2010 à 2017, dix enseignants mexicains de cet Institut sont successivement allés participer à la formation continue en Chine : un d’entre eux est en train de faire ses études de doctorat ; six ont étudié en master en enseignement du chinois langue étrangère et trois ont suivi des formations approfondies de chinois. Ces enseignants retournés de la Chine ont vu leur niveau s’améliorer beaucoup. D’ailleurs, ils sont enthousiastes envers l’enseignement, ce qui contribue à forger un corps enseignant qualifié. D’autre part, puisque la plupart des enseignants locaux n’ont pas de chance d’aller en Chine, l’Institut a fait venir, depuis 2009, la deuxième année de sa fondation, des spécialistes pour donner des cours de formation destinés aux enseignants mexicains avec les concours du Siège de l’Institut Confucius et de l’Université des Langues et Cultures de Beijing. Ces cours portent sur les dernières théories d’enseignement du chinois, l’utilisation de nouveaux manuels, les pédagogies, les échanges interculturels et la culture chinoise, ce qui a mis en place une plateforme de formation et de promotion pour les enseignants mexicains.

Mettre en valeur les ressources des anciens élèves à travers le monde

Il existe actuellement plus de 514 Instituts Confucius dans le monde entier. Chaque année, le nombre de ceux qui y apprennent le chinois dépasse 1 million de personnes, ce qui jette une bonne base pour l’instauration du réseau des anciens élèves d’Institut Confucius.

Pour l’Institut Confucius de l’Université de Buenos Aires, les anciens élèves doivent être un concept ouvert, et comprennent non seulement les étudiants qui suivent les cours de chinois comme cours de spécialité et cours obligatoire, mais aussi ceux qui le font comme cours à option et cours d’intérêt. Quant aux étudiants qui sont allés en Chine, connaissent le pays et ont obtenu des bourses d’études de l’Institut Confucius, il faut les rassembler dans un réseau de contact. Les Instituts Confucius peuvent non seulement en bénéficier, mais aussi approfondir leurs échanges avec les habitants locaux et s’intégrer davantage aux universités, aux établissements culturels et aux différentes couches populaires dans sa localité.

Plusieurs Instituts Confucius en Amérique latine sont en train de collecter des informations de leurs élèves inscrits depuis leur fondation. Ils procèdent à la classification de ces informations et enregistrent les coordonnées valides de ces élèves. Des bulletins d’informations comprenant l’agenda, les grands évènements et d’autres infos d’Instituts Confucius, seront ainsi adressés aux membres de l’Association des anciens élèves. Par conséquent, plus de gens seront contactés à travers le réseau des anciens élèves, et les activités culturelles d’Instituts Confucius auront un rayonnement élargi. D’ailleurs, l’Association des anciens élèves sera davantage mobilisée, ce qui permettra d’augmenter l’audience et d’élargir la plate-forme d’échanges. Tout cela vise à établir un réseau international qui contribue à la promotion du chinois et à la diffusion de la culture chinoise.

Forger des marques de diffusion de la culture chinoise


M. Alai donne une conférence dans le Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine.


M. Alai accorde une interview au site web chilien « Observation Asie-Pacifique ».


La délégation dirigée par l’écrivain réputé Cao Wenxun (quatrième à gauche) visite le Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine.

Le Centre des Instituts Confucius d’Amérique latine, qui s’installe au Chili, a prioritairement présenté ses projets de promotion de culture contemporaine chinoise, tels que le Forum des écrivains chinois, la Tournée des cinéastes chinois en Amérique latine et « La Chine sous 360° ». Cette année, le Centre a invité des personnalités littéraires comme les célèbres écrivains Alai et Fang Fang, les poètes Lanlan, Zhou Sese et Li Cheng’en. Ils sont venus à des Instituts Confucius d’Amérique latine pour donner des conférences, lancer leurs ouvrages et promouvoir la littérature contemporaine chinoise, ce qui a suscité de vastes influences dans la société locale. Par ce projet, le Centre est aussi devenu partenaire de grands évènements littéraires de la région, tels que le Festival international du poème de Mexico, le Festival international de littérature de Yucatan, le Festival international du poème de Medellin en Colombie, le Festival international du poème de Rosario en Argentine, le Festival international de lecture de Resistencia et le Salon international du livre de Santiago au Chili. D’ailleurs, le Centre a coopéré avec la Ligue des écrivains d’Amérique, l’Association des écrivains cubains et la Fondation Pablo Neruda du Chili pour organiser des activités. Pour la deuxième moitié de l’année, l’écrivain Liu Zhenyun, les poètes Xi Chuan et Luruodiji, les réalisateurs Ding Yinnan et Liu Yulin et les sinologues Bai Peilan, Ma Hao’en, entre autres, seront invités à visiter le Centre et y donner des conférences. Le Centre continuera à mettre en place des projets de marque de qualité pour les échanges culturels et humains entre la Chine et l’Amérique latine.

(People.cn depuis Rio de Janeiro, le 21 août, journaliste : Chen Xiaowei)

 
mot clé:

Nouvelles concernées