« Apprendre le chinois pour faire des amis aux quatre coins du monde »– Clôture de la finale de la compétition qualificative du Burundi dans le cadre du concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde

[Source]    Institut Confucius à l’Université du Burundi [Time]    2017-07-04 17:25:53 
 

Le 24 juin (heure locale), la finale de la compétition qualificative du Burundi dans le cadre de la 10e édition du concours « Passerelle vers le chinois » ouvert aux lycéens du monde s’est tenue à l’Université du Burundi. Après la sélection de deux mois, 8 candidats, venant du Lycée Tanganyika, du Lycée Vugizo et du Lycée Scheppers de la capitale Bujumbura, ont participé à cette compétition acharnée, portant leur rêve du chinois au cœur.

Irageza Isaac, vice-président en charge de la culture de l’Université du Burundi, Nimbona Aloys, directeur du Lycée de Grand Lac, Sun Jian, conseiller aux affaires politiques de l’Ambassade de Chine au Burundi, ont été présents et ont prononcé respectivement un discours. Plus de 200 spectateurs, y compris les responsables des pôles d’enseignement de l’Institut Confucius, les représentants des institutions et des entreprises locales à capitaux chinois, les enseignants et les élèves de l’Institut Confucius ainsi que des personnalités issues de tous les milieux de la société, ont assisté à ce concours.

Dans son discours, M. Isaac a félicité l’Institut Confucius de son développement en plein essor et l’a remercié de sa plate-forme fournie aux étudiants pour montrer leur talent.


M. Isaac prononce une allocution.

M. Aloys a indiqué que depuis 2016, l’année où l’Institut Confucius avait développé l’enseignement de la langue chinoise à son lycée, l’enthousiasme des élèves pour le chinois continuait d’augmenter. De nombreux élèves du lycée ont participé au camp d’été, au concours de « Passerelle vers le chinois » et à diverses activités culturelles organisés par l’Institut Confucius, ce qui a enrichi considérablement la culture de l’école.


M. Isaac fait son discours.

M. Sun Jian a exprimé dans son discours que ces dernières années, l’Institut Confucius à l’Université du Burundi constituait une fenêtre pour faire apprendre le chinois et connaître la culture chinoise aux élèves locaux du secondaire. Il a encouragé plus de jeunes burundais à connaître et à participer au concours « Passerelle vers le chinois » pour montrer leurs compétences globales du chinois et approfondir leurs connaissances vis-à-vis de la culture chinoise.


M. Sun Jian prononce un discours.

Placé sous le thème « Apprendre le chinois pour faire des amis aux quatre coins du monde », ce concours s’est divisé en quatre étapes : l’interprétation, la question-réponse de connaissances chinoises, le discours et la démonstration artistique. Les 8 sélectionnés ont chanté ensemble « Beijing vous accueille » pour inaugurer ce concours.


Les sélectionnés chantent la chanson d’ouverture.

L’étape d’interprétation est divisée en deux parties : interprétation de français en chinois et celle de chinois en français. Tous les sélectionnés ont montré leurs compétences et ont répondu couramment aux questions. La Question-Réponse comprenant des connaissances historiques, géographiques et culturelles chinoises, examine principalement le volume des connaissances des sélectionnés vis-à-vis de la culture chinoise étendue et profonde. Dans l’étape de discours, les participants ont partagé leurs expériences scolaires et la culture chinoise à leurs yeux, au sujet de « La cuisine chinoise – Jiaozi », « La fête chinoise que j’aime le plus – Fête du Printemps », « Les baguettes chinoises et la mariée », « Zhua Zhou (Une coutume traditionnelle consistant à faire saisir des objets à un bébé à son premier anniversaire) », « Mon rêve de Kung Fu chinois ». Les thèmes avec les contenus pleins, sont composés d’éléments chinois claires.


« La cuisine chinoise – Jiaozi » à l’étape du discours


« Les baguettes chinoises et la mariée » à l’étape du discours

La démonstration artistique était la partie la plus attendue. Les participants ont tous montré leurs talents et fait preuve de la pleine création, ce qui ont suscité à plusieurs reprises des applaudissements de tous les spectateurs. Le chant à la guitare de « Le limonier (Ning Meng Shu) » avec une mélodie douce et un rythme détendu, a démontré un style clair et allègre ; la danse de l’ethnie de Dai « Le paon fait la roue (Kong Que Kai Ping) » montrant un paon vivant et magnifique ; le chœur de femme et d’homme de « Vagues de blé au vent (Feng Chui Mai Lang) » mélodieux et flottant dans l’air sans cesse ; la combinaison parfaite du rap du masque et de la danse de Michael Jackson a impressionné profondémentle public ; les arts martiaux chinois, la danse d’épée, l’éventail de Tai-chi ainsi que d’autres performances ont traduit le charme des arts martiaux chinois ; la danse ouïgoure « Piste de danse (Wu Ji) » passionnée et unique ; la danse tibétaine « Dolma (Zhuo Ma) » intégrant des éléments de la danse burundaise, avec la figure gracieuse et légère, a montré les sentiments purs de la fille vivant sur la prairie.


Danse de paon


Retour de Michael Jackson

Démonstration d’éventail de Tai-chi

Démonstration des arts martiaux


Danse tibétaine


Remise du prix au champion.


Remise du prix au vice-champion.


Photo de groupe

Après une compétition acharnée, les sélectionnés No.5 Ye Mu et No.2 Wu Di sont devenus respectivement le champion et le vice-champion.

Article : Wang Meiling

 
mot clé:

Nouvelles concernées