Le premier « Festival de l’art et de la culture italo-chinoise » a eu lieu à Milan

[Source]    L’Institut Confucius de l’Université de Milan de l’Italie [Time]    2017-05-16 18:27:05 
 

Du 5 au 7 mai (heure locale), le premier « Festival de l’art et de la culture italo-chinoise », organisé par le gouvernement municipal de Milan, l’Italie et l’Association des échanges culturels sino-italiens « la main dans la main » et chargé par l’Institut Confucius de l’Université de Milan ainsi que d’autres institutions, a eu lieu avec succès à Milan. La maire adjointe de la ville de Milan, Anna Scavuzzo, le Consul Général adjoint du Consulat général de Chine à Milan, Huang Yongyue, et les représentants de tous les milieux de la société, soit environ mille personnes, ont assisté à la cérémonie d’ouverture.


Le Consul Général adjoint, Huang Yongyue (à gauche) et la maire adjointe Anna (à droite) donnent respectivement leur discours.

Dans son discours, Anna Scavuzzo a espéré que ce festival culturel pourrait permettre au peuple italien de se sentir auprès de la culture chinoise stimulant leur intérêt et leur passion à la culture chinoise. Huang Yongyue a souligné que la Route de la Soie a ouvert la voie des échanges culturels entre les deux civilisations anciennes chinoise et italienne, espérant ainsi que que ce festival multi-culturel permettrait d’encourager des échanges enrichissants à un niveau plus élevé.

Pendant l’événement, l’Institut Confucius de l’Université de Milan a soigneusement préparé, entre autres, la calligraphie, la peinture traditionnelle, l’art du thé, le découpage du papier, le Guzheng (cithare chinoise traditionnelle) et d’autres programmes d’expérience de la culture chinoise. Lei Xiaoxuan de 12 ans est une « ancienne candidate » du centre de HSK et à la fois un grand fan de l’Institut Confucius. Cette fois, elle a participé à l’événement avec sa famille et a appris non seulement à écrire son nom chinois avec un pinceau, mais aussi a joué du Guzheng. Elle a dit que l’apprentissage de la langue chinoise durant quatre ans lui avait permis d’avoir une affection particulière pour la Chine en espérant choisir aussi le chinois comme sa spécialité après son entrée au lycée ainsi qu’aller en Chine pour apprécier la culture chinoise sur place dans un proche avenir.


L’enseignante de l’Institut Confucius apprend à l’enfant italienne à jouer du Guzheng.

Devant le stand de la peinture chinoise traditionnelle, les enseignants de l’Institut Confucius ont peint sur place et ont attiré de nombreux spectateurs. Une dame qui venait de finir une représentation de Tai Chi a fait preuve d’un vif intérêt à la peinture chinoise. Dirigé par des enseignants de l’Institut Confucius, elle a achevé sa première oeuvre de peinture chinoise. Au stand de la calligraphie, les enseignants de chinois ont écrit avec un pinceau le caractère « Fu » (Bonheur) et les noms en chinois pour les donner aux spectacles comme cadeaux , ce qui a attiré un grand nombre de personnes italiennes attendant aussi leur tour..


Les enseignants de l’Institut Confucius font des amis avec le public local par la calligraphie et la peinture.

Devant le stand de l’art enivrant du parfum de thé, les visiteurs se sont suivis sans interruption. Un vieux couple qui avaient peu de contacts avec le thé chinois dans le passé y a eu un réel intérêt après avoir regardé la performance de l’enseignant et goûté le thé..


Un couple italien goûte le thé chinois avec intérêt.

De plus, dans l’après-midi du 6 mai, l’Institut Confucius de l’Université de Milan a organisé également et a participé au « Concours de Weiqi (jeu de dames chinois) sino-italien ».14 joueurs chinois et italiens ont été divisés en sept groupes de joueurs. Le directeur chinois de cet Institut, Jin Zhigang, a participé à la compétition pour devenir le seul joueur gagnant chinois..


Le directeur chinois de l’Institut Confucius de l’Université de Milan, Jin Zhigang, joue au Weiqi avec un joueur italien.

Jin Zhigang a exprimé au journaliste dans une interview : « En tant que point final de l’ancienne Route de la Soie et le point de rencontre de la Route de la Soie sur la mer, l’Italie occupe une position très importante dans l’initiative de la Ceinture et la Route, dont la base sociale de la construction consiste à la compréhension mutuelle des peuples. Le festival culturel et artistique montre à la population locale l’excellente culture chinoise et signifie une référence très importante pour promouvoir la compréhension mutuelle des peuples sino-italiens et à présenter la puissance douce de la culture chinoise. »

Texte: Li Bowen, Xue Wanqiao; Photographie: Li Bowen

 
mot clé:

Nouvelles concernées