Inauguration de la première Classe Confucius installée par l’Institut Confucius au Kenya

[Source]    Agence de Presse Xinhua [Time]    2017-05-16 18:21:40 
 

L’inauguration de la Classe Confucius de l’Ecole de Rusinga installée par l’Institut Confucius de l’Université Kenyatta a officiellement eu lieu le 10 mai (heure locale). C’est la première Classe Confucius au Kenya installée par l’Institut Confucius.


L’inauguration de la Classe Confucius de l’Ecole de Rusinga.

Le directeur du département de l’Information et de la Diplomatie publique de l’Ambassade de Chine au Kenya, Zhang Gang, les directeurs chinois et kenyan de l’Institut Confucius de l’Université Kenyatta, Li Qiang et Kamau Wango etc. étaient présents à cette inauguration.

« Depuis plus de 40 ans de l’établissement de l’Ecole de Rusinga, la signature de la classe Confucius est une marque brillante et indélébile dans l’histoire de l’école, » a déclaré la présidente de l’école Patricia Echessa-Kariuki dans son discours, cette école a fait pour longtemps des échanges sur l’enseignement et la culture avec des écoles chinoises et la mise en place de la Classe Confucius facilitera considérablement le processus d’internationalisation de l’Ecole de Rusinga.

Située à Nairobi, capitale kenyane, l’Ecole de Rusinga est une école internationale qui englobe à la fois l’école maternelle, primaire et secondaire. À l’heure actuelle, le cours de langue chinoise enseigné par les enseignants du chinois d’origines kenyanes est ouvert sur plusieurs années. En août 2017, les enseignants et les bénévoles sélectionnés par le Siège de l’Institut Confucius/Hanban de la Chine entreront en fonction les uns après les autres. « J’attends que l’arrivée des enseignants chinois puisse déclencher une nouvelle fièvre du chinois dans la classe Confucius à l’Ecole de Rusinga », a déclaré Patricia.

Li Qiang a affirmé dans un discours que l’établissement de la classe Confucius à l’Ecole de Rusinga signifiait que l’enseignement du chinois de l’Institut Confucius au Kenya avait découlé officiellement des universités aux écoles primaires et secondaires, ce qui contribuerait à aider les enfants locaux d’élargir leurs horizons, de faire la connaissance avec la Chine et de se diriger vers le monde.


Photo des invités, des enseignants et étudiants de l’Université Kenyatta

Lors de la cérémonie d’ouverture, les élèves de deuxième année de l’Ecole de Rusinga ont constitué l’équipe de la danse du dragon pour donner des gestes de force et d’énergie comme « deux dragons sautant de la mer » et « le dragon remuant la queue », malgré une performance un peu puérile. La troupe de danse de l’Université Kenyatta portant des vêtements de couleur vive, a dansé avec de la vitalité continentale de l’est de l’Afrique et les tambours dans un rythme soutenu. La chanson et la danse « Mon pays et moi » présentée par les enseignants et les élèves de l’Institut Confucius a fait éclater des applaudissements sans interruption .

« L’école a ouvert des cours des langues chinoise, française et allemande, mais le chinois me plaît le plus. Bien que le chinois soit assez difficile, je m’intéresse profondément à la culture chinoise, » a raconté Tracy Armenia au journaliste, l’élève en dixième année de l’Ecole de Rusinga et elle a espéré que les enseignants chinois venant bientôt pourraient lui fournir une meilleure éducation de la langue chinoise et attendait un jour d' aller visiter la Chine.

Créé par l’Université Normale du Shandong en collaboration avec l’Université Kenyatta, l’Institut Confucius de l’Université Kenyatta est le deuxième de ce genre que la Chine a installé au Kenya.

(Agence de Presse Xinhua à Nairobi, le 10 mai Journaliste : Jin Zheng Sun Ruibo ; Source des photos : L’Institut Confucius de l’Université Kenyatta)

 
mot clé:

Nouvelles concernées