Les premières conductrices de train kenyanes ont achevé leur formation dans la province du Shaanxi – China Xinhua News Network Corporation (CNC)

2017-03-15 09:30:40

À l’issue d’une formation de 50 jours portant sur les connaissances théoriques, la simulation de conduite et la pratique accompagnée à l’Ecole des Techniciens Ferroviaires de Baoji dans la province du Shaanxi, les 7 premières conductrices de train kenyanes envoyées en Chine ont fait la preuve de leurs maîtrises parfaites des techniques professionnelles enseignées , et sont parties au Kenya le 7 mars.

Selon le rapport, confiées par la Société Nationale Chinoise des Travaux de Ponts et Chaussées pour cette formation en Chine, ces stagiaires kenyanes sont toutes diplômées de l’Institut Confucius local. Elles sont arrivées à l’Ecole des Techniciens Ferroviaires de Baoji dans la province du Shaanxi le 16 janvier 2017. Grâce à cette formation de 50 jours, elles sont parvenues à bien maîtriser les connaissances sur la structure, les principes de fonctionnement, les procédures normalisées de la conduite, de la révision et de l’entretien des locomotives diesel, ainsi que les normes et les techniques d’opération des locomotives diesel DF8B.

M. Li Haiqiang, professeur à l’Ecole des Techniciens Ferroviaires de Baoji, a ainsi déclaré : « Au cours de leurs études, les stagiaires kenyanes ont étudié ,en général, de façon sérieuse. Avec différents niveaux de connaissances, elles ont toutes porté un grand intérêt aux études. En plus, elles étaient très résistantes et assidues sur le lieu de travail. Malgré l’insalubrité des locomotives et la fatigue physique, elles n’ont jamais pensé à abandonner et ont toujours étudié consciencieusement les techniques enseignées . »

M. Fu Shangmou, directeur adjoint de l’Ecoles des Techniciens Ferroviaires de Baoji, a souligné : « Le résultat de cette formation de 50 jours est bien évident, surtout pour la conduite des locomotives, chaque stagiaire est capable de conduire seule un véhicule maintenant. »

Lors de cette formation intensive, le sérieux des professeurs et l’enthousiasme des Chinois ont laissé une profonde impression aux stagiaires kenyanes.

L’une des sept conductrices kenyanes, Mme Elizabeth Wanjala, a indiqué : « Je suis très heureuse d’avoir pu bénéficier de cette opportunité, et très reconnaissante aux professeurs de l’Ecole des Techniciens Ferroviaires de Baoji. Malgré la brièveté de notre séjour, les connaissances professionnelles enseignées sont très complètes. Je tiens à leur exprimer mes sincères remerciements pour tous les efforts qu’ils ont fait, et j’espère que dans l’avenir, je pourrai continuer à m’enrichir sans cesse en apprenant de nouvelles connaissances dans le domaine ferroviaire. »

Rapporté par Du Honggang, journaliste à l’Agence de Presse Xinhua, à Xi’an.