Les plats délicieux comptent sur la combinaison de différents goûtsL’Institut Confucius en Arménie a organisé la Fête de la culture traditionnelle de l’Asie centrale de l’an 2017

[Source]     [Time]    2017-03-08 09:25:52 
 

Du 26 au 28 janvier, à l’occasion des adieux à l’an passé et afin de célébrer le Nouvel an lunaire chinois, l’Institut Confucius de l’Université d’État des Langues et des Sciences sociales V. Brusov d’Erevan (abrégé ci-après en « Institut Confucius d’Arménie ») a organisé la Fête de la culture traditionnelle de l’Asie centrale en coopération avec le salon de thé San guang et avec l’association des arts martiaux de l’Arménie.

Le but essentiel de cette fête était de proposer des manifestations et des communications culturelles. La conservatrice du Musée de Tumanyan, Narine, le président du salon de thé San guang, Robert, le président de l’association des arts martiaux de l’Arménie, Chobanyan, les directeurs chinois et arménien de l’Institut Confucius, des enseignants et des amateurs de la culture chinoise ont tous assisté à cette activité.

Les activités de communication au sujet des patrimoines culturels « Le vin arménien et le thé chinois » ont été organisées dans le salon de thé San guang à Yerevan le 26 janvier. Dans son discours, Robert a confié que, depuis plus de 30 ans, il se consacrait à la diffusion de la culture chinoise en Arménieet se passionnait pour l’étude et la recherche du thé chinois, du Tai chi et de la culture de la médecine chinoise. Collaborer avec l’Institut Confucius d’Arménie est un souhait qu’il a depuis des années.

Au cours des activités, le salon a convié une dégustatrice expérimentée à présenter en détail la culture du vin de l’Arménie et à effectuer l’analyse comparative du vin et du thé. Robert a montré l’art du thé de la Chine, en expliquant l’origine du thé Da hong pao (une sorte de thé oolung) et l’essentiel pour bien le goûter. Ensuite, l’enseignant de chinois à l’Institut Conficius Jin Jiyun a laissé entrevoir la corrélation entre la culture du thé et la vie quotidienne des Chinois, ainsi que la culture confucéenne en Chine.


Une dégustatrice expérimentée présente la culture du vin de l’Arménie


L’enseignant Jin Jiyun parle du thé et de la culture chinoise


Représentation de l’art du thé

L’activité spéciale de communication « les caractéristiques nationales des contes de fées de la Chine et de l’Arménie » a eu lieu le 27 janvier dans le musée de Tumanyan. Narine a présenté le conte de fées de l’Arménie et celui de la Chine dans une conférence. En citant des exemples comme les contes merveilleux chinois Un bûcheron et trios haches , Les cinq frères de la famille Liu, Chat et chien, et le conte merveilleux arménien Un digne homme, elle a analysé les particularités de la conception, du contenu, du récit des contes de ces deux pays ; D’après elle, les contes de fées traditionnels de ces deux pays possèdent des caractéristiques communes comme la propagation de la bonté, de la vaillance et de l’honnêteté. Ils forment les caractéristiques de ces deux peuples anciens de l’Asie centrale en se transmettant de génération en génération.


La conservatrice Narine présente les contes de fées de l’Arménie et de la Chine

L’expert arménien en matière de la culture chinoise Gevorgyan a présenté au public le jeu de dames chinois, les échecs chinois et leurs philosophies implicites, il a aussi laissé connaître l’origine, la coutume de la Fête du Printemps et le processus de formation de la culture traditionnelle chinoise.


L’expert arménien en matière de culture chinoise Gevorgyan présente au public les jeux de dames et d’échec chinois

La représentation de « L’art martial chinois en Arménie » a commencé le 28 janvier dans le parc nautique de Yerevan. Une équipe de l’association des arts martiaux de l’Arménie a donné des démonstrations de Taichi, d’épée de Taichi, du Chang quan de Shaolin, du jeu de baton et de la boxe.


Représentation de Tui shou (pousser les mains) de Taichi


Les experts de Taichi


Les enseignants de l’Institut Conficius prennent une photo avec des experts

Lors de la cérémonie de clôture, la troupe de danse traditionnelle arménienne a donné une représentation de danse pleine de beauté masculine. Robert et le directeur étranger de l’Institut Confucius Gor ont fait respectivement leur discours. Grâce à cette fête, des amis de la Chine et de l’Arménie ont renforcé la connaissance et la confiance mutuelles, tout en faisant la promotion des échanges civils et des recherches utiles à la culture de ces deux pays pour l’avenir.

Article: Wang Xueting, Jin Jiyun

 
mot clé:

Nouvelles concernées