Cérémonie d’inauguration du premier Institut Confucius du Suriname

[Source]     Siège de l'Institut Confucius (Hanban), Ministère des Affaires étrangères [Time]    2017-02-23 15:51:45 
 

La cérémonie d’inauguration de l’Institut Confucius de l’Université Anton de Kom du Suriname (AdeKUS) a eu lieu le 16 février (heure locale). Crée conjointement par AdeKUS et le Siège de l'Institut Confucius et ayant comme partenaire chinois l’Université Sci-Tech du Zhejiang (ZSTU) , cet Institut Confucius est le premier au Suriname.


M. le président Menke (premier à droite) et M. le vice-président Chen (premier à gauche) inaugurent l’Institut Confucius

Les fonctionnaires du gouvernement du Suriname, M. Ashwin Adhin, vice-président du Suriname, M. Patrick Pengel, ministre intérimaire au Ministère de l’Éducation, de la Science et de la Culture et ministre de la Santé, M. Mike Noersalim, ministre de l’Intérieur, M. Raafenberg, représentant du Ministre des Affaires étrangères et vice-secrétaire permanent du Ministre des Affaires étrangères, ont assisté à la cérémonie, ainsi que M. Zhang Jinxiong, Ambassadeur de Chine au Surinam, M. Menke, président de l’Université du Suriname, M. Chen Jianyong, vice-président de ZSTU, les ambassadeurs des autres pays, et les représentants de ces deux universités.


M. le vice-président Adhin prononce son discours

M. Adhin a exprimé, par son discours, ses chaleureuses félicitations à l’installation de l’Institut Confucius d’AdeKUS. Il a affirmé que, depuis des années, les Chinois résidant au Suriname ont contribué remarquablement à la croissance sociale et économique du Suriname, que les Chinois et les autres ethnies du Suriname avaient des rapports fraternels, et que la culture chinoise faisait partie intégrante de la pluralité culturelle du Suriname. Selon M. le vice-président, les bonnes traditions de la nation chinoise, comme l’opiniâtreté, l’assiduité et la créativité, donnent à apprendre au peuple du Suriname. Il a aussi montré que, en tant que jalon des échanges humanitaires et culturels entre la Chine et le Suriname, l’établissement de l’Institut Confucius construirait une passerelle d’inspiration mutuelle entre les deux cultures et approfondirait la connaissance et l’amitié entre les deux peuples.

Le Siège de l'Institut Confucius a envoyé spécialement une lettre de félicitations dans laquelle il a évoqué la longue histoire des relations entre les peuples chinois et Surinamiens ainsi que les efforts qu’AdeKUS ont fait pour former des talents avec une vision mondiale en accélérant les échanges et la coopération culturels. La fondation de l’Institut Confucius propulserait et vitaliserait encore ce plan remarquable. Nous avons la conviction que, grâce aux actions conjuguées de la Chine et du Suriname, l’Institut Confucius deviendra une plate-forme essentielle pour apprendre le chinois et connaître la Chine pour les enseignants, les étudiants et les habitants du Suriname et des Caraïbes, et que cet institut renforcera la compréhension mutuelle et l’amitié entre les deux peuples et favorisera la diversité culturelle du monde.


M. l’Ambassadeur Zhang Jinxiong prononce son discours

M. Zhang Jinxiong a signalé qu’après 40 ans de relations diplomatiques de l’établissement, l’amitié entre la Chine et le Suriname n’a pas cessé de s’affirmer , accompagnée par les fruits de coopérations de plus en plus riches et les échanges humanitaires et culturels davantage animés. Un nombre croissant de personnes de toutes les ethnies surinamiennes prennent intérêt à la Chine et à la culture chinoise. La création de l’Institut Confucius a non seulement pour but de transmettre, de développer et de partager la culture glorieuse de la civilisation chinoise, mais aussi de manifester la belle aspiration des deux peuples, de renforcer la communication et d’avancer ensemble et harmonieusement. Nous sommes persuadés que l’Institut Confucius d’AdeKUS est capable de coordonner toutes les ressources, de trouver une mode d’enseignement adaptée à la société du Suriname, d’ouvrir une porte à la connaissance de la langue et de la culture chinoises pour les habitants locaux et particulièrement les adolescents, de former plus d’ambassadeurs pour des liens d’amitiés populaires entre la Chine et le Suriname, en renforçant ainsi la relation sino-surinamienne et la coopération bilatérale.


M. Pengel prononce son discours

M. Pengel a affirmé que la relation sino-surinamienne avait une longue histoire, et que le Suriname était empreint de civilisation chinoise dans des domaines variés, entre autres, la langue, la culture, l’alimentation et le divertissement... Actuellement, l’intérêt pour le chinois est en plein développement et reflète la motivation mondiale pour connaître la Chine, mettant en relief une admiration pour les résultats de la croissance chinoise. Nous avons la certitude que l’Institut Confucius d’AdeKUS deviendra une fenêtre importante pour que le Suriname connaisse mieux la Chine et que la communication inter- culturelle s’approfondisse.


Le défilé de mode


La présentation de l’art du thé

Au cours de cet événement, les professeurs et les étudiants d’AdeKUS et de ZSTU ont donné de merveilleuses représentations, comme la danse, les arts martiaux, l’art du thé et le défilé de mode, qui ont suscité beaucoup d’applaudissements en glorifiant ainsi la cérémonie.

Les principaux médias locaux ont également rapporté cet évènement.

 
mot clé:

Nouvelles concernées