Concours de chansons chinoises et de calligraphie tenu à l’Université de Dhaka au Bangladesh

[Source]    Agence de Presse Xinhua [Time]    2017-01-11 15:57:14 
 

Organisés conjointement par l'Ambassade de Chine au Bangladesh, l'Institut Confucius de l’Université de Dhaka et sa faculté de langues modernes , le cinquième concours de chansons chinoises « Chanter comme je veux » et le troisième concours de calligraphie « Je suis fou de caractères chinois » ont eu lieu avec succès le 7 janvier à l'Université de Dhaka, au Bangladesh.


Un sélectionné chante en interprétant la chanson chinoise conte de fées

Après le concours préliminaire et la demi-finale, 10 candidats ont été qualifiés pour la finale du concours de chansons chinoises, venant de l'Institut Confucius de l'Université de Dhaka, de la faculté de langues modernes de l'université, et de la Classe Confucius de CRI-SMF (Radio Chine Internationale et la Fondation Shanto – Mariam).


Un sélectionné chante bien la chanson chinoise Je t'aime encore

Avec une bonne interprétation sur scène et un niveau maitrisé du chant, les finalistes expriment l'amour et la poursuite de la culture chinoise à travers les chansons. En même temps, le concours de chansons chinoises leur a permis de démontrer leur niveau de la langue chinoise et la capacité d'application et pratique du chinois.


Une sélectionnée interprète passionnément la chanson chinoise Ailes Invisibles

Après une concurrence féroce, la fille bangladaise JANNATH subjugué les juges et le public avec la chanson fille battant ses ailes. Obtenant le score le plus élevé du match, elle a finalement remporté le concours.

Chen Shuang, conseiller culturel de l'Ambassade de Chine au Bangladesh, a prononcé un discours pour l’occasion, dans lequel il a fait remarquer que le concours de chansons chinoises est également un programme important de la Fête du Printemps de cette année. M.Chen a encouragé tous les étudiants présents à participer davantage aux activités culturelles chinoises tenues au Bangladesh, à travailler dur, à pratiquer diligemment et à mieux contribuer aux échanges culturels sino-bangladais.


Les apprenants imitent attentivement des oeuvres calligraphiques au crayon de bois


L’exposition des travaux de calligraphie à la brosse douce

Le concours de calligraphie « Je suis fou de caractères chinois » a eu lieu le même jour à l'Université de Dhaka. Selon Zhou Mingdong, président chinois de l'Institut Confucius de l'Université de Dhaka, l’envergure du concours de calligraphie, le nombre de participants et son influence ont augmenté considérablement. Parmi un total de plus de 50 travaux recueillis, une dizaine d’oeuvres calligraphiques à la brosse douce et dure se sont distinguées après une première sélection. Le garçon bangladais Wang Gang a enfin gagné le premier prix du concours.

« Enthousiastes pour le concours, les étudiants ont, avec l’aide des enseignants calligraphistes, écrit trait par trait les caractères avec la méthode officielle d'écriture, ce qui leur permet non seulement de profiter du charme unique des caractères chinois, mais aussi d’obtenir du plaisir dans l’apprentissage du chinois. »

Agence de Presse Xinhua, le 8 janvier à Dhaka

Correspondant : Liu Chuntao

 
mot clé:

Nouvelles concernées