Institut Confucius de l’Université de Sheffield : clôture du festival d’art dramatique « 1616 : Shakespeare et Tang Xianzu »

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Sheffield, Angleterre [Time]    2016-12-28 16:37:43 
 

Le festival d’art dramatique intitulé « 1616 : Shakespeare et Tang Xianzu » s’est clôturé le 29 novembre au Drama Studio de l’Université de Sheffield, en Angleterre. Organisé par l’Institut Confucius de l’Université de Sheffield, ce festival a reçu le soutien de l’Académie d’art dramatique de Shanghai.

Thomas et Danielle, deux élèves de l’Institut Confucius, avaient inauguré ce festival le 24 septembre, en jouant dans une pièce de théâtre intitulée « Rencontre dans la tour », devant un public composé de personnalités politiques chinoises et britanniques qui s’étaient déplacées pour la cérémonie d’ouverture du « Forum sur l’innovation de Pujiang ». Au cours des deux mois suivants, les enseignants et élèves de l’Institut Confucius ont organisé une grande variété d’activités originales – conférences, théâtre de jeunesse, atelier de travail sur l’Opéra de Pékin, exposition sur les œuvres d’art dramatique, etc., qui ont attiré plus de 1400 participants.


Exposition sur les œuvres d’art dramatique : « Le Pavillon aux Pivoines en Chine »


Exposition sur les œuvres d’art dramatique : « Shakespeare à Shanghai »

Le 1er Concours d’art dramatique sino-anglais constitue sans aucun doute la partie la plus importante dudit festival. Baptisé « Shakespeare et Tang Xianzu », ce concours a fait appel à toutes les universités anglaises pour réunir des pièces de théâtre originales et de grande qualité. Après plusieurs sélections, quatre pièces ont été retenues pour la finale : « Le Tribunal » de l’équipe Clair de l’Université de Bath, « La Paix » de la troupe associative d’art dramatique Londres-Manchester, « La Tunique jaune » de l’équipe des étudiants chinois de l’Université de Sheffield, et « Juliette et Roméo », pièce présentée par l’École des études sur l’Asie de l’Est de l’Université de Sheffield. Finalement, c’est l’équipe de l’Université de Bath qui a remporté le trophée le jour de la cérémonie de clôture du festival.


« Juliette et Roméo», pièce de théâtre présentée par l’École des études sur l’Asie de l’Est de l’Université de Sheffield

« La Tunique jaune », remarquablement interprétée par les étudiants chinois, raconte l’histoire de Zhao Kuangyin qui, après avoir mené le coup d’état à Chenqiao, réussit à endosser la tunique jaune, symbole du pouvoir suprême. Les étudiants ont su marier cet incident historique chinois à l’histoire de Macbeth, connue du public anglais. Tout en respectant les analyses shakespeariennes sur la nature humaine, ils ont reconstruit l’histoire avec un style narratif propre à l’art dramatique classique chinois, faisant ainsi ressortir les affinités et les étincelles entre la culture orientale et la culture occidentale. Les costumes traditionnels chinois, dont les comédiens étaient vêtus, ont ravi tous les spectateurs, si bien qu’ils ont valu à l’équipe des étudiants chinois le Prix du meilleur costume. La pièce « Juliette et Roméo » a quant à elle remporté le prix Contribution éminente aux échanges culturels sino-anglais. Grace, une des comédiennes dans « La Tunique jaune », a été sacrée « Meilleure interprète ».


Durant la cérémonie de clôture du festival d’art dramatique


Jacqueline Labbe, vice-chancelière de l’Université de Sheffield, a prononcé un discours pour l’occasion.

Durant la cérémonie de clôture du festival d’art dramatique, Anne Murphy, adjointe au maire de Sheffield, Jacqueline Labbe, vice-chancelière de l’Université de Sheffield, Tom Rutter, spécialiste de Shakespeare à l’Université de Sheffield, Wang Bonan, professeur et dramaturge à l’Académie d’art dramatique de Shanghai, ont remis les prix aux équipes et individus lauréats du premier Concours d’art dramatique sino-anglais. Mme Jacqueline Labbe a prononcé un discours dans lequel elle a présenté les activités organisées par l’Institut Confucius de Sheffield au cours des six derniers mois dans le cadre du festival. Elle a également félicité l’Institut Confucius d’avoir contribué aux échanges humains entre la Chine et l’Angleterre.


Photo-souvenir : les équipes gagnantes et les invités d’honneur chargés de la remise des prix

Pour la cérémonie de clôture du festival, des professeurs et élèves de l’Académie d’art dramatique de Shanghai ont présenté une pièce intitulée « La réincarnation de Juliette », adaptée des chefs-œuvre de Tang Xianzu et de Shakespeare. Dans cette pièce, Juliette, morte en Italie, se réincarne en la personne de Du Liniang qui, en quête d’amour, entame toute une série d’aventures amusantes et émouvantes. De nombreux spectateurs anglais ont été impressionnés par les visages expressifs, les chants retentissants et les mouvements gracieux des comédiens. S’intéressant désormais davantage à l’art dramatique chinois, ils espèrent aller un jour en Chine pour découvrir un plus grand nombre de pièces de théâtre typiquement chinoises.


« La réincarnation de Juliette »

L’année 2016 marque le 400e anniversaire de la disparition de Tang Xianzu et de Shakespeare, deux grands dramaturges, l’un pour le monde oriental et l’autre pour la société occidentale. Le festival d’art dramatique « 1616 : Shakespeare et Tang Xianzu » a permis aux peuples chinois et anglais d’approfondir leurs connaissances sur ces deux dramaturges ; il a également contribué à la construction d’une passerelle de compréhension et d’apprentissage mutuels, passerelle favorable aux échanges transculturels entre les arts dramatiques chinois et anglais.

Article de Zhang Fengyong et Wang Heli ; photos de Wang Jing et Wu Yue

 
mot clé:

Nouvelles concernées