Tenue du séminaire « L’Institut Confucius et la construction de ‘La Ceinture et la Route’ »

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban) [Time]    2016-12-15 09:49:13 
 

Un séminaire intitulé « L’Institut Confucius et la construction de ‘La Ceinture et la Route’ » a été organisé le 11 décembre en marge de la 11e Conférence de l’Institut Confucius. Les responsables du Ministère de l’Education et de six provinces (régions autonomes) que sont le Yunnan, le Fujian, le Guangxi, le Guizhou, le Gansu et le Ningxia, ainsi que les responsables des départements de l’Education de certaines provinces (régions autonomes) et des universités partenaires de l’Institut Confucius ont mené de manière approfondie des échanges en matière de soutiens à l’Institut Confucius pour servir la construction de « La Ceinture et la Route ».


Tenue du séminaire « L’Institut Confucius et la construction de ‘La Ceinture et la Route’ »

Lors du séminaire, Zhao Jin, membre permanent du Comité du PCC pour le Yunnan et chef du département de la communication du Comité du PCC pour le Yunnan, Liu Qunying, directrice adjointe de l’Assemblée populaire provinciale du Fujian, Gao Feng, vice-président du Comité de la Région autonome Zhuang du Guangxi de la Conférence consultative politique du peuple chinois, Chen Mingming, vice-gouverneur du Guizhou, Hao Yuan, vice-gouverneur du Gansu, Yao Aixing, vice-président de la Région autonome Hui du Ningxia, Zhu Chongshi, président de l’Université de Xiamen, ainsi que Peng Long, président de l’Université des études internationales de Beijing, ont chacun prononcé un discours. Les participants ont déclaré que l’Institut Confucius avait fait rayonner le chinois et la culture chinoise dans le monde, mais avait également contribué à la coopération entre leurs régions et universités, d’une part, et les pays riverains de « La Ceinture et la Route », de l’autre, dans tous les domaines, et en particulier dans les échanges culturels, le jumelage des universités et des provinces, ainsi que dans les échanges économiques et commerciaux. Ils ont réaffirmé leurs soutiens énergiques à l’Institut Confucius.


Le vice-ministre de l’Education Hao Ping prononce un discours.

Dans son discours de conclusion, le vice-ministre de l’Education Hao Ping a indiqué que l’Institut Confucius avait fait une contribution importante pour consolider la base de la popularité de la Chine dans les pays le long de « La Ceinture et la Route », en développant l’enseignement linguistique et les activités d’échanges culturels en fonction de la réalité locale. « L’initiative ‘La Ceinture et la Route’ offre une conception globale pour la coopération et les échanges internationaux de l’éducation chinoise, et constitue une orientation pour promouvoir la coopération et les échanges internationaux dans le domaine éducatif », a-t-il souligné. « Nous devons désormais améliorer la présence de l’Institut Confucius dans le monde, renforcer la formation de l’équipe enseignante et la rédaction des manuels scolaires, former énergiquement des traducteurs-interprètes locaux, des spécialistes et des professionnels, en nous axant sur la construction de ‘La Ceinture et la Route’. Les départements locaux en charge de l’Education doivent mettre en valeur leurs atouts pour soutenir la construction de ‘La Ceinture et la Route’ tous azimuts. Les universités partenaires de l’Institut Confucius doivent renforcer la construction de leur potentiel et consolider les bases de la coopération sino-étrangère. Les Instituts Confucius présents dans différents pays doivent prendre l’initiative de participer à et servir la construction de ‘La Ceinture et la Route’ », a-t-il conclu.

Une table ronde intitulée « L’Institut Confucius et ‘La Ceinture et la Route’ » a également été organisée en marge de la 11e Conférence de l’Institut Confucius. Les présidents des 14 universités accueillant l’Institut Confucius le long de ‘La Ceinture et la Route’ y ont respectivement prononcé un discours. Les représentants étrangers, dont Anatoli Tozik, vice-premier ministre biélorusse, Pasquale Mammone, président de l’Université d’Artois, Atef Mohamed Mohamed Aly, vice-président de l’Université du canal de Suez, ont estimé qu’avec l’approfondissement de la construction de ‘La Ceinture et la Route’, l’Institut Confucius était prometteur dans la fourniture de services d’informations et de conseils en matière de politiques dans le cadre de la coopération entre la Chine et les pays riverains dans divers domaines, en particulier dans les échanges culturels, économiques et commerciaux. L’Institut Confucius pourrait jouer un rôle majeur dans la formation linguistique et professionnelle destinée aux employés locaux des entreprises chinoises présentes dans les pays riverains.

Selon les statistiques, 134 Instituts Confucius et 127 Classes Confucius sont présents dans 51 pays le long de « La Ceinture et la Route ». En 2016, ces Instituts et Classes Confucius comptent 460 000 élèves inscrits et organisent quelque 8 000 activités culturelles auxquelles 2,7 millions de personnes ont assisté. Ces activités sont chaleureusement accueillies par les populations des différents pays.

 
mot clé:

Nouvelles concernées