Le Premier ministre chinois encourage des sinologues d’Europe centrale et orientale à servir de pont pour les échanges entre les civilisations de Chine et d’Europe centrale et orientale

[Source]    Agence de presse Xinhua [Time]    2016-11-10 11:22:07 
 

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a rencontré le 5 novembre dans l’après-midi à la Bibliothèque nationale à Riga les représentants des sinologues participant au colloque consacré à la recherche sur la sinologie et à l’enseignement du chinois dans les pays d’Europe centrale et orientale. À cette occasion, le Premier ministre Li Keqiang a mené des échanges et des interactions avec eux.


Le Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre à Riga des sinologues de trois générations originaires des seize pays d’Europe centrale et orientale. Sur cette photo, M. Li serre la main et parle avec Imre Hamar, directeur hongrois de l’Institut Confucius de l’Université Loránd Eötvös.

Ces dernières années, les échanges culturels entre la Chine et les pays d’Europe centrale et orientale ont été en plein essor. L’enthousiasme quant à l’apprentissage du chinois et à la recherche sur cette langue a été suscité dans ces pays. Quand Li Keqiang est arrivé, des sinologues de trois générations des pays d’Europe centrale et occidentale l’attendaient à l’entrée ; ils ont souhaité une chaleureuse bienvenue au Premier ministre chinois. Li Keqiang leur a serré la main en leur parlant dans une ambiance amicale.


Pēteris Pildegovičs, directeur de l’Institut Confucius de l’Université de Lettonie, offre à Li Keqiang un Dictionnaire concis chinois-letton et letton-chinois rédigé sous son égide. 

Pēteris Pildegovičs, célèbre sinologue et directeur de l’Institut Confucius de l’Université de Lettonie, a offert à Li Keqiang un Dictionnaire concis chinois-letton et letton-chinois rédigé sous son égide, en émettant le souhait que ce dictionnaire permette de promouvoir les échanges amicaux entre les peuples chinois et letton. Li Keqiang a accepté avec joie le dictionnaire, qualifiant ce cadeau de « précieux ». « La langue est un pont pour communiquer, et les sinologues sont les constructeurs du pont des échanges entre les civilisations de Chine et d’Europe centrale et orientale », a dit Li Keqiang, en souhaitant que plus de dictionnaires permettant de promouvoir la communication et les échanges de langues et d’écritures entre la Chine et les pays d’Europe centrale et orientale puissent voir le jour.

« Depuis le lancement du mécanisme de la coopération "16+1", la coopération entre la Chine et les pays d’Europe centrale et orientale dans divers domaines, dont la politique, l’économie et la culture, a progressé rapidement. Les parties prenantes ont fait preuve d’un enthousiasme de plus en plus fort et ont exprimé leur volonté d’approfondir la compréhension. Ceci a créé de grandes opportunités pour les experts chinois et des pays d’Europe centrale et orientale, mais a impliqué également des exigences plus strictes. Je souhaite que les sinologues puissent écrire plus d’œuvres excellentes afin de mieux contribuer à approfondir les échanges », a indiqué Li Keqiang.


Le Premier ministre chinois Li Keqiang rencontre à Riga des sinologues de trois générations des seize pays d’Europe centrale et orientale et se fait prendre une photo avec eux.

À l’issue de la rencontre, Li Keqiang et les dirigeants des pays d’Europe centrale et orientale se sont fait photographier avec les sinologues.

Agence Xinhua, le 5 novembre à Riga, par Chen Erhou et Hao Yalin

Photos : Liu Zhen, de China News Service

 

 
mot clé:

Nouvelles concernées