La chancelière allemande Angela Merkel inaugure l’Institut Confucius de Stralsund

[Source]    Siège de l’Institut Confucius (Hanban), Agence Xinhua, China News Service [Time]    2016-09-07 11:52:51 
 

 

Il fait beau cet après-midi du 30 août, avec un ciel dégagé et un air automnal vivifiant. Stralsund, une petite ville côtière dans le nord-est de l’Allemagne, a perdu son calme habituel. Sur la place de l’hôtel de ville retentissent des sons de tambour et bondissent des lions colorés : la chancelière allemande Angela Merkel est arrivée pour inaugurer l’Institut Confucius de Stralsund, le dix-septième Institut Confucius en Allemagne.


Cérémonie d’inauguration de l’Institut Confucius de Stralsund, dix-septième Institut Confucius en Allemagne, établi conjointement par l’Université des sciences appliquées de Stralsund et l’Université de Hefei (Chine)

Les locaux d’administration et d’enseignement de l’Institut Confucius de Stralsund se trouvent dans la « Wulflamhaus », un bâtiment historique situé en face de l’hôtel de ville. C’est dans la salle des banquets, au 2e étage de ce bâtiment gothique médiéval en briques rouges, qu’a eu lieu la cérémonie d’inauguration du nouvel Institut Confucius. Mme Angela Merkel, habillée d’une veste rouge, et Mme Xu Lin, directrice générale du Hanban, ont fait tomber ensemble le voile rouge couvrant la plaque de l’Institut Confucius de Stralsund, annonçant ainsi l’établissement officiel de ce dernier.

Angela Merkel et Xu Lin ont également prononcé un discours pour cette cérémonie, de même que M. Shi Mingde, ambassadeur de Chine en Allemagne, M. Alexander Badrow, maire de Stralsund, Pr Falk Höhn, recteur de l’Université des sciences appliquées de Stralsund (Fachhochschule Stralsund), et Pr Paul Unschuld, directeur de l’Institut Horst-Goertz.

Voici l’intégralité de quelques uns des discours:

Discours d’Alexander Badrow, maire de Stralsund


M. Alexander Badrow dans son discours

Merci beaucoup à Annette Nett et à Andreas März pour la musique inaugurale.

Mesdames, Messieurs, merci d’être venus, dans ce bâtiment ancien qu’est la Wulflamhaus, pour la cérémonie d’inauguration de l’Institut Confucius de Stralsund. Je suis particulièrement heureux de compter parmi nous Madame Angela Merkel. Je me souviens parfaitement que vous avez été témoin de la naissance de cet Institut Confucius pendant votre visite en Chine, fin octobre 2015. Nous sommes très honorés par votre présence, qui, encore une fois, distingue notre Institut Confucius.

Nous sommes aussi ravis de la présence de nos amis chinois venus nombreux. J’ai l’honneur d’accueillir Son Excellence Monsieur Shi Mingde, ambassadeur de Chine en Allemagne, Madame Xu Lin, directrice exécutive du Siège de l’Institut Confucius, ainsi que la délégation conduite par Monsieur Xu Deshu, maire adjoint de Huangshan qui est l’une de nos villes partenaires. En termes de jumelage, Stralsund est lié à la ville de Hefei, capitale de la province de l’Anhui. Aussi accueillons-nous avec grand plaisir Professeur Cai Jingmin, secrétaire du comité du Parti de l’Université de Hefei, ainsi que Monsieur le Représentant du président de l’Université de médecine chinoise de l’Anhui.

Au nom de mes collègues de l’Institut Confucius de Stralsund, j’annonce tout de suite que la médecine traditionnelle chinoise sera l’un des grands thèmes de notre cérémonie. Aussi sommes-nous heureux de la présence de Professeur Kühl et de Monsieur le Directeur Sun Jiannan. En dehors des échanges linguistiques et culturels, nous souhaitons aussi coopérer avec nos amis scientifiques afin de poursuivre les recherches sur l’efficacité de la médecine chinoise et de promouvoir la pratique de cette médecine en Allemagne. C’est la raison pour laquelle nous avons invité des spécialistes des milieux médical et pharmaceutique. C’est la raison pour laquelle aussi nous accueillons avec grand plaisir Professeur Paul Unschuld, directeur de l’Institut Horst-Goertz, et Professeur Horst Kriegmann, ministre de la Santé du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

Je tiens à remercier notre ancien maire.

Je tiens aussi à souhaiter une chaleureuse bienvenue à nos conseillers fédéraux, régionaux, départementaux et municipaux. Bienvenue à tous nos invités.

Je suis également ravi de compter parmi nous les représentants des milieux politique, culturel, universitaire, médiatique et économique. Nous avons comme intérêt commun la promotion des relations économiques, aussi souhaité-je que l’Institut Confucius puisse donner lieu à des échanges enrichissants autour de ce sujet.

Distingués invités,

La Chine est un pays très attractif pour les Allemands. Elle est riche d’une histoire longue ; elle a réalisé de nombreux exploits. Il y a tellement de beaux paysages à découvrir en Chine, et tellement de braves gens qui travaillent dur pour atteindre leurs objectifs. Découvrir un tel pays, que ce soit sur le plan linguistique ou culturel, est un perpétuel enrichissement pour chacun de nous. J’espère que la ville de Stralsund contribuera au développement des échanges humains entre la Chine et l’Allemagne. Elle y arrivera certainement, avec le concours de l’Institut Confucius. Je souhaite donc à l’Institut Confucius de Stralsund un avenir brillant et un accomplissement des objectifs fixés.

Je donne maintenant la parole à Monsieur l’Ambassadeur Shi Mingde.

(Discours prononcé en allemand, traduit en chinois puis en français)

Discours de Shi Mingde, ambassadeur de Chine en Allemagne


M. Shi Mingde dans son discours

Madame la Chancelière,

Monsieur le Maire,

Madame la Directrice générale du Hanban,

Mesdames, Messieurs, chers amis,

C’est un honneur pour moi d’être ici parmi vous pour la cérémonie d’inauguration de l’Institut Confucius de Stralsund.

Je voudrais tout d’abord remercier Monsieur Badrow pour sa chaleureuse invitation.

Un grand merci aussi à Madame la Chancelière d’avoir trouvé du temps pour assister à cette cérémonie. Votre présence n’est pas un hasard, mais la preuve de la haute attention que vous portez aux relations bilatérales encourageantes entre la Chine et l’Allemagne, et aussi de la pleine approbation que vous accordez aux échanges culturels entre les deux pays. Dans quelques jours, vous allez effectuer votre dixième visite en Chine dans le cadre de vos mandats, où vous participerez aussi au sommet du G20 dans la ville de Hangzhou. Nous attendons votre visite avec impatience, et nous vous souhaitons le meilleur pour ce voyage !

Madame Xu Lin, que j’estime beaucoup, s’est aussi déplacée spécialement de Beijing pour être présente à cette cérémonie. Le Hanban a toujours soutenu d’une manière énergique et constante le développement des Instituts Confucius d’Allemagne, aussi bien sur le plan humain que sur le plan financier. Je profite donc de cette occasion pour présenter mes sincères remerciements à Madame Xu Lin ainsi qu’à ses collègues de travail !

L’Institut Confucius de Stralsund est le dix-septième Institut Confucius en Allemagne. Il est aussi le premier Institut Confucius d’Allemagne et le troisième Institut Confucius du monde à se distinguer par la médecine traditionnelle chinoise. Sa naissance est due au partenariat entre l’Université de Hefei et l’Université des sciences appliquées de Stralsund. Nous avons donc le plaisir de compter aujourd’hui parmi nous Monsieur Cai Jingmin, Monsieur Falk Höhn, ainsi que les représentants des deux villes sœurs de Huangshan et de Stralsund.

Mesdames, Messieurs,

La Chine et l’Allemagne ont pu établir un partenariat global stratégique grâce aux visites régulières et fréquentes entre leurs dirigeants, à leurs échanges gouvernementaux et leurs connections économiques étroites, basés sur la confiance mutuelle et profitables à tous. La portée de cette encourageante coopération sino-allemande dépasse largement la sphère des relations coopératives bilatérales : elle est un exemple de paix, de stabilité et de développement constant pour le monde entier, dans un contexte compliqué où se développent les différents pays du monde.

Mesdames, Messieurs,

Les relations politiques et économiques sont certes très importantes, mais l’échange et les visites entre les jeunesses des deux pays sont tout aussi, sinon plus, primordiaux. C’est le meilleur investissement que l’on puisse faire pour l’avenir. L’Allemagne compte aujourd’hui sur son territoire plus de 40 000 étudiants et chercheurs chinois ; pas moins de 7500 étudiants allemands font en ce moment des études en Chine. Les deux pays ont vu naître plus de 80 jumelages entre villes chinoises et villes allemandes, et 550 jumelages universitaires. C’est la jeunesse qui joue le rôle d’ambassadeur et d’ingénieur de « ponts » pour la compréhension mutuelle entre nos deux peuples.

L’Institut Confucius a pour objectif de diffuser la langue et la culture chinoises, et de contribuer à l’épanouissement des différentes civilisations. De nos jours, plus de 500 Instituts Confucius et 1000 Classes Confucius ont déjà été établis, dans 134 pays et régions du monde. Le premier Institut Confucius d’Allemagne a été créé il y a dix ans, et depuis dix ans, 16 autres ont vu le jour, contribuant largement à satisfaire les demandes locales en enseignement du chinois. Aujourd’hui, 300 écoles secondaires allemandes dispensent des cours de chinois ; plus de 3000 étudiants sont inscrits aux études chinoises dans 25 universités allemandes. En tout, on compte 30 000 apprenants du chinois en Allemagne. Wilhelm von Humboldt a dit : « La langue est l’indicateur extérieur de l’esprit d’une nation ; chaque langue renferme une vision du monde propre à une nation ».

L’année 2016 est l’« Année des échanges entre la jeunesse chinoise et la jeunesse allemande ». Ayant pour principe « l’échange, l’amitié et le futur », les deux pays travaillent à organiser des activités diversifiées afin de promouvoir la compréhension mutuelle et l’amitié constante entre les jeunes chinois et allemands, jetant ainsi des bases solides pour les relations amicales sino-allemandes. Dans ce contexte, la création de l’Institut Confucius de Stralsund constitue une nouvelle passerelle pour les échanges entre les deux cultures et les deux jeunesses.

Je renouvelle donc mes meilleurs souhaits pour l’Institut Confucius de Stralsund. Que son personnel réussisse un bon début de parcours !

Merci pour votre attention.

Discours de Xu Lin, directrice exécutive du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale du Hanban


Mme Xu Lin dans son discours

Son Excellence Madame la Chancelière,

Monsieur l’Ambassadeur,

Monsieur le Maire,

Monsieur le Recteur de l’Université des sciences appliquées de Stralsund,

Monsieur le Secrétaire du comité du Parti de l’Université de Hefei,

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Bonjour !

Je tiens à remercier Monsieur l’Ambassadeur. Il m’a permis de venir à l’Université des sciences appliquées de Stralsund et de participer à cette cérémonie d’inauguration de l’Institut Confucius de Stralsund. Merci à Son Excellence Madame la Chancelière qui honore de sa présence cette cérémonie. Merci à Monsieur Badrow d’avoir fourni à l’Institut Confucius d’aussi beaux locaux, lui permettant de s’installer dans cet ancien bâtiment charmant au cœur de la ville, près de la place. Merci aussi à Monsieur Höhn de m’avoir fait découvrir la belle ville de Stralsund et les abondants fruits de la mer Baltique ! La ville de Stralsund ainsi que l’Université des sciences appliquées m’ont laissé une belle et inoubliable impression !

(La suite du discours était en anglais)

Il y a trente ans, le gouvernement et le peuple allemands ont aidé la Chine dans la création de l’Université de Hefei, à laquelle ils ont fourni un soutien financier et technique continu, lui permettant de devenir l’un des modèles de l’enseignement supérieur professionnel et technique de la Chine. Aujourd’hui, le gouvernement et le peuple chinois rendent grâce à l’Allemagne avec l’établissement du dix-septième Institut Confucius en Allemagne, l’Institut Confucius de Stralsund, que nous inaugurons ici. Il y a dix ans, quand l’Institut Confucius faisait ses premiers pas, nous lui avons donné comme mission l’enseignement du chinois aux étrangers. L’an passé, le président Xi Jinping a parlé de l’Institut Confucius comme d’une plate-forme importante, qui permet au monde de découvrir la Chine. Selon cette remarque, l’Institut Confucius doit non seulement assurer l’enseignement du chinois, mais aussi développer constamment ses fonctionnalités en s’adaptant aux besoins locaux.

Ce midi, Professeur Höhn, Monsieur Cai Jingmin et moi avons eu une discussion soigneuse au sujet du plan de développement de l’Institut Confucius de Stralsund. Nous nous sommes mis d’accord pour accomplir au moins trois missions dans le courant de l’année prochaine. Premièrement, l’Université des sciences appliquées de Stralsund et l’Université de Hefei organiseront conjointement un colloque sur le développement de la médecine traditionnelle chinoise en Allemagne. Deuxièmement, nous inviterons certains directeurs de PME à visiter la Chine, ceci dans le but de favoriser les échanges et coopérations entre les PME allemandes et les PME chinoises. Troisièmement, nous inviterons des étudiants de l’Université des sciences appliquées et des lycéens de la ville de Stralsund à participer à des camps d’été en Chine. La jeunesse est notre avenir, il est donc nécessaire de la mettre en contact avec la Chine, qu’ils la découvrent le plus tôt possible. En un mot, l’Institut Confucius de Stralsund doit jouer un rôle important dans le développement de l’économie et de la communauté locales.

Pour terminer, j’espère, et je n’en doute pas, que l’Institut Confucius de Stralsund, bien que tout nouveau, sera un institut pas comme les autres et, pourquoi pas, le meilleur Institut Confucius du monde !

Danke ! (« Merci ! » en allemand)

Discours de la chancelière allemande Angela Merkel


Mme Merkel dans son discours

Merci beaucoup pour votre présence parmi nous, Madame Xu Lin. Merci aussi d’avoir parlé dans une langue que je comprends. Monsieur l’Ambassadeur, Monsieur le Maire, Monsieur le Recteur de l’Université des sciences appliquées de Stralsund, Monsieur le Maire adjoint de la ville de Huangshan, Monsieur le Professeur Kriegmann, Monsieur le Professeur Unschuld, Mesdames, Messieurs, bonjour !

En tant que députée fédérale de cette circonscription électorale, je suis ravie de vous accueillir à Stralsund. Je me souviens encore de ma rencontre, l’an passé, en Chine, avec le Premier ministre chinois, Monsieur Li Keqiang. Avant mon départ pour la Chine, Monsieur Badrow m’avait dit : « On se retrouvera à Hefei ! » Je lui ai demandé de quelle ville il parlait. Il m’a répondu : « Je crois que nous allons nous voir en Chine. » Il s’est avéré que Monsieur Badrow savait plus tôt que moi où nous allions exactement en Chine. L’Anhui est le pays natal de Monsieur Li Keqiang. C’est dans cette province-là que nous avons approfondi les échanges entre nos pays.

En effet, le développement de nos relations bilatérales a connu un parcours si satisfaisant qu’il a permis la naissance de l’Institut Confucius de Stralsund. J’en suis ravie. Je suis aussi impressionnée de voir qu’à l’Institut Confucius, on peut non seulement apprendre le mandarin, mais aussi l’art culinaire chinois. Personnellement, c’est avec grand plaisir que j’apprendrai à cuisiner quelques plats chinois. Une autre particularité de l’Institut Confucius de Stralsund consiste à ce qu’il attache dès le début une grande importance à l’introduction de la médecine traditionnelle chinoise. Je suis sûre que les Allemands seront nombreux à s’y intéresser, par exemple, au sujet de la combinaison de la médecine chinoise avec la médecine occidentale… L’Institut Confucius de Stralsund connaîtra sans aucun doute un parcours brillant.

Allemands, nous sommes fiers de nos culture et tradition ; nos splendides hôtels de ville rappellent à nous tous l’histoire de notre pays. Mais nous sommes aussi curieux d’apprendre sur l’histoire de la Chine. En nous épaulant dans la découverte de ce pays, l’Institut Confucius permettra à nos deux peuples de se rapprocher. Pour moi, cette institution reflète pleinement l’esprit d’ouverture que nos deux pays adoptent l’un envers l’autre. Je vous remercie donc d’être tous ici présents pour cette cérémonie. Ce week-end, je partirai en Chine pour le sommet du G20. Je suis ravie de pouvoir représenter notre circonscription électorale lors de ce sommet. Je déclarerai haut et fort que nous avons chez nous un Institut Confucius !

(Discours prononcé en allemand, traduit en chinois puis en français)

Discours de Pr Falk Höhn, recteur de l’Université des sciences appliquées de Stralsund en Allemagne


Pr Falk Höhn dans son discours

Dans son discours, Pr Höhn souligne le fait que la culture chinoise est une mine très riche car elle est le fruit d’une évolution de plusieurs milliers d’années. L’Institut Confucius de Stralsund travaillera donc à promouvoir la culture chinoise tout en enseignant le mandarin. La médecine traditionnelle chinoise, en tant que partie intégrante de la culture chinoise, fera également l’objet d’une promotion. Depuis que Tu Youyou, chercheuse en pharmacie chinoise, a été récompensée par le prix Nobel de médecine, les Allemands sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la médecine chinoise ainsi qu’aux recherches pharmacologiques. « Ensemble avec nos amis chinois, nous allons ouvrir, pour la population-cible, des ateliers de formation élémentaire en médecine traditionnelle chinoise », a dit Pr Höhn. « L’Institut Confucius va non seulement enrichir la cartographie scientifique du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, mais il travaillera aussi à construire et à animer une plate-forme permettant à nos PME régionales d’échanger et d’approfondir leurs relations avec la Chine, contribuant ainsi à dynamiser le développement de notre région. »

L’Institut Confucius de Stralsund a été établi conjointement par l’Université des sciences appliquées de Stralsund et l’Université de Hefei (province de l’Anhui, Chine). L’accord de coopération concernant son établissement a été signé en octobre 2015 en présence du Premier ministre chinois et de la chancelière allemande.

Sources: Hanban, Agence Xinhua et China News Service

 
mot clé:

Nouvelles concernées