Peng Liyuan en visite à l’Institut Confucius de Tachkent où elle montre aux élèves ouzbeks la confection de raviolis chinois

[Source]    People.cn [Time]    2016-06-27 15:09:01 
 

Accompagnée de Mme Karimova, épouse du président ouzbek Islom Karimov, la Première dame de Chine Peng Liyuan a visité dans l’après-midi du 22 juin l’Institut Confucius de Tachkent, où elle a engagé des discussions cordiales avec les enseignants et élèves de l’institut.

Peng Liyuan chaleureusement accueillie par les enseignants et élèves de l’Institut Confucius de Tachkent, où des élèves en qipao et en costumes traditionnels ouzbeks ont offert des bouquets de fleurs aux invités d’honneur.

Étant le premier Institut Confucius établi en Asie centrale, l’Institut Confucius de Tachkent a déjà formé plus de 3000 élèves depuis sa création il y a onze ans. Il est devenu aussi le plus grand centre de langue et de culture chinoises en Ouzbékistan.

La Première dame chinoise a été chaleureusement accueillie ce jour-là par les enseignants et élèves de l’institut. Des élèves habillés de qipao (robe chinoise) et de costumes traditionnels ouzbeks ont offerts des bouquets de fleurs à leurs invités d’honneur.

Dans la classe de calligraphie, Peng Liyuan encourage les élèves à travailler avec diligence.

Dans la classe de calligraphie où flottait un parfum d’encre chinoise, les enseignants chinois étaient en train d’expliquer à leurs élèves l’évolution du caractère « xue » (étudier), avant de les guider dans leur écriture au pinceau, sur du papier de riz. Après avoir observé attentivement la tenue et le maniement des pinceaux par les élèves, Mme Peng a applaudi ces derniers et les a encouragés à travailler avec diligence.

Dans la classe d’art culinaire, Mme Peng montre aux élèves la confection de raviolis chinois.

D’autres élèves étaient en train d’apprendre la fabrication des raviolis chinois dans la classe d’art culinaire. Les enseignants ont eu l’idée d’inviter Mme Peng à donner aux élèves une démonstration en la matière, et la Première dame a accepté sans hésiter. « Pas de problème », a-t-elle répondu. « Je fais souvent des raviolis comme repas de Nouvel An. » Étendre la pâte au rouleau, mettre la farce… Ses gestes experts ont fait l’objet des applaudissements des enseignants et élèves de l’institut. Puis elle a appris à confectionner des samoussas, une spécialité traditionnelle ouzbèke.

Dans la bibliothèque de l’Institut Confucius de Tachkent, la directrice ouzbèke de l’institut présente à Mme Peng les collections de la bibliothèque ainsi que l’état de l’utilisation des manuels.

Peng Liyuan s’est ensuite rendue dans la bibliothèque de l’Institut Confucius, où la directrice ouzbèke de l’institut lui a présenté les collections de la bibliothèque ainsi que l’état de l’utilisation des manuels. En transmettant à la directrice la liste des livres offerts par la Chine à l’Institut Confucius de Tachkent, Mme Peng a souligné que la pérennité de l’amitié entre le peuple chinois et le peuple ouzbek repose sur les épaules de la jeunesse. Elle espère que les élèves de l’institut sauront travailler avec assiduité pour devenir de véritables talents et contribuer à l’amitié sino-ouzbèke.

Peng Liyuan assistant au spectacle donné par les élèves ouzbeks

La visite de Mme Peng s’est terminée avec un beau spectacle donné par les élèves ouzbeks. En chinois, ceux-ci ont chanté « Le plateau de lœss », déclamé un poème intitulé « Le foyer de l’amitié sino-ouzbèke », et prononcé un discours qui a pour titre « Maîtriser la langue chinoise pour se faire des amis partout »… La Première dame de Chine les a applaudis en les qualifiant d’« ambassadeurs des échanges culturels entre la Chine et l’Ouzbékistan ».

Tachkent, le 22 juin ; Plate-forme omni-média du Quotidien du Peuple ; texte écrit par Du Shangze ; photos par Ding Lin de l’Agence de Presse Xinhua

 
 
mot clé:

Nouvelles concernées