Le kung-fu permet d’initier des Européens à la culture chinoise

[Source]    oushinet.com [Time]    2016-05-19 13:26:08 
 

Ces derniers temps, certains pays européens ont successivement organisé des activités liées au wushu, comme un festival du wushu et un concours du kung-fu. Des Européens ayant les cheveux dorés et les yeux bleus ont pratiqué le tai-chi avec un air d’importance. Une scène saisissante !

Il y a peu de temps que les films de kung-fu chinois de renommée mondiale ont fait penser aux Occidentaux que « tous les Chinois pratiquent le kung-fu ». Aujourd’hui, des Occidentaux ont commencé à s’entraîner au tai-chi-chuan et au baguazhang. Cela leur a permis de saisir l’essence de la culture chinoise, mais aussi de modifier leurs connaissances sur la Chine.

De jeunes Russes apprennent le tai-chi-chuan.

Les Européens passionnés par le wushu

Rappelons qu’en Europe, environ un million de personnes apprennent le kung-fu : 50 % apprennent le tai-chi-chuan, 30 % le qigong et 20 % le wushu. Parmi ces amateurs de kung-fu, il y a nombre de jeunes et d’enfants.

Mme Song a étudié en Allemagne. Elle s’est rappelée que, durant son séjour, son université a proposé un cours de tai-chi à option, qui était très populaire. Au début, la plupart d’étudiants ont choisi ce cours, car ils trouvaient que le kung-fu était très cool. Mais avec l’approfondissement de la compréhension du tai-chi, ils étaient de plus en plus fascinés par son charme philosophique et ont persévéré dans l’entraînement. Selon l’agence Xinhua, on compte une centaine d’associations d’arts martiaux sous diverses formes en Allemagne, comptant quelque 4 000 membres au total.

L’Institut Confucius était pionnier dans la diffusion du wushu. En France, l’Institut Confucius de l’Université de Poitiers a organisé une journée portes ouvertes dédiée au wushu ; en Allemagne, l’Institut Confucius de Munich a proposé un cours de tai-chi destiné aux adolescents, l’Institut Confucius de l’Université libre de Berlin a organisé un séminaire dédié au qigong ; en Espagne, l’Institut Confucius a organisé une activité dite « S’entraîner au wushu en étudiant l’art de la guerre » ; à Varsovie, une Classe Confucius dédiée au wushu a été créée ; en Norvège, l’Institut Confucius de Bergen a organisé une conférence sur le wushu... Différents Instituts Confucius présents en Europe ont diffusé la culture chinoise à travers le wushu, en réveillant l’enthousiasme des adolescents locaux.

La pratique du wushu est devenue une mode parmi les masses populaires en Europe. Selon chinaqw.com, à Athènes, en Grèce, une campagne d’apprentissage du wushu au parc a été lancée. Les animateurs de kung-fu se sont réunis dans un parc national de Grèce et ont pratiqué le tai-chi-chuan et le baguazhang sous la direction de Yanni, un entraîneur de wushu.

Dans cette ambiance, de plus en plus de pays européens ont commencé à organiser des activités liées au wushu, comme le festival du wushu chinois, le concours de wushu chinois et l’examen de wushu chinois. Depuis cette année, de telles activités ont été organisées à Prague, en République tchèque, à Bologne, en Italie, ainsi qu’à Munich, en Allemagne.

A Athènes, des Grecs pratiquent le wushu au parc.

Les mouvements du wushu recèlent la culture chinoise

« Pour moi, c’est grâce au kung-fu et aux maîtres qui enseignent le kung-fu que les enfants ont été passionnés par la culture chinoise. Ils ont commencé à apprendre la langue chinoise et à lire l’histoire des dynasties Tang et Sui. Ils ont commencé à aimer la nourriture chinoise et à apprendre la danse du dragon et des lions », s’est ainsi exprimé un parent qui a fait apprendre le wushu à son enfant. Le wushu chinois est une porte par laquelle les gens élargissent leur horizon. Il a permis à de nombreux Occidentaux et Chinois d’outre-mer de connaître et de comprendre le charme véritable de la culture chinoise.

La première édition de la Journée mondiale du tai-chi en Italie.

Une partie importante de la culture chinoise traditionnelle, le wushu, est de plus en plus apprécié par les Européens. A travers le wushu, le charme et le rayonnement de la culture chinoise ne cessent de s’amplifier sur le plan mondial. La vogue du wushu en Europe témoigne de la réussite de la diffusion de la culture chinoise à l’étranger.

(oushinet.com)

 
mot clé:

Nouvelles concernées