Belgique : tenue de la Conférence conjointe d’Instituts Confucius d’Europe

[Source]    Agence Chine Nouvelle [Time]    2016-04-30 15:16:18 
 

La Conférence conjointe d’Instituts Confucius d’Europe 2016 s’est inaugurée le 28 avril à Bruges, dans la province belge de Flandre-Occidentale. Ont participé à cette conférence près de 40 directeurs et responsables chinois et étrangers, venant de 19 Instituts et Classes Confucius de dix pays européens, ainsi que des représentants du Hanban (Chine).

La cérémonie d’ouverture de ladite conférence a été présidée par M. Lode de Geyter, directeur général de Howest (l’École Supérieure de Flandre-Occidentale) et président du conseil d’administration de l’Institut Confucius de Howest. Pour reprendre les mots de M. de Geyter, cette conférence conjointe est une excellente occasion, aussi bien pour la Chine que pour l’Europe, de promouvoir leurs coopérations et échanges humains, d’améliorer leurs performances dans le domaine de l’enseignement du chinois, et aussi de renforcer leur compréhension mutuelle et leurs relations coopératives et amicales.

Selon M. de Geyter, l’établissement de l’Institut Confucius de Howest il y a quatre ans a permis aux étudiants belges d’apprendre le chinois et de découvrir la culture chinoise. Chaque année, des étudiants de Howest partent en Chine pour participer à différentes activités, et certains d’entre eux restent là-bas pour poursuivre leurs études. D’ailleurs, Howest a le projet de mener une coopération à long terme avec des universités chinoises.

M. Qu Xing, ambassadeur de Chine en Belgique, a prononcé un discours dans lequel il a fait remarquer que l’enseignement du chinois et la diffusion de la culture chinoise ont obtenu de bonnes avancées en Belgique depuis ces dernières années. La Belgique, avec une population de 11 millions d’habitants seulement, compte déjà six Instituts Confucius sur son territoire, et les échanges culturels sino-belges ne cessent de s’approfondir.

Toujours selon M. Qu, dans un contexte de globalisation de plus en plus accentuée, les échanges entre les différentes civilisations s’avèrent plus importants que jamais. Ce sont ces échanges qui permettront d’obtenir de nouveaux progrès et exploits, de résoudre les problèmes induits par la globalisation, et de relever les défis lancés par elle. L’ambassadeur de Chine espère que les participants de cette conférence sauront échanger et communiquer à fond, et discuter des moyens de faire de l’Institut Confucius une plate-forme culturelle et historique, ceci dans le but d’accueillir un plus grand nombre d’apprenants du chinois, de faciliter la compréhension mutuelle entre le peuple chinois et les peuples européens, et aussi de créer des opportunités de coopération gagnant-gagnant.

Discours de M. Ma Jianfei, adjoint au directeur exécutif du Siège de l’Institut Confucius

Discours de M. Vito Borrelli, délégué spécial auprès du président de la Délégation de l’Union européenne au Dialogue Chine-UE de haut niveau sur les échanges humains

D’après M. Ma Jianfei, directeur adjoint du Hanban et adjoint au directeur exécutif du Siège de l’Institut Confucius, au bout d’une dizaine d’années de développement, l’Institut Confucius est déjà entré dans une nouvelle phase, où l’accent doit être mis sur la construction qualitative et compréhensive. Par exemple, améliorer la qualité du personnel enseignant affecté à l’étranger, s’attacher à la formation d’enseignants locaux, perfectionner les manuels et les ressources pédagogiques, etc. Il convient aussi, dans le même temps, d’aligner les tests d’évaluation de niveau de chinois sur des normes scientifiques plus stricts, et d’ouvrir des cours en ligne afin de répondre aux besoins des élèves de différents pays.

Photo-souvenir des participants de la conférence conjointe

Vue extérieure du siège de la préfecture de la province belge de Flandre-Occidentale

Cette conférence de deux jours a pour thème « L’Institut Confucius et les échanges humains sino-européens ». Les participants engageront des discussions approfondies autour de plusieurs sujets : l’enseignement du chinois en Europe, les tests d’évaluation de niveau de chinois, la formation d’enseignants de chinois, et la manière dont les Instituts Confucius pourront approfondir leurs échanges socioculturels avec leurs régions d’accueil. Jusqu’en avril 2016, 504 Instituts Confucius et 1006 Classes Confucius ont déjà été établis dans le monde entier.

Bruges (Belgique), le 28 avril ; Wu Changrong, correspondant de l’Agence Chine Nouvelle (Xinhua)

Crédits photos : CRI Online

 
mot clé:

Nouvelles concernées