Ouverture de la 10e Conférence mondiale de l’Institut Confucius : Liu Yandong assiste à la cérémonie et prononce un discours

[Source]    Xinhuanet.com [Time]    2015-12-10 09:47:46 
 

 

Shanghai, le 6 décembre ; par Wu Zhendong et Pan Xu, Xinhuanet.com

Le 6 décembre, nos journalistes ont assisté à la 10e Conférence mondiale de l’Institut Confucius, qui se tenait à Shanghai. Ils ont appris à cette occasion que la Chine avait d’ores et déjà créé 500 Instituts Confucius et un millier de Classes Confucius dans 134 pays et régions à travers le monde, pour un total de 1,9 millions d’inscrits. Pour ce qui est de l’avenir, l’Institut Confucius s’attachera essentiellement à mieux s’intégrer au contexte local, à améliorer son niveau et à développer les connotations de son enseignement.


La vice-Première ministre Liu Yandong prononce un discours pendant la cérémonie inaugurale de la 10e Conférence mondiale de l’Institut Confucius.

La conférence a été organisée à l’initiative du Siège de l’Institut Confucius (Hanban) et du gouvernement populaire municipal de Shanghai, avec l’aide du Comité de l’Education de la ville de Shanghai et de l’Université Normale de la Chine de l’Est. Elle avait pour thème « Répondre aux nouveaux besoins, promouvoir l’intégration ». Plus de 2 300 personnes ont participé à la Conférence, dont des présidents d’universités et des représentants d’Instituts Confucius venus de plus de 130 pays et régions différents.

Afin d’accélérer la diffusion de la langue chinoise dans le monde et de renforcer l’influence exercée par la langue et la culture chinoises, la Chine a créé en 2004 l’Institut Confucius - un organisme éducatif à but non-lucratif, ayant pour objectif de développer l’enseignement du chinois et la diffusion de la culture chinoise à l’étranger. Pour ce faire, elle s’est inspirée de l’expérience accumulée dans le domaine de la promotion linguistique et culturelle par des pays tels que le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Espagne.

Depuis plusieurs années déjà, l’Institut Confucius, en s’appuyant sur une diffusion dynamique de la langue chinoise, œuvre à bâtir des « ponts de compréhension » entre la Chine et les peuples de tous les pays du monde. Dans le même temps, il n’a cessé d’améliorer le niveau de ses enseignements et de renforcer son modèle de fonctionnement. Il emploie à présent plus de 44 000 enseignants chinois ou étrangers à temps plein ou partiel. Les Instituts Confucius ont contribué à la compilation de plus de 1 200 manuels pédagogiques adaptés au public local, et plus de 6 millions d’étudiants ont passé des examens de chinois à travers le monde. Au cours des dernières années, tous les Instituts Confucius ayant plus de trois années d’existence ont été soumis à des audits professionnels et financiers. Plus de 280 Instituts Confucius ont ainsi fait remonter des rapports d’activité au nom de leur directeur, donnant ainsi de l’Institut Confucius une image positive d’ouverture et de transparence.

Au cours de cette période, les résultats obtenus par l’Institut Confucius en matière de promotion des échanges humains et culturels ont été remarquables. Au cours de l’année écoulée, les Instituts Confucius ont au total organisé 36 000 activités d’échanges humains et culturels de tous genres à travers le monde, attirant un public estimé à 12 millions de personnes. Le Siège de l’Institut Confucius a contribué à envoyer plus de 40 troupes artistiques à l’étranger, qui ont effectué des tournées dans plus de 260 Instituts Confucius. Il a également invité 30 000 fonctionnaires éducatifs, directeurs d’établissements scolaires, professeurs et étudiants de tous les pays à venir visiter la Chine. Il s’est ainsi imposé comme une force véritablement positive, aidant tous les pays du monde à mieux se comprendre entre eux et à construire des relations de coopération mutuellement profitables.

Pour ce qui est des dix prochaines années, la conférence a révélé que l’Institut Confucius avait l’intention de continuer à développer sa dimension locale, en se mettant au service des masses et en s’adaptant de manière active aux besoins de plus en plus personnalisés et diversifiés des apprenants du chinois dans tous les pays. Il continuera également à réformer le contenu et les méthodes de son travail d’enseignement, à former des enseignants locaux qualifiés dans tous les pays, à améliorer le niveau de recherche académique de ses Instituts, et à mettre en œuvre le « Programme de nouvelle sinologie de Confucius » du Hanban. Il s’efforcera ainsi de former une nouvelle génération de sinologues, et de mettre en place un véritable système de circulation du discours entre la Chine et l’étranger. Il travaillera également à construire un mode de fonctionnement transparent, à dissiper les doutes et les malentendus pour accroitre la confiance, à améliorer sans relâche son niveau et ses capacités, et à garantir un développement sain et durable des Instituts Confucius.

 

Cliquez ici pour accéder à la rubrique 10e Conférence de l’Institut Confucius