Inauguration de l’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba

[Source]     [Time]    2015-01-15 13:35:52 
 

L’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba, le deuxième Institut Confucius d’Ethiopie, a été inauguré officiellement le matin du 29 décembre. Plus de 300 personnes ont participé à cette cérémonie, parmi lesquelles Monsieur Xie Xiaoyan, ambassadeur de la Chine en Ethiopie, Dr. Admasu Tsegaye, président de l’Université d’Addis-Abeba, Professeur Yan Bing, vice-président de l’Université de technologie et d’éducation de Tianjin, des représentants du ministère éthiopien de l’Education et de nombreuses entreprises chinoises implantées en Ethiopie, ainsi que les enseignants et les élèves de l’Institut Confucius.

Pour reprendre les mots de Monsieur Xie Xiaoyan, qui a prononcé un discours pendant la cérémonie d’inauguration, l’apprentissage des langues aide un pays à comprendre la culture de l’autre et à approfondir les échanges gouvernementaux et populaires. La création de l’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba ouvre un nouveau chapitre dans les échanges et la coopération humains entre la Chine et l’Ethiopie ; c’est un train spirituel à grande vitesse qui reliera les deux peuples.

Dr. Admasu Tsegaye, président de l’Université d’Addis-Abeba, et Professeur Yan Bing, vice-président de l’Université de technologie et d’éducation de Tianjin, ont ensuite, eux aussi, prononcé respectivement un discours. Selon Dr. Admasu Tsegaye, la Chine et l’Ethiopie sont liées d’amitié depuis longtemps, et la Chine joue un rôle important dans le développement de l’économie éthiopienne. Avec la création de l’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba, les éthiopiens, et tout particulièrement les étudiants éthiopiens, pourront plus facilement apprendre le chinois et connaître la culture chinoise. Il approuve pleinement la contribution de l’Institut Confucius dans la mise en place du département de chinois à l’Université d’Addis-Abeba, et il se dit très confiant en l’avenir de l’Institut Confucius.

Selon le Professeur Yan Bing, la création de l’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba symbolise l’élargissement et l’approfondissement des échanges et de la coopération entre les deux universités dans le domaine de l’éducation. C’est le fruit de la coopération entre l’Université de technologie et d’éducation de Tianjin, le ministère éthiopien de l’Education et les universités éthiopiennes. L’université chinoise œuvra aux côtés de l’Université d’Addis-Abeba afin de contribuer aux progrès de l’Institut Confucius et à l’amitié sino-éthiopienne.

Madame Xu Lin, directrice exécutive du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale du Hanban, a envoyé une lettre de félicitations à l’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba, dans laquelle elle souligne l’amitié profonde et fidèle entre la Chine et l’Ethiopie. Depuis les années soixante-dix, de jeunes éthiopiens, dont le président Mulatu Teshome Wirtu, ont fait un long voyage pour réaliser des études en Chine, ouvrant ainsi la porte aux échanges culturels et éducationnels entre les deux pays. L’Université d’Addis-Abeba est la plus grande université d’Ethiopie ; l’implantation de l’Institut Confucius en son sein témoigne une nouvelle fois de l’amitié entre les deux peuples. Avec le soutien des deux parties, l’Institut Confucius de l’Université d’Addis-Abeba se développera de façon certaine, et, en apportant de nouvelles contributions à l’amitié sino-éthiopienne, elle deviendra une nouvelle passerelle entre les peuples des deux pays.

A la fin de la cérémonie, les élèves de l’Institut Confucius ont présenté aux invités un spectacle dont le programme se composait de défilés en costumes chinois et éthiopiens, de danses traditionnelles chinoises et éthiopiennes, de chansons, de dialogues humoristiques, de démonstration d’arts martiaux, etc. Cette représentation remarquable a été chaleureusement applaudie par les invités de la cérémonie.

L’enseignement du chinois a en effet pris beaucoup d’essor en Ethiopie ces dernières années. Le premier Institut Confucius d’Ethiopie a été officiellement créé en février 2010, et il a déjà pris de l’envergure au bout de quatre ans de développement. En mars 2013, l’Université d’Addis-Abeba a mis en place un département de chinois. C’est la première fois que la langue chinoise occupe un siège bien à elle dans une université éthiopienne.

Avec l’approfondissement de la coopération entre la Chine et l’Ethiopie dans différents domaines, tels que l’économie, le commerce et la culture, de plus en plus de jeunes éthiopiens souhaitent apprendre le chinois afin d’ouvrir de nouveaux horizons à leurs avenirs. Selon notre source, plus de 10 000 étudiants éthiopiens ont déjà reçu une formation en langue chinoise.

 
mot clé:

Nouvelles concernées