Attribution du premier « Prix international Matteo Ripa » à Mme Xu Lin, directrice générale du Hanban

[Source]     [Time]    2014-11-08 16:52:06 
 

Le 20 octobre 2014, durant une cérémonie grandiose organisée par l'Université de Naples - L'Orientale, le tout premier « Prix international Matteo Ripa » a été attribué à Mme Xu Lin, directrice exécutive du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale du Hanban, en l’honneur de son rôle proéminent dans la promotion de la langue et de la culture chinoises, des échanges culturels et de l’amitié entre les peuples, ainsi que pour l’immense influence qu’elle exerce à l’international.


Aperçu de la remise du prix

Dans son discours, Mme Lida Viganoni, recteur de l’Université de Naples – L’Orientale, est revenue avec émotion sur la vie du père Matteo Ripa, il y a plus de 280 ans, qui, surmontant maintes difficultés, parvint à fonder en 1732 le « Collège des Chinois » (Collegio dei Cinesi, ancêtre de l’actuelle Université de Naples – L’Orientale). Elle a également présenté l’esprit qui a présidé à la fondation du « Prix international Matteo Ripa », soit la volonté d’honorer les personnalités qui ont apporté une contribution remarquable à la promotion et au renforcement des échanges linguistiques et culturels sino-italiens, de poursuivre ou d’illustrer la tradition de sinologie initiée à l’Université de Naples – L’Orientale par le missionnaire Matteo Ripa, afin d’encourager toujours plus d’Italiens et de Chinois à s’investir dans les échanges culturels et linguistiques sino-italiens.

Mme Lida Viganoni a déclaré qu’après de scrupuleuses délibérations, le jury a décidé de conférer le premier « Prix international Matteo Ripa » à Mme Xu Lin, directrice exécutive du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale du Hanban. Elle a rappelé que Mme Xu Lin s’était toujours entièrement consacrée aux échanges et à la diffusion de la langue et la culture chinoises. Grâce à ses efforts, un total de 11 Instituts Confucius et 25 Classes Confucius ont vu le jour en Italie ; ils sont, pour les Italiens, comme autant de portes grandes ouvertes sur la Chine contemporaine, et une base solide pour l’amitié et la coopération entre nos deux peuples, a-t-elle précisé.

Dans son discours de remerciement prononcé après la remise du prix, Mme Xu Lin a confié que si elle avait reçu de nombreuses récompenses et titres honorifiques, cette gratification avait un sens spécial car autre que la reconnaissance de son travail et des succès obtenus, aujourd’hui, il s’agissait d’encouragements, encouragement à poursuivre dans sa quête au service des échanges culturels entre la Chine et l’étranger, l’esprit de Matteo Ripa, l’inlassable recherche d’une avancée et d’une contribution toujours plus grande.

Elle a également mentionné un guide italien qu’elle avait rencontré pendant sa visite à Naples, expliquant que celui-ci lui avait confié qu’il avait appris le chinois à l’Institut Confucius de l’Université de Naples – L’Orientale, que désormais, il en vivait et qu’il en avait retiré de nombreuses opportunités de travail et une rémunération trois fois plus importante que les autres guides. Enthousiasmée, Mme Xu a alors déclaré que cela prouvait justement le rôle actif joué par l’Institut Confucius dans sa mission de diffusion de la langue et la culture chinoises.

M. Nino Daniele, représentant du maire de Naples arborant l’écharpe municipale, a adressé ses félicitations à Mme Xu Lin : « Le père Matteo Ripa est la fierté de Naples. Il a initié en cette ville une longue tradition de sinologie. Aujourd’hui, l’Institut Confucius hérite et développe cette tradition, apportant à Naples une toujours plus haute excellence linguistique et culturelle, avec des Napolitains de plus en plus nombreux à s’engager dans l’étude du chinois. » Il s’est dit honoré d’être membre du jury du « Prix international Matteo Ripa » et de pouvoir le remettre à Mme Xu Lin qu’il a remerciée pour avoir amené l’Institut Confucius à Naples, assurant qu’en retour, Naples sera plus ouverte aux échanges culturels et économiques avec la Chine.

Li Ruiyu, ambassadeur de Chine en Italie, a adressé à l’assemblée une lettre de félicitations pour l’obtention du « Prix international Matteo Ripa » par Xu Lin, louant hautement son immense contribution à la promotion de l’enseignement du chinois et de la culture chinoise, et précisant que quoiqu’immense, l’honneur ainsi conféré à Mme Xu Lin était à la hauteur de ses mérites exceptionnels.

Plus d’une centaine de personnes ont participé à la cérémonie de remise de prix dont Zhang Linyi, conseiller du service de l’éducation de l’ambassade de Chine en Italie, Zhang Jianda, conseiller du service culturel et Caterina Miraglia représentante du président de la région Campanie, Giorgio Cozzolino, président de la Direction générale des architectures, paysagers, histoire, art et anthropologie de la ville et de la province de Naples, Gaetano Daniele, commissaire de l’office de tourisme de la ville de Naples, Li Yuesong, secrétaire adjoint du comité du parti de l’Université des études internationales de Shanghai, Elda Morlicchio, vice-recteur, les directeurs chinois et italien de l’Institut Confucius de l’Université de Naples – L’Orientale, ainsi que des représentants des milieux culturels, éducatifs et commerciaux de Naples.

Pour aller plus loin:

L’Institut Confucius de l’Université de Naples – L’Orientale a été fondé en 2007 avec pour établissement partenaire, l’Université des études internationales de Shanghai. Durant ses 7 années d’existence, il s’est mis de toutes ses forces au service de son université et ville d’accueil, lançant des programmes de cours et activités culturelles divers et variés, organisant des événements de haut niveau tels que la fête de la culture chinoise « Chine, mille et un visages », recevant même du président italien, une lettre de soutien et d’éloge. La fondation du « Prix international Matteo Ricci » par l’Université de Naples – L’Orientale a pour but la poursuite de la tradition de sinologie initiée par le missionnaire Matteo Ripa, la promotion des échanges et des coopérations académiques entre l’Université de Naples – L’Orientale et les universités chinoises ainsi que le renforcement des échanges sino-italiens dans les domaines linguistiques et culturels.

Digne héritier du missionnaire jésuite Matteo Ricci, Matteo Ripa fut en Chine le précurseur des peintres de cour européens et le premier introducteur de la technique européenne de gravure sur cuivre. Il vécut en Chine durant 13 années, sous le règne de Kangxi, en tant que peintre de cour. Apprécié de l’empereur, il en reçu son nom chinois, Ma Guoxian. Quand il rentra au pays natal vêtu de brocart (après avoir fait son chemin), en 1724, il emporta avec lui, outre de nombreuses curiosités, quatre convertis chinois envoyés en Italie avec l’approbation de l’empereur Kangxi pour leur formation. Le 7 avril 1732, il fonda à Naples le « Collège de sainte famille », appelée aussi le « Collège des Chinois » (Collegio dei Cinesi), étant donné qu’elle était essentiellement destinée à accueillir les élèves chinois ainsi qu’à enseigner la langue chinoise et plus que tout, le dogme du catholicisme. Il s’agit du premier établissement scolaire européen consacré à l’étude de la sinologie et du savoir oriental. En 1868, il prit le nom d’Institut universitaire oriental avant de devenir l’actuelle Université de Naples – L’Orientale. Quant à l’importance que revêtait dès son époque le Collège des Chinois, Lida Viganoni, recteur de l’Université de Naples – L’Orientale dit ceci : « L’Orientale fut la première école du continent européen à former des sinologues et orientalistes. Dès fin 1724, elle a commencé à enseigner des cours d’écrit et oral en chinois mandarin. En tant que pionnier, le père Ripa a offert à Naples sa première expérience transculturelle, et initié une longue histoire avec son « Collège des Chinois ». Plus tard, Napoléon, doté lui aussi d’une certaine vision internationale, a vu en lui une possibilité pour son pays de pénétrer jusqu’à l’Asie et s’est donc efforcé de faire déménager en France l’Institut universitaire oriental. »

 
mot clé:

Nouvelles concernées