Une floraison de charmes à la « Nuit de Beijing » par l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe

[Source]    Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe [Time]    2014-07-28 13:18:17 
 

Le 16 juillet 2014, à l’ occasion de la visite au Zimbabwe de Guo Jinlong, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois et secrétaire du Comité du Parti communiste chinois pour la municipalité de Beijing, la « Nuit de Beijing », grande soirée culturelle a été inaugurée au Centre international des festivités à Harare, capitale du Zimbabwe. L’animation et les spectacles assurés par les élèves de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe ont su obtenir l’appréciation unanime du public.

Le grand gala culturel « Nuit de Beijing » a été conjointement organisé par le gouvernement populaire de la municipalité de Beijing et l’ambassade de Chine au Zimbabwe. Wu Chuanhua, responsable du service culturel de l’ambassade de Chine au Zimbabwe, a annoncé que cette centaine d’artistes venus se produire à cette « Nuit de Beijing » formaient la troupe artistique la plus grande et la plus complète à avoir été envoyée jusqu’à ce jour au Zimbabwe par la Chine. « La « Nuit de Beijing » est un événement faste pour l’histoire des échanges culturels entre la Chine et le Zimbabwe, c’est aussi le produit de l’association entre diplomatie culturelle et diplomatie publique de la Chine. », a-t-il déclaré.

La soirée a été animée par Chunni, présentatrice de la chaîne pékinoise BTV et Michael Mashakada, excellent diplômé de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe. Ce spectacle de haute qualité a été offert à plus de 3000 spectateurs chinois, d’origine chinoise et zimbabwéens, par des artistes de la Troupe acrobatique nationale de Chine, du Conservatoire central de Musique de Chine, de la Société philharmonique centrale de Chine, du Beijing Jingju Yuan et du Beijing Geju Wuju Yuan ainsi que ceux du Conservatoire du Zimbabwe, et les étudiants et professeurs de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe. Opéra de Beijing, acrobaties, chants et danses… 11 numéros se sont succédés, plus merveilleux les uns que les autres, sous des applaudissements répétés sans interruption.


Michael Mashakada, diplômé de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe (à gauche) présentant le grand gala culturel « Nuit de Beijing ».

La chorale en chinois de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe avait minutieusement préparé son interprétation de l’« Ode au Jasmin - Je veux aller à Beijing » qui a su élever l’ambiance de la soirée à de nouveaux sommets. « Je veux aller à Beijng », chanson originale de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe, répondait parfaitement au thème de la soirée. Quant au pot-pourri associant harmonieusement le chant folklorique chinois « Ode au Jasmin » à la chanson locale zimbabwéenne « Ruva Rangu », il a pleinement allumé la passion du public chinois et zimbabwéen qui s’est mis, comme un seul homme, à accompagner la chorale. Comme la fleur épanouie de l’amitié sino-zimbabwéenne, ce chant sublime a retenti sur la scène de la « Nuit de Beijing » à Harare.


Le pot-pourri « Ruva Rangu – Ode au Jasmin » interprété par les élèves et professeurs de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe


« Je veux aller à Beijing » interprété par une étudiante de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe, arborant les couleurs de l’Institut

A la fin du spectacle, Guo Jinlong, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, secrétaire du Comité du Parti communiste chinois pour la municipalité de Beijing, et Lin Lin, ambassadeur de Chine au Zimbabwe, ainsi que d’autres invités de marque, sont montés sur scène pour serrer la main des artistes et se joindre à eux en une photo de groupe commémorative.


Guo Jinlong, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, secrétaire du Comité du Parti communiste chinois pour la municipalité de Beijing, serrant la main des élèves et professeurs de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe

En plus de cette « Nuit de Beijing », la chorale en chinois de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe s’est également produite au Harare International Conference Center le 15 juillet à la cérémonie de réception préparée par Simon Khaya Moyo, président de l’Union nationale africaine du Zimbabwe - Front patriotique, pour accueillir la délégation du Parti communiste chinois dirigée par Guo Jinlong, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, secrétaire du Comité du Parti communiste chinois pour la municipalité de Beijing. Hautement louée par le secrétaire Guo Jinling et le président Simon Khaya Moyo, la chorale y a interprété l’« Air de danse de la jeunesse », « Voie céleste », « La lune représente mon cœur », « Lever du Soleil ravissant », « le pont du chinois », « Ruva Rangu »… un grand nombre de chansons sino-zimbabwéennes.


Représentation de la Chorale en chinois de l’Institut Confucius de l’Université du Zimbabwe au Harare International Conference Center