10e anniversaire de la fondation de l’Institut Confucius
Grand gala sino-japonais de l’opéra de Pékin

[Source]    Xinhuanet [Time]    2014-04-11 14:24:36 
 

En l’honneur du 10e anniversaire de la fondation des Instituts Confucius de Chine, le Siège des Instituts Confucius et l’Institut Confucius de l’Université Oberlin ont organisé un grand gala de l’opéra de Pékin joué par des étudiants chinois et japonais. L’événement s’est produit du 19 au 22 mars, à l’Université des Langues étrangères de Tianjin, L’Institut du Théâtre et du Quyi de Chine et l'Université de communication de Chine.

Les plus de 50 artistes participant aux représentations étaient tous des élèves de l’Université Oberlin et de son Institut Confucius, la très grande majorité étant encore étudiants, âgés de 19 à 22 ans, aux côtés d’une minorité de diplômés toujours attachés à l’opéra de Pékin et dont leur doyen est âgé de 65 ans. Ils ont interprété avec les étudiants chinois des morceaux classiques dont « San Cha Kou » ( « A la croisée des chemins » ), « Yangmen Nüjiang » (« Les femmes généraux de la famille Yang ») et « Qiu Jiang » ( « La rivière d’automne » ).

En 2000, avec l’autorisation du Ministère de la culture japonais, l’Université Oberlin a ouvert un cours d’opéra de Pékin, devenant ainsi le premier établissement d’enseignement supérieur du Japon à accorder des crédits universitaires à l’enseignement de l’opéra de Pékin par le biais de la pratique sur la scène. Pour la direction artistique, l’université a fait appel aux services de Mme Yuan Yingming, docteur en art dramatique et disciple de Mei Baojiu, célèbre artiste d’interprétation de l’opéra de Pékin. Depuis sa fondation en 2005, l’Institut Confucius de l’Université Oberlin déploie ses activités dans l’enseignement du chinois comme de l’opéra de Pékin, cette synergie le dotant d’une spécialisation évidente et leur permettant de progresser ensemble. Ses élèves ont déjà donné des représentations publiques à plusieurs reprises, et se sont même rendus à Shanghai en 2012 pour une représentation en échange, recevant alors l’accueil admiratif du public.