L’Université de Bucarest inaugure son Institut Confucius

[Source]    chinanews.com [Time]    2013-12-05 14:06:02 
 


Discours du Premier ministre roumain


Coupé de ruban par M. Huang Jin, président de l’Université des Sciences politiques et juridiques de Chine, M. Victor Ponta, Premier ministre de Roumanie, Mme Huo Yuzhen, ambassadrice et M. Mircea Dumitru, président de l’Université de Bucarest (de gauche à droite)

D’après l’Ouzhou Qiaobao (journal de la communauté chinoise d’Europe) de Roumanie, l’Institut Confucius de l’Université de Bucarest, issu de la coopération entre cette dernière et l’Université des Sciences politiques et juridiques de Chine, a été officiellement inauguré l’après-midi du 22 novembre.

M. Victor Ponta, Premier ministre de Roumanie et Mme Huo Yuzhen, ambassadrice de Chine en Roumanie, ont ensemble découvert la plaque de l’Institut Confucius. La cérémonie d’inauguration a été honorée de la présence du ministre de l’Education de Roumanie, de fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères et de la Culture, du chef du département international du ministère de l’Education, du recteur général de l’enseignement des langues asiatiques (ministère de l’Education), du conseiller affaires politiques et des membres du service éducation de l’ambassade de Chine, de M. Mircea Dumitru, président de l’Université de Bucarest ainsi que de M. Huang Jin, président de l’Université des S ciences politiques et juridiques de Chine, chacun y prononçant un discours.

« Comme les Instituts Confucius offrent aux peuples du monde entier une connaissance approfondie de la langue et la culture chinoises, (dont mon fils qui étudie le chinois !) cet Institut sera aussi une fenêtre ouverte sur la langue et la culture chinoises, le pont de l’amitié entre les deux peuples. J’espère que davantage de Roumains viendront étudier à l’Institut Confucius, pour une connaissance approfondie de la langue et la culture chinoises. », a déclaré M. Victor Ponta, Premier ministre de Roumanie.

Evoquant le mythe de fondation de la ville de Bucarest, M. Huang Jin a souhaité pour cette « ville de la joie » (surnom donné à Bucarest par la littérature roumaine) l’établissement d’un « Institut Confucius de la joie ». Mme Xue Xiaojian, directrice chinoise de l’Institut Confucius, a lu la lettre de félicitation adressée par Mme Xu Lin, directrice générale du Hanban.

Après les discours, les invités d’honneur ont visité les installations d’expériences culturelles offertes par le Hanban, ainsi que les locaux de l’Institut Confucius dont la salle de réception, la bibliothèque et les salles de classes multimédias. Pour accueillir la cérémonie d’inauguration de la plaque, les directeurs chinois et roumains de l’Institut Confucius ont de concert pris l’initiative d’organiser minutieusement une exposition consacrée à la culture chinoise et dans laquelle étaient exposés des calligraphies, peintures antiques, photographies de paysages chinois, instruments de musique traditionnels, sceaux, porcelaines, cerfs-volants, papiers-découpés et théâtre d’ombres. Chaque objet, témoignage de la profondeur et de la diversité de la culture chinoise traditionnelle, a reçu l’appréciation unanime des visiteurs.

Durant cette cérémonie d’inauguration, l’Institut Confucius a également organisé un Forum Chine-Roumanie et une exposition de films chinois avec la participation commune de l’Université des Sciences politiques et juridiques de Chine et de l’Université de Bucarest.

D’après ce qu’on a appris, l’Université de Bucarest remonte à la fondation de l’Académie princière de Bucarest en 1694. Après avoir réalisé l’union des trois principautés de Valachie, Moldavie et Transylvanie le 24 janvier 1859, le prince souverain Alexandre Jean Cuza a ordonné en 1864 la fondation de l’Université de Bucarest (par la division de l’Académie princière en deux entités) qui, jusqu’à ce jour, a toujours joué un rôle majeur dans le développement de l’éducation, de la recherche scientifique et la culture ainsi que la modernisation de la Roumanie.

Par Gao Jin et Zhu Rongfu

 
mot clé:

Nouvelles concernées