Ouverture de la Conférence 2013 des Instituts Confucius du Japon

[Source]    Institut Confucius de l’Université Okayama Shoka [Time]    2013-11-18 10:37:24 
 


Discours de Hu Zhiping, vice-directeur exécutif du Siège de l’Institut Confucius et vice-directeur général du Hanban. (Photographie : Sheng Kai)


Les participants ont visité et inspecté tous ensemble l’Institut Confucius de l’Université Okayama Shoka. (Photographie :Yakushiji Yusuke )

Les 2 et 3 novembre 2013, la conférence 2013 des Instituts Confucius du Japon s’est tenue à l’Université Okayama Shoka. Plus de 60 personnes ont pris part à cet événement, dont Hu Zhiping, vice-directeur exécutif du Siège de l’Institut Confucius et vice-directeur général du Hanban, les représentants des 13 Instituts Confucius et trois Classes Confucius du Japon, et les responsables du département (groupe) de l’Education de l’Ambassade de Chine au Japon, du Consulat général de Chine à Osaka et du Consulat général de Chine à Fukuoka.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Akio Ijiri, président de l’Université Okayama Shoka et président du conseil de l’Institut Confucius, a souhaité la bienvenue à tous les représentants invités à cette conférence, et a brièvement présenté au public la ville d’Okayama et l’Institut Confucius d’Okayama Shoka.

Le vice-directeur général Hu a ensuite prononcé un discours substantiel. Il a tout d’abord salué tous les Instituts et Classes Confucius du Japon pour avoir réussi à obtenir des succès en termes de promotion de l’Institut Confucius, alors que les relations sino-japonaises traversaient pourtant une période de tensions. Il a rappelé que l’écrivain Guo Moruo avait, il y a bien des années, offert un couple de grues de Mandchourie ( grues à couronne rouge) à la ville d’Okayama, couple dont la plus jeune descendante est aujourd’hui âgée de neuf ans. La grue de Mandchourie est un symbole de longévité, et il se trouve que l’Institut Confucius a lui aussi, cette année, tout juste neuf ans ; Hu Zhiping a en conséquence espéré que l’Institut Confucius, à l’instar de ce couple de grues, serait toujours le bienvenu au Japon, et saurait apporter une contribution positive aux échanges sino-étrangers .

Au cours de la conférence, les participants ont discuté et échangé en profondeur toutes sortes de sujets, tels que l’intégration des examens aux établissements d’enseignement et l’ouverture de centres d’examen du HSK, les moyens à la disposition de l’Institut Confucius pour mieux s’implanter et se mélanger dans les universités et les communautés locales, les préparatifs des festivités du dixième anniversaire de l’Institut Confucius, ou encore la mise en place du « Nouveau programme de sinologie » du Hanban.

La conférence des Instituts Confucius du Japon est une réunion d’échange annuelle, organisée à l’initiative des Instituts et Classes Confucius eux-mêmes. Il s’agissait cette fois de sa sixième édition, et la prochaine conférence sera organisée par l’Institut Confucius de l’Université Sangyo d’Osaka.

En contribuant à créer de nouveaux centres d’examen du HSK et à mieux intégrer les examens au sein des établissements, en aidant les universités à ouvrir des cours d’unité de valeur , en organisant des conférences culturelles ciblées, adaptées aux besoins de la communauté locale, les Instituts Confucius du Japon ont réussi à s’implanter activement dans les universités et les communautés locales, et ont obtenu des résultats remarquables. Cette réunion d’échange a permis aux divers Instituts de mettre activement leurs ressources en commun et de coopérer efficacement à tous niveaux, et l’on espère qu’ils pourront ainsi continuer à progresser d’année en année.

Par Sheng Kai et He Yaoming

 
mot clé:

Nouvelles concernées