Un groupe de supervision du Hanban visite l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky

[Source]    Institut Confucius de l’Université du Kentucky [Time]    2013-10-10 10:19:03 
 

L’après-midi du 30 septembre 2013, aux Etats-Unis, une délégation de six représentants du Hanban, menés par Wang Yongli, vice-directeur général du Hanban et vice-directeur exécutif du Siège de l’Institut Confucius, ont effectué une visite de supervision et d’inspection à l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky.

Le docteur Eli Capilouto, président de l’Université du Kentucky, accompagné du docteur Susan Carvalho, vice-directrice d’études chargé des affaires internationales de l’Université du Kentucky, et du docteur Xiu Huajing, directrice de l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky, a cordialement accueilli la délégation du Hanban, et a chaleureusement souhaité la bienvenue aux responsables venus superviser l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky. Il a remercié le Siège de l’Institut Confucius pour les conseils attentionnés et le ferme soutien qu’il avait témoignés à l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky au cours des trois dernières années, et a salué les brillants résultats obtenus depuis trois ans par l’Institut. Celui-ci a en effet déployé de remarquables efforts pour s’intégrer au sein de l’université, mettre en œuvre et soutenir la stratégie d’internationalisation de l’Université du Kentucky, promouvoir l’enseignement du chinois, diffuser la culture chinoise, et proposer ses services à la communauté locale. M. Capilouto a en outre fait l’éloge du personnel de l’Institut que dirige Xiu Huajing.

Wang Yongli a pour sa part déclaré que le Siège de l’Institut Confucius faisait grand cas des échanges entre la Chine et les Etats-Unis dans les domaines humain et culturel ; il attache en conséquence beaucoup d’importance aux contacts entre les jeunes étudiants des deux pays, et soutient vivement le développement des Instituts Confucius aux Etats-Unis. Il a remercié la direction de l’Université du Kentucky pour le soutien approbateur qu’elle avait toujours accordé au travail de l’Institut Confucius, et a espéré que celui-ci pourrait continuer à apporter toutes sortes de contributions à la promotion des échanges humains et culturels entre la Chine et les Etats-Unis, à guider l’enseignement du chinois de l’Etat du Kentucky, à former des enseignants de chinois locaux, et à faire connaître la culture chinoise, afin de devenir un Institut Confucius véritablement exemplaire.

Mike Richey, vice-président de l’Université du Kentucky, Dan O’Hair, vice-directeur d’études expérimenté, Susan Carvalho, vice-directrice d’études, ainsi que David Blackwell, directeur du département d’Economie et de Commerce, Mark Tigg, directeur du département des Beaux-Arts, et le professeur Lars Bjork, représentant du directeur du département de l’Education, ont eu un entretien de travail avec le groupe de supervision. Celui-ci était dirigé par Wang Yongli, vice-directeur général du Hanban et vice-directeur exécutif de l’Institut Confucius, et Cao Diefeng, directeur du Service N° 2 de l’Institut Confucius.

Les invités d’honneur venus de l’Université du Kentucky ont l’un après l’autre exprimé leur satisfaction envers l’important travail fourni par l’Institut Confucius. Celui-ci a en effet toujours oeuvré à renforcer la coopération entre leur université et plusieurs établissements d’enseignement supérieur chinois, à promouvoir l’incorporation de composantes chinoises dans le travail d’enseignement et de recherche de plusieurs départements de leur université, et à faire progresser l’enseignement du chinois et la diffusion de la culture chinoise dans l’Université du Kentucky. Wang Yongli a ensuite présenté aux responsables de l’université le « Nouveau programme de sinologie » et le « Programme de formation d’enseignants de chinois locaux » mis au point par le Siège de l’Institut Confucius, et a espéré que les départements et les chercheurs concernés au sein de l’Université du Kentucky pourraient y participer activement, afin de mieux promouvoir le développement des programmes de l’Institut Confucius, et d’améliorer le niveau académique des études chinoises au sein de leur université.

L’ancien président de l’Université du Kentucky, Lee Todd, a jadis soutenu activement l’ouverture d’un Institut Confucius dans son université, et a même visité en mai 2011 le Siège de l’Institut Confucius, où il a prononcé un mémorable discours dans l’illustre grande salle de conférence. Ce soir-là, c’est lui qui a animé la réception d’accueil, et c’est avec le plus grand sens de l’hospitalité qu’il a reçu ces invités d’honneur chinois venus de si loin. L’ambiance était particulièrement chaleureuse, et c’est dans un esprit d’ouverture et de cordialité qu’hôtes et invités ont discuté tout au long de la réception ; tous ont, de fait, manifesté la plus grande confiance dans le développement futur des relations et des échanges humains et culturels entre les deux pays. M. Ben Chandler, président du Comité des Humanités de l’Etat du Kentucky, et ancien membre du Congrès national américain, avait également été convié à cette réception.

Au cours de la visite, le groupe de supervision s’est livré à une inspection rigoureuse de l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky. Il a fait le tour de ses salles de classes, de ses bureaux et des locaux réservés aux activités culturelles, a pris connaissance d’un rapport de travail de la directrice Xiu Huajing, et a convoqué une réunion des professeurs et enseignants volontaires chinois, au cours de laquelle il s’est cordialement enquis de leurs conditions de travail, de vie et d’étude. Les membres de la délégation se sont globalement montrés extrêmement satisfaits des résultats obtenus par l’Institut Confucius, ainsi que par le travail fourni par son personnel.


Le président de l’Université du Kentucky accueille Wang Yongli et sa délégation.


Le groupe de supervision s’entretient cordialement avec la directrice de l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky.


Les responsables du Siège de l’Institut Confucius sont venus saluer le personnel chinois et américain de l’Institut Confucius de l’Université du Kentucky.