En Inde, inauguration en grande pompe de l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai

[Source]    Institut Confucius de l’Université de Mumbai [Time]    2013-07-24 16:37:00 
 

Le 18 juillet 2013 dans l’après-midi, la cérémonie de dévoilement de la plaque du nouvel Institut Confucius de l’Université de Mumbai s’est tenue en grande pompe dans le complexe sportif du district éducatif de Kalina de cette université. A cette occasion, Mme Xu Lin, consultante au Conseil des Affaires d’Etat, directrice exécutive du Siège de l’Institut Confucius et directrice générale du Hanban, a envoyé une lettre autographe et donné un discours retransmis par vidéo pour féliciter le nouvel Institut Confucius. Liu Youfa, consul général de Chine à Mumbai, Meng Qingsong, secrétaire du Comité du Parti pour l’Université de Technologie de Tianjin, Rajesh Tope, ministre de l’Education supérieure et professionnelle de l’Etat de Maharashtra, Padmakar Valvi, ministre des affaires des Sports et de la Jeunesse, et le Dr. Welukar, président de l’Université de Mumbai, ont assisté à la cérémonie, et ont chacun prononcé un discours.


Dévoilement en grande pompe de la plaque de l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai.

La salle avait été ce jour-là décorée d’une multitude de lanternes, nœuds chinois et banderoles de couleur, au point qu’elle paraissait flambant neuve. Les lieux débordaient d’une atmosphère de fête, et étaient parés de nombreuses décorations exprimant les particularités nationales des deux pays sino-indiens. Les étudiants et professeurs de l’Université de Mumbai, ainsi que les invités d’honneur - soit au total plus de 3 400 personnes – se sont ainsi réunis dans une même salle, dans une atmosphère aussi solennelle que chaleureuse. Avant que ne débute la cérémonie, un animateur a commencé par présenter aux invités le grand penseur, pédagogue et philosophe chinois antique qu’est Confucius. Des étudiants de l’Université de Mumbai ont également joué et chanté l’hymne officiel de leur université, et c’est sur cet air aux accents solennels que s’est ouverte la cérémonie de dévoilement de la plaque. A 16H30, le présentateur a ainsi pris la parole en chinois, annonçant : « Nous souhaitons la bienvenue à chacun pour cette grande cérémonie d’inauguration de la plaque de l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai ! ». Les invités d’honneur chinois et indiens ont alors procédé ensemble au rite traditionnel indien consistant à allumer des lampes sacrées, marquant ainsi le début officiel de la cérémonie.

Le docteur Hande, vice-président de l’Université de Mumbai, a commencé par prononcer un discours de bienvenue. Liu Youfa, consul général de Chine à Mumbai, Meng Qingsong, secrétaire du Comité du Parti pour l’Université de Technologie de Tianjin, Rajesh Tope, ministre de l’Education supérieure et professionnelle de l’Etat de Maharashtra, Padmakar Valvi, ministre des affaires des Sports et de la Jeunesse, le Dr. Welukar, président de l’Université de Mumbai, et plusiuers autres personnalités, ont ensuite dévoilé tous ensemble la plaque de l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai, ce qui a constitué le premier moment fort de la cérémonie.

La directrice exécutive Xu Lin, dans son allocution vidéo, a rappelé que la Chine et l’Inde étaient deux anciennes civilisations entretenant des relations de bon voisinage ; au cours du long fleuve de leur développement historique, les deux cultures n’ont cessé de se mêler et d’apprendre l’une de l’autre. La création de l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai sera sans aucun doute profitable aux étudiants de cette université, en leur donnant l’occasion d’apprendre le chinois et de découvrir la culture chinoise ; elle permettra en outre d’accélérer le processus de l’internationalisation de l’Université de Mumbai. Xu Lin a espéré que l’étroite coopération entre les deux universités permettrait à l’avenir d’offrir une plateforme plus large aux échanges entre les deux pays en matière de langue, de culture, et dans toutes sortes d’autres domaines. Le Hanban continuera en outre à soutenir, comme il l’a toujours fait, les divers chantiers de l’Institut Confucius ; il espère que l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai pourra, avec la collaboration et le soutien du gouvernement indien, continuer à améliorer la qualité de son travail, pour devenir l’un des meilleurs Instituts Confucius d’Inde et d’Asie, voire du monde.

Le consul général Liu Youfa a ensuite salué les efforts déployés par l’Université de Mumbai pour organiser cette cérémonie, et a, au nom de M. Wei Wei, l’ambassadeur de Chine en Inde, souhaité tout le succès possible à cet événement.

Il a rappelé qu’il y a plus de 1 300 ans, le grand maître bouddhiste chinois Xuanzang (Tripitaka) s’était rendu en Inde à la recherche des textes sacrés, et avait ainsi apporté la pensée bouddhiste au peuple chinois. Aujourd’hui, les deux peuples sino-indiens peuvent ensemble ressentir la doctrine confucéenne laissée par le grand penseur et pédagogue qu’est Confucius. Le consul général a également évoqué la visite en Inde du Premier ministre chinois Li Keqiang. Celui-ci avait en effet souligné à cette occasion que renforcer les échanges culturels entre les deux nations était l’un des meilleurs moyens de développer la compréhension mutuelle entre les deux peuples - ce qui est également l’un des principaux objectifs de l’Institut Confucius en matière d’éducation. Le consul général s’est déclaré convaincu que l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai serait à l’avenir appelé à devenir une véritable passerelle pour les échanges culturels et linguistiques entre les deux pays, et à jouer un rôle fondamental dans le développement de l’amitié et de la compréhension mutuelle entre les deux peuples. Il s’est de fait déclaré plein d’espoir quant au développement et à la prospérité futurs de ce nouvel Institut Confucius.


Discours du Dr. Liu Youfa, consul général de Chine à Mumbai.

Dans son discours, le secrétaire Meng Qingsong a quant à lui remercié sincèrement le Hanban et le gouvernement indien pour le large soutien qu’ils avaient apporté à la création de ce nouvel Institut Confucius. Il a en outre rappelé que cette cérémonie inaugurale coïncidait avec le 157e anniversaire de la fondation de l’Université de Mumbai, si bien que l’on pouvait cette année parler d’une véritable ronde d’événements heureux. Il a remercié, au nom de l’Université de Technologie de Tianjin, tous ceux qui avaient eu à cœur de soutenir et de promouvoir la création et le développement de l’Institut Confucius. Il a également réaffirmé son désir de travailler de concert avec l’Université de Mumbai, de mettre en commun leurs efforts et leurs ressources dans tous les domaines, et d’aider le travail d’enseignement de l’Institut Confucius à se développer et à grandir au sein de l’université, afin qu’il puisse rayonner partout dans la région environnante, et promouvoir la diffusion locale de la langue et de la culture chinoises. L’Institut Confucius ne doit en effet pas se contenter de s’être installé en Inde ; il lui faut aller de l’avant, et continuer à s’y développer avec vigueur et santé.


Discours de Meng Qingsong, secrétaire du Comité du Parti pour l’Université de Technologie de Tianjin.

Padmakar Valvi, ministre des affaires des Sports et de la Jeunesse de l’Etat de Maharashtra, a souligné dans son discours que la jeunesse était l’avenir d’un pays ; que les langues constituaient autant de ponts, nécessaires aux échanges entre les peuples ; et que la culture constituait le socle à partir duquel il leur était possible de mieux se comprendre. Il s’est déclaré convaincu que l’Institut Confucius de l’Université de Mumbai saurait à l’avenir se mettre au service des étudiants et des professeurs de l’université, et plus généralement de tous les habitants de la communauté environnante.


Discours de Padmakar Valvi, ministre des affaires des Sports et de la Jeunesse de l’Etat de Maharashtra.

Rajesh Tope, ministre de l’Education supérieure et professionnelle de l’Etat de Maharashtra, a dans son discours souhaité la bienvenue à ses amis chinois, venus de si loin pour cet événement. Il a fait l’éloge du charme de la culture chinoise, et s’est dit persuadé que la création de ce nouvel Institut Confucius allait jouer un rôle éminemment positif dans les échanges entre les deux pays en matière d’éducation, de culture, et dans bien d’autres domaines encore.


Discours de Rajesh Tope, ministre de l’Education supérieure et professionnelle de l’Etat de Maharashtra.

Le Dr. Welukar, président de l’Université de Mumbai, a ensuite remercié le Siège de l’Institut Confucius (Hanban) et le vice-ministre chinois de l’Education, Hao Ping, pour avoir facilité la coopération entre son université et l’Université de Technologie de Tianjin. Il a également remercié la directrice générale Xu Lin pour sa lettre de félicitations et son discours vidéo. Il a déclaré que la création de ce nouvel Institut Confucius revêtait une signification très particulière, et ce pour trois raisons. En premier lieu, la Chine est non seulement un voisin immédiat de l’Inde, mais aussi une grande puissance économique mondiale, ce qui fait de l’apprentissage du chinois une inéluctable nécessité. En second lieu, l’Institut Confucius permettra à l’Inde de mieux comprendre la culture chinoise, et fournira une base sur laquelle il sera possible de construire un véritable dialogue entre les deux pays. En troisième lieu, cet Institut Confucius permettra à chacun de venir apprendre les arts martiaux chinois, dans la mesure où il projette d’ouvrir prochainement des cours d’arts martiaux à l’intention des étudiants de l’université et des habitants de la région environnante. Le Dr. Welukar a également fait l’éloge de la profondeur, de la richesse et de l’ancienneté de la culture chinoise. Il a souligné que la Chine, en tant que pays voisin de l’Inde, avait tout à gagner à travailler à approfondir leur compréhension mutuelle. La coopération entre les deux universités ne doit en conséquence pas se limiter à de simples échanges linguistiques et culturels ; il leur faut également coopérer plus étroitement, et se développer de concert, en matière de sciences et de technologies, et dans bien d’autres domaines spécialisés encore.


Discours du Dr. Welukar, président de l’Université de Mumbai.

Après la cérémonie, les étudiants de l’Université de Technologie de Tianjin et du Conservatoire central de Musique ont donné ensemble un spectacle de musique et d’arts martiaux, destiné aux étudiants et professeurs de l’Université de Mumbai, ainsi qu’aux invités d’honneur, issus de toutes sortes de milieux. Ce spectacle, qui avait été longuement préparé, s’est révélé absolument exceptionnel. La représentation a duré une heure et demie, et a été l’occasion pour les spectateurs de découvrir le charme des arts martiaux et de la musique folklorique chinoise. La qualité de la prestation a déclenché les applaudissements prolongés et incessants du public, et le spectacle a été un immense succès.

La cérémonie a attiré l’attention de divers médias chinois et étrangers. Les correspondants de la chaîne CCTV et de l’agence Chine Nouvelle à Mumbai, la Télévision de Mumbai et plusieurs journaux locaux ont ainsi consacré des reportages détaillés à cet événement.


La troupe d’arts martiaux montre quelques mouvements élémentaires.


En 2012, au cours de la 9e Compétition sportive nationale des étudiants d’universités, Xiao Tianying a remporté deux médailles d’or, l’une de boxe Tai Chi, l’autre d’épée Tai Chi.


Interprétation de l’air « Xunyang au clair de lune » au luth chinois pipa.


Démonstration d’une technique traditionnelle de combat avec deux masses d’armes.

 
mot clé:

Nouvelles concernées